Faits-divers

Un employeur condamné après le décès d'un employé

Mercredi 29 Août 2018 - 08:47

24 mois de prison avec sursis pour un employeur de Saint-Paul. L'entrprise d'entretien d'espaces verts basée à Saint-Paul avait embauché en juillet 2016 un élagueur en renfort. Après un malaise sur son lieu de travail, l'homme rentre chez lui mais décide tout de même de se représenter pour une mission d'élagage quelques jours plus tard.

Alors qu'il élage les filaos du Lux Hotel, l'homme de 29 ans fait alors un nouveau malaise auquel il ne survivra pas, il décède sur son lieu de travail. Le chef d'entreprise a donc répondu d'homicide involontaire, après qu'une série de manquements ait été relevée: pas de déclaration préalable à l'embauche, ni de visite médicale et abscence d'un autre employé pour sécuriser les manoeuvres d'élagage.
L.Gi
Lu 3575 fois



1.Posté par Citoyen le 29/08/2018 09:07

Et alors? Il va continuer à exercer et se faire de l'argent sur le dos des ses autres employés...

2.Posté par fontaine le 29/08/2018 18:16

sursis....quand je vous dis que la sécurité des salariés intéressent peu les tribunaux....les gars y tombent y meurent, sursis....le code du travail y sert pas rien....rode poukoié les chefs y respectent pu rien...pas là ek ça, contrôler , verbaliser, sanctionner y ser pu à rein, libéralisme quand tu nous tiens...juges connaissent une merde dans le droit du travail...y intéressent pas zot....viol, agression, sabre, ça oui...le reste les gars employeurs continuent à fair comme mot y veut personne va rode à zot

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter