MENU ZINFOS
Faits-divers

Un couple de proxénètes condamné à 3 ans de prison


Deux Saint-Andréens étaient présentés ce lundi devant le tribunal de Saint-Denis. Ils sont soupçonnés d'être à la tête d'un réseau de prostitution.

Par - Publié le Lundi 5 Décembre 2022 à 18:11

Comme nous vous le révélions le 2 décembre dernier, un vaste coup de filet a été mené par les forces de police en fin de semaine dernière dans l'Est de La Réunion. Un couple de proxénètes supposés ainsi que plusieurs prostituées originaires de Maurice ont été interpellés. Une enquête a été ouverte car les autorités soupçonnent l'existence d'un réseau d'ampleur entre les îles sœurs. La période retenue pour l'investigation court de juin à décembre 2022. 

Les deux Saint-Andréens qui seraient à la tête du trafic humain ont été présentés devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis ce lundi. L'homme a déjà une mention sur son casier pour conduite sans assurance, celui de la femme est vierge. Tout est parti d'un appel d'une femme habitant à Maurice à un commissariat de La Réunion. Se sentant lésée, elle a tout déballé aux policiers. La jeune femme incrimine directement ce couple dont la femme est Mauricienne, expliquant leurs agissements et donnant des détails précis sur leur manière de procéder. Les enquêteurs ont alors mis en place des surveillances sur le supposé couple de proxénètes en septembre dernier. 

Au fur et à mesure, ils constatent que le système est bien huilé. La femme s'occupe de la récupération des filles, de l'hébergement, de leur fournir des téléphones et surtout de récupérer sa petite enveloppe tous les soirs contenant 500€ par fille. Cinq jeunes femmes ont été interpellées et confirment toutes que Marie C. s'occupait d'elles dès leur arrivée à La Réunion. Si elles la mettent en cause, elles indiquent également qu'elles étaient volontaires et qu'elles ont toujours été bien traitées. Jean-Paul C. s'occupait du transport des filles pour les liaisons inter-villes. Les filles prenaient contact avec Marie C. depuis l'île sœur sur recommandation. Elles étaient nourries et logées. C'est Marie C. qui fixait les tarifs : 100€ la fellation et 150€ avec le rapport. 

Elles donnent toute la même version, indiquant que leur contribution à cette prise en charge était de 500€ par jour et par fille, six jours par semaine. Si elles n’avaient pas cette somme, la différence était due, les obligeant à travailler plus les jours suivants. Elles étaient payées entre 1.000 et 1.500 euros, soit un SMIC français. 

Le couple réfute ces accusations à la barre, expliquant qu'il ne faisait que rendre service en transportant les jeunes filles en échange du carburant et une petite monnaie. "Je n'étais pas au courant qu'elles faisaient ça mais je reconnais 3 ou 4 transports", indique le mari à la présidente. Son épouse est sur la même ligne de conduite. 

Pour autant, les preuves sont là. Transferts d'argent vers Maurice entre 2013 et 2019 pour presque 13.000€, téléphone haut de gamme pour leurs enfants mais surtout géolocalisation de leurs voitures aux locations saisonnières des cinq jeunes filles concernées par cette enquête. Une vidéo d'une pharmacie a également été fournie aux policiers montrant Marie C. et trois jeunes filles au rayon des préservatifs, lubrifiants et de l'hygiène intime. "Oui, j'étais à la pharmacie mais j'ai juste acheté du Doliprane", justifie la femme. Pour résumer, ils n'ont rien à voir avec la prostitution, ils ne font que rendre service. 

Le parquet estime que le trafic est bien organisé et que les deux prévenus assuraient la protection, l’assistance et le transport de ces 5 jeunes femmes qui se prostituent. "​Les faits sont extrêmement graves. Beaucoup d’éléments convergent, ils sont à égalité dans ce trafic", souligne la procureure. Elle requiert 4 ans de prison pour ce couple de quadragénaires avec maintien en détention et 10.000 euros d’amende chacun. "Il y avait un sacré turnover", lance-t-elle avant d'indiquer que le dossier va être transmis au services du fisc et de la Caf car le couple a 4 enfants et perçoit le RSA. 

Le couple a été condamné à 3 ans de prison dont 2 ans de sursis simple avec aménagement sous bracelet électronique, une amende de 5.000€ chacun et la confiscation des scellés. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Popo974 le 05/12/2022 18:25

Jean Paul C. ? Serieuc

2.Posté par Ali le Kafhir le 05/12/2022 20:43

lol Une mère macrelle vierge ??

Nou la fé

@1 c'est la crise camarade la vente de linge mariage y paye pu

3.Posté par Nic-ta-lope et autres le 05/12/2022 20:57

"Oui, j'étais à la pharmacie mais j'ai juste acheté du Doliprane"
.....................

Ca donne mal à la tête de compter les biffetons....

4.Posté par Nic-ta-lope et autres le 05/12/2022 20:58

1.Posté par Popo974 le 05/12/2022 18:25

Jean Paul C. ? Serieuc
..........................


Jean Paul cul et chemise ou sans chemise ?

5.Posté par Rocky le 06/12/2022 08:15

Hypocrisie, et la pointe du diable alors et la garre de st denis c'est autorisé. Ah nôtre loi, nôtre justice ahaha.

6.Posté par jojo la frite le 06/12/2022 14:17

dites moi ... ils ne seront pas dans la ,même cellule, au moins ?

7.Posté par jojo la frite le 07/12/2022 14:43

mais dites moi, ... c'est pas la queue qui serait "en cause ? ... (pas la tête!)

8.Posté par SPARTACUS974 le 08/12/2022 17:01

La montagne accouche d'une souris car ce "vaste "réseau ne concernait que 5 filles.Le couple incriminé ne semble pas avoir maltraité les demoiselles qui venaient exercer leurs talents à la Réunion en toute connaissance de cause .
Une bien sordide affaire qui ne doit pas faire oublier la désespérante situation des ces femmes contraintes à se prostituer pour échapper à la misère .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes