Courrier des lecteurs

Un demi-siècle de combat pour la CGTR

Mardi 26 Juin 2018 - 16:27

Dans la lignée des évènements de Mai 1968, allait se structurer la CGT à La Réunion. Un syndicat dont j’ai l’honneur de présider aux destinées de sa représentation au sein du Conseil Départemental de La Réunion, plus gros employeur territorial de notre île. C’est aussi une collectivité où l’on se trouve au cœur de l’humain, du vulnérable, du fragile, du précaire avec un public constitué d’êtres en attente d’un vrai travail social colossal, de qualité et prenant, pour traverser toutes les étapes d’une existence.

Cette existence actuelle et future où l’on nous promet toujours plus d’intelligence artificielle et de robotisation et où certains « prophètes » annoncent depuis fort longtemps la fin du travail, en oubliant de définir le modèle de société que nous souhaitons vivable et viable pour demain.

Si au sein de la société d’hier, les syndicats se sont battus et ont obtenu des acquis au service de plus de dignité humaine, l’avenir ne pourra s’envisager sans syndicalisme comme se plaisent à le croire certains oiseaux de mauvais augure ou esprits bien malveillants.

Plus que jamais, face aux coups de boutoir ouverts ou subreptices (au travers des « cavaliers sociaux » dans les projets de « loi de finances »), on tente de faire plier les syndicats pour que demain il n’y ait plus de garanties sectorielles applicables à toutes et tous au travers de conventions collectives nationales plus justes, mieux négociées et plus équilibrées.

Mais, disons tous ensemble que cela suffit. Disons, avec force, courage et intelligence NON; car le moment est venu de dire NON au travers des manifestations qui s’essoufflent certes, mais dont nous avons plus que jamais besoin. Le  moment est venu de redonner de la couleur au Combat, de ne jamais céder à la tentation de la capitulation, de construire la résistance active et permanente, et, de formuler les propositions lucides pour éviter de se voir imposer une vision qui n’est pas la nôtre pour notre île et son développement, une vision plutôt non subie et une vision portée, partagée et ambitieuse au service de tous et de l’intérêt de chacun sans risque de rupture ou de confrontation.

Les gouvernants nous veulent voir divisés, ne leur laissons pas croire en cette opinion erronée, car nous sommes dans la Concertation, bien au-delà du champ syndical qui nous oblige à avoir une vision offensive pour demain.

Le G de la CGTR nous oblige à rester groupés, et, à offrir notre unité en guise de force aux combats du moment comme de ceux à venir, dont les élections professionnelles de Décembre 2018 marqueront assurément un temps fort.

Le T de notre sigle doit nous rappeler que nous sommes les travailleurs, soit la principale force économique qui se réveille chaque matin pour faire fonctionner les services, les industries, les commerces, l’artisanat et les administrations tous essentiels les uns aussi bien que les autres à la population.

Le R de la CGTR nous oblige à envisager la Réunion comme une entité unique où les acquis de haute lutte pour certaines catégories sociales ne sauraient purement et simplement être remis en cause par le zèle de certains « hauts fonctionnaires » de la comptabilité publique qui font d’un défaut de retranscription technique de références monétaire un obstacle insurmontable aux versements de primes dites indexées datant d’une quarantaine d’années de cela qui plus est. Ce qui est une façon inacceptable et lamentable d’ouvrir une brèche dans l’édifice social « Réunion » qu’on voudrait ainsi voir crouler dans un chaos social général. Réveillons-nous chers compatriotes et unissons-nous réunionnaises et réunionnais face à l’absurde.

La Secrétaire Générale  de la CGTR au Conseil Départemental et son équipe.
Virginie POÏNIN-GOBALOU
Lu 398 fois



1.Posté par klod le 26/06/2018 20:38

vas y Virginie !!! un combat de base dans le système libéral : "intéressement des salariés aux bénéfices de l'entreprise" .............. le MINIMUM !!!


il y a un projet de loi en ce sens selon macron .


un entrepreneur ( et pourtant je suis pour la "libre entreprise ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; et oui , adieu le bolchévisme et "l'appropriation du capital" chère à Marx !!!!!) ne saurait s'enrichir sans que "la force de travail" qu'est la salariat en profite ..................

c'est la faille du capitalisme .......... l'enrichissement sur le dos du travailleur ............

oui à la libre entreprise , mais oui AUSSI au partage des profits du labeur de la "force de travail" , c'est un minimum pour le respect de chacun ..............en attendant : LUTTE !

il faut avoir été salarié en "usine" ou autres en voyant le "patron" s'enrichir tout en restant aux smig pour le comprendre dans sa chair et son ame ................ ????????? §§§§§§§§§§ normal ca ???? et pourtant c'est le lot encore de "nos démocraties" ..........

enrichissement partagé ............. un minimum pour les humanistes , de droite ou de gauche ............. en attendant ce temps : OUI , la lutte continue .

bon courage à ceux qui ne se contentent pas du "monde comme il va" ............ les éternels contents d'eux et du système ................... c'est pas gagné .

2.Posté par klod le 26/06/2018 21:02

Giscard disait "la gauche n'a pas le monopole du coeur" ................. lourde sentence.

en attendant la "droite" n'a jamais demandé "l'intéressement des salariés aux bénéfices de l'entreprise" si ce n'est "l'actionnariat salarial" , à double tranchant ! ............ un minimum dans un monde humaniste .

certains cherchent la différence entre la droite et la gauche démocratique ( je tien à le préciser) ............. elle est peut etre là .

après , j'enfonce des portes ouvertes .mais sans etre "de droite ou de gauche" mais en cherchant un monde plus juste , est ce normal "docteur" d'avoir plus d'à priori sur la droite que la gauche social -démocrate ............... "quoi de neuf docteur" ? comme disait mon rabbit préféré ..............

Macron, not pote "manu" comme disait l'ami jeune dernièrement , nous promettait les "meilleurs" de droite et de gauche .............. doux reve en ce péi clivant qu'est la France .

vive la République .

pareil pour les "comiques endémiques de droite " .............. : danger institutionnel pour la run pour plus de spécificité normative ................ ? ca marchait en 60 contre l'autonomie , mais aujourd'hui ............... des "rétrogrades ", ces gens de droite 974 ?

merci à David Lorion de sortir du "lot" !

vive la République .

3.Posté par GIRONDIN le 26/06/2018 21:13

Quand on a soutenu HOLLANDE VALLS MACRON le minimum c'est de raser les murs.

Le plumage du privé ce n'est pas votre problème j'imagine !

4.Posté par Titi or not Titi le 27/06/2018 08:47

@Girondin 😜👍
Bonne Semaine Les Dalons ! ( Klod ) 👍

ANouLa©®

5.Posté par GIRONDIN le 27/06/2018 14:58 (depuis mobile)

Bonne semaine Titi et Klod

6.Posté par klod le 28/06/2018 21:11

bonne semaine les dalons !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter