MENU ZINFOS
Faits-divers

Un couple sanctionné pour escroquerie aux prestations sociales et travail dissimulé


Trois et un an de prison ont été requis pour "mauvaise foi évidente" à l'encontre d'un couple de Panonnais poursuivi en correctionnelle pour avoir fraudé les services sociaux et fiscaux entre 2014 et 2017.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 14 Décembre 2021 à 13:59

Un couple sanctionné pour escroquerie aux prestations sociales et travail dissimulé
Joël S. a eu de nombreuses activités professionnelles pendant 3 ans alors qu'il était inconnu du registre du commerce, du RSI et de la CCI.

Le quinquagénaire a tour à tour fait du maraîchage, du terrassement et de la rénovation de logements sans faire aucune déclaration sociale ni fiscale. Il possédait une SCI au nom de sa compagne pour gérer les biens de son patrimoine et la pensait suffisante. Sur ses comptes bancaires ont transité 84.000 euros pour le maraîchage, 3.000 euros pour les travaux de rénovation et 50.000 euros versés par des terrassiers.

Sa compagne s'était déclarée mère célibataire, percevait le RSA et des allocations logement via de présumées fausses déclarations. Le tribunal correctionnel lui reproche d'avoir occupé gratuitement le logement pour lequel elle percevait ces prestations.
Environ 60.000 euros ont par ailleurs transité sur son compte en banque. Ces sommes rémunéraient indirectement le père de ses enfants. "Je lui redonnais en espèces ou bien je faisais des achats pour ses rénovations", explique la quadragénaire à la barre. L'un et l'autre sont soupçonnés par le tribunal d'avoir été mutuellement complices de leurs agissements.

La vengeance d'un cultivateur de zamal

Un des employés du couple a scrupuleusement noté tout ce qu'on lui demandait de faire. Payé en espèces, il s'était vu promettre un contrat en bonne et due forme qui n'est jamais venu. "C'est faux", s'exclame Joé S., assommé par les charges pesant contre lui. "Il cultivait du zamal dans un appartement que je lui louais. Il m'a dénoncé pour se venger".

Face aux questions du tribunal, le prévenu s'emmêle les pinceaux à plusieurs reprises. "Vous possédez un local commercial et deux appartements. La Caf versait pourtant des allocations chaque mois à des prétendus locataires", s'étonne le tribunal. Même attitude en ce qui concerne la relation du couple. Pour lui, plusieurs séparations. "On n'est pas ensemble", déclare la prétendue compagne. 

Acharnement politique

Pour les avocates de la défense, l'explication est claire. Pour madame, Me Mahalia Galais plaide la relaxe, indiquant que les agissements de sa cliente n'étaient pas intentionnels. Les échanges d'argent au sein du couple répondaient à la règle compensatoire entre le paiement des loyers et celui d'une pension alimentaire.

"Il y a un acharnement politique envers mon client", tonne la bâtonnière Me Léopoldine Settama, évoquant des différends entre Joé S. et l'ancien maire de Bras Panon. Et l'employé mécontent n'avait qu'à aller devant les prud'hommes.

Trois ans de prison dont 18 mois avec sursis, une interdiction de gérer pendant 5 ans, 5.000 euros d'amende et la confiscation d'un bien immobilier saisi ont été requis par le ministère public à l'encontre de Monsieur. Pour Patricia D., la représentante de la société a suggéré 1 an de prison et une amende de 3.000 euros.

Le Conseil départemental, absent à l'audience, s'est porté partie civile, réclamant le remboursement de près de 20.000 euros. 

Ce mardi, le tribunal a tranché : Patricia D. est condamnée à 6 mois de prison avec sursis.  Joël S. est condamné à une peine de 18 mois avec sursis et 10.000 euros d’amende ainsi qu’une interdiction de gérer pendant 5 ans. Ils devront solidairement indemniser la Caf. 




1.Posté par kaloupillé le 14/12/2021 14:52

sur L' île de la Réunion ( 974 ) il y a combien comme ça ? SI VOUS FAITES LA CHASSE de ses Locataires , IL Y A BEAUCOUP DE PETITES CREVETTES DE LUXE .... j' en suis sur que vous trouvez beaucoup dans ce CAS là ... L 'argent BRAGUETTE ...AUSSI ... C 'est Inadmissible de voir des Gens qui sont Propriétaire et touche des prestations Sociales pour REMPLIR leurs Poches ... la seule chose à faire c' est de Confisqué leurs Biens pour avoir Triché à bon entendeur !!!

2.Posté par cenkorli le 14/12/2021 12:53

il y en a beaucoup d autres dans ce cas , peut-être avec moins de fraude. mais nana suffit secouer la branche pou trouvé.

3.Posté par Karloss le 14/12/2021 16:48

Y met pas l'argent sur le compte quand ou les au RSA....

4.Posté par Ste suzanne le 14/12/2021 17:52

Pour eux c est de la prison
Pour nos cher élus rien
QUE du sursis c est pour sa qu' ils continuent à mettre leur main dans les caisses par se qu' ils risquent rien
Ont voit bien cette justice à deux vitesse

5.Posté par Macédoine le 14/12/2021 21:57

Il n'y a rien de choquant, ces cas sont malheureusement fort probable, les mêmes qui voyage sans cesse Maurice Réunion Métropole en plus ils vivent bien ils profitent bien de leur vie eux contrairement à certains d'entre nous qui finissant par perdre même les cheveux en raison des tensions causé par les évènements stressant de cette vie qui nous ait soumise.

6.Posté par Stéfanile le 14/12/2021 21:59

Vous savez ce qui vous reste à faire démissionner, toucher des prestations sociales tout en dealant à gauche à droite. Ça fera double paye le mois.

7.Posté par Et si on parlait... le 15/12/2021 11:08

Et si on parlait de cette demoiselle " isolée " , mais dont le nombre d'enfants augmente réguliérement...
oui, oui, elle les fait toute seule ( ! ), qui bénéficiant d'un appartement gratuit, prestations sociales...vit avec un cadre fonctionnaire dans sa villa, et, donc loue son logement social, toutes charges comprises, loyer payable en espéces.
Ce cas n'est pas isolé, déjâ, des indicateurs qui devraient interpeller la CAF et les impôts...comment une personne isolée peut -elle faire des enfants réguliément, comment un monsieur vivant ( officiellement ! ) du RSA peut-il sillonner l'île , tous les jours , au volant de son groloto !!!
Mon bon, peut-étre, le fait de refuser d'identifier sa boîte à lettres, de payer tous ses achats disproportionnés en espéces , lors des journées passées dans les hypermarchés ,est-il déjà un début de réponse !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes