Faits-divers

Un début de carrière mal barré : n’est pas arnaqueur qui veut !

Samedi 28 Septembre 2019 - 10:42

Faut du talent pour ça. Et manifestement, lui, n’en a aucun. Pour une fois, il aurait mieux fait de ne pas écouter son papa. C’est ce que lui a d’ailleurs suggéré le président Molié… pour le jour où il sortira de prison. Car il devra patienter encore quelques mois derrière les barreaux...

C’est la faute à papa !

Avant sa minable tentative, il n’avait encore aucune mention à son casier judiciaire. Et s’il est en villégiature au village-vacances de Domenjod, c’est pour une série de vols, recels et arnaques survenus après. L’a encore de la veine, notre Ribouldingue : la récidive ne joue pas… ce qui ne l’a pas empêché de s’en prendre pour quatre mois de rab. 

Difficile d’être plus neuneu aussi. Le Pied-nickelé est venu de Mayotte, selon lui, sur ordre de son père. Soi-disant pour trouver du travail. À la question de savoir s’il a de la famille ici, il baisse un front piteux : "Je suis seul à La Réunion". Ce à quoi le président Molié lui suggère qu’il serait sans doute mieux avisé de "retourner au pays". Ce qui lui éviterait peut-être de céder aux tentations douteuses et aux tentatives sans lendemain.

Tout ça parce qu’un jour, il a vu une annonce sur Facebook : motocyclette 125 cm3 d’occasion à vendre au Tampon. Il contacte téléphoniquement le vendeur et lui affirme qu’il est très intéressé et va payer cash. Comme il habite à Sainte-Marie, il lui fait part de son intention de venir immédiatement par le Car jaune. En voiture, Simone.

Le vendeur, aimable et tout ça, pousse la gentillesse jusqu’à venir le chercher en voiture à la gare du Tampon. Là, il demande d’abord à essayer la mobylette. Pour rassurer le vendeur, il lui laisse son portable. Et c’est là le zaffair y gâte.

"Votre père vous a envoyé pour voler ?"

Le gentil vendeur lui donne l’autorisation d’effectuer un petit essai. Sans savoir que le rigolo n’a même pas le permis. Ce dernier enfourche la bestiole, s’en va et disparaît dans la nature. Le vendeur essaiera bien de le contacter sur le portable laissé en garantie, de trouver son adresse, mais bonhomme a enlevé la carte SIM. Il se fera gauler peu de temps après lors d’un banal contrôle de routine.

"Vous aimez les motocyclettes ?" demande le président. - "Oui !" - "Et c’est pour en voler une que votre père vous a envoyé ici ?" - "Non ! Pour travailler". - "Et vous avez un travail ?" - "Non ! J’ai juste trouvé une formation". (Le reste inaudible ; on est pourtant à trois mètres de la barre des accusés…)

Notre homme est déjà en prison pour 18 mois. Il s’en est pris pour 4 mois avec sursis, plus confiscation du téléphone fantôme ; il nous aura bien amusé quand même.
Jules Bénard
Lu 3480 fois




1.Posté par hardcore le 28/09/2019 12:02 (depuis mobile)

Rentrez au pays ? La halde doit être saisie au plus tôt

2.Posté par Joseph le 28/09/2019 12:11

Une bonne raclée lui serai bien plus salutaire !

3.Posté par bibik le 28/09/2019 11:09

Qu’on renvoie ces gratelles là doú ils viennent.

4.Posté par ali le kafhir le 28/09/2019 18:41

je pense que le président aurait dit la même chose si c'était un corrézien

5.Posté par Me le 29/09/2019 10:13

d'accord avec Joseph (Post 2). je pense que si on autorisait une bonne correction en public, ça en calmerait surement plus d'un, et ça défoulerait surement plus de deux .... Mais bon, autant rêver ...

6.Posté par joseph le 29/09/2019 14:06

Reste à savoir qui il appelle papa, car il y a un homme politique qui se laisse appeler ainsi lol

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Novembre 2019 - 11:09 Au fou ! Il se rend beurré chez les gendarmes !