Faits-divers

Un détenu en semi-liberté se fait la malle : Huit mois ferme supplémentaires

Samedi 25 Novembre 2017 - 08:54

Un détenu dionysien a écopé de 8 mois supplémentaires pour s’être évadé alors qu’il était dans le cadre d’une semi-liberté.

Les faits remontent au 17 novembre dernier. "Au lieu de regagner ses quartiers le soir prévu, l’homme de 29 ans a préféré passer du temps avec ses proches", écrit Le Quotidien.

Il sera interpellé jeudi chez son cousin, non sans quelques difficultés. En effet, lors de sa garde à vue, le fugitif sous l’emprise de l’alcool, se tape la tête contre les murs, avant de s’en prendre aux policiers, obligés de le plaquer au sol.

Lors de l’audience hier au tribunal correctionnel, le détenu a regretté son geste et a expliqué aux robes noires qu’il était suivi pour des troubles psychologiques.

Pas de quoi le dédouaner pour sa fuite : le tribunal l’a condamné à 8 mois supplémentaires derrière les barreaux.
NP
Lu 3494 fois



1.Posté par Zarin le 25/11/2017 11:07

...se tape la tête contre les murs...

Un casque pour la prochaine fois ?

2.Posté par BOB le 25/11/2017 11:50

Une petite tete sans cervelle qui malheureusement est peut etre perdu pour la societe

3.Posté par ald'eau le 25/11/2017 22:24

Pas si fou le bougre: Il s'est probablement tapé la tête contre le mur afin de faire croire à une violence policière. D'où l'intérêt des caméras portables, même en GAV...

Merci aux magistrats de protéger ainsi la société et de le protéger de lui-même.

Mais pourriez-vous SVP procéder de même pour ces politiciens qui manquent à leurs engagements ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 15:04 Accident de circulation à hauteur de Saint-Benoît