Société

Un dispositif "inédit" pour favoriser le travail des personnes en situation de handicap

Mercredi 16 Novembre 2016 - 10:07

L'heure était à la fête, hier, au Centhor (CENtre de formation Technique du Tourisme, de l'Hôtellerie et de la Restauration de Saint-Gilles les Hauts). Huit apprentis en situation de handicap, ayant validé leur CAP à l'issue d'une formation en alternance, se sont vus remettre leur diplôme des mains du sous-préfet à la cohésion sociale. Un précieux sésame pour ces jeunes qui ont bénéficié du dispositif Prékap'r.

Pour l'occasion, certains d'entre-eux, apprentis cuisiniers, avaient préparé un cocktail sous la direction du chef Yves Piednoël. De quoi célébrer en beauté cette journée s'inscrivant dans le cadre de la semaine européenne pour l'emploi des personnes en situation de handicap. 

"Le Prékap'r est un dispositif inédit en France de par ses nombreux partenaires" assure Anne Foucault, déléguée territoriale Handicap pour le fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique. L'Agefip, le Fiphp, la Région, les Esat, l'ARS, Pôle emploi et la mission locale font, entre autres, partie des partenaires. "L'idée est d'éviter qu'il y ait une censure, de compenser le handicap", précise-t-elle. 

"Ça permet de s'épanouir"

Avec un accompagnement des employeurs, le but est ainsi que le jeune soit embauché dans la foulée. C'est le cas de Jonathan Virin (deuxième à gauche sur la photo ci-dessus), qui devrait tout prochainement être employé par la mairie de Saint-Paul pour travailler dans les espaces verts. "Ça permet de s'épanouir, d'être payé, de faire sa vie", explique celui qui a auparavant fréquenté un ESAT et se dit "très content". 

Si les principaux secteurs concernés sont les espaces verts et la restauration, le dispositif s'ouvre désormais à d'autres métiers, dans la grande distribution ou dans les centres hospitaliers notamment. 

Cette année, 27 nouveaux apprentis de première année sont venus rejoindre les 25 qui poursuivent leur cursus. Avec les 8 apprentis qui ont obtenu leur diplôme en juin 2016, ce sont donc 60 apprentis réunionnais en situation de handicap qui bénéficient de cet accompagnement spécial. 
 

MA (marine.abat@zinfos974.com)
Lu 500 fois



1.Posté par Mamyocline le 17/11/2016 12:12

"L'idée est d'éviter qu'il y ait une censure, de compenser le handicap", précise-t-elle.
Navrée Madame , vous ne compenserez jamais un handicap par un travail , vous redonnerez seulement à la personne un nouveau regard sur lui même : il se sentira revalorisé et prendra confiance en lui .

On voit que les élections approchent : allons jusqu'au bout du geste .

Quels avantages et/ou défiscalisation aura l 'employeur à embaucher un salarié handicapé ?
Doit on les gratifier pour cela ??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter