MENU ZINFOS
Faits-divers

Un braconnier de Palmiste rouge devant la justice


Un homme était jugé en appel ce jeudi pour avoir conduit des braconniers à Takamaka, au coeur du Parc National de La Réunion, dans le but de prélever du Palmiste rouge, malgré l'interdiction.

Par Soe Hitchon - Publié le Jeudi 3 Juin 2021 à 18:09

"Le Palmiste rouge, dont le rôle est essentiel dans l’écosystème, est martyrisé dans son espace naturel. C’est un palmier majestueux au stade adulte mais devenu rare notamment à cause du braconnage". C’est l’avocate du Parc National de La Réunion qui rappelle devant la cour d’appel que cette plante indigène et endémique ne se trouve nulle part ailleurs à l’état naturel. C’est pour cela qu’elle est protégée et que sa coupe ou son enlèvement sans autorisation sont interdits dans le Parc National. 
 
Et pourtant, les braconniers continuent d’abattre et prélever le palmiste rouge. Ce jeudi, l’un d’eux se trouvait devant la cour d’appel. Il y a un an, le prévenu avait été condamné à six mois de prison avec sursis, 10.000 euros de dommages et intérêts et la confiscation de sa voiture pour avoir conduit trois autres personnes à Takamaka pour y chercher du chou-palmiste. Le butin ce jour-là : 49 Palmistes rouges et du Bois Cassant. 
 
Ce sont les agents du Parc National qui les aperçoivent et les interpellent. Dans son cœur, il aurait su qu’il y en avait trop mais voulait rendre service à son frère et ses neveux. Un service qu’il aurait rendu plusieurs fois selon l’un des neveux. Deux des mis en cause seraient "responsables du prélèvement de 780 palmistes par an et par personne", selon le conseil du Parc. Une habitude qui rapporterait environ 10.000 euros par an. "Ce sont ces gens-là qu’il a conduit". 
 
Le prévenu avait décidé de faire appel de la décision afin de tenter de récupérer son véhicule. En effet, à 60 ans, l’agriculteur travaille toujours dans la canne. "Avant ce n’était pas du braconnage. En période de fête dans les Hauts, ils vont chercher du palmiste, des guêpes ou des tangues. C’est une tradition réunionnaise, explique son avocate le Bâtonnier Léopoldine Settama, et ce sont des gens extrêmement pauvres". 
 
Le prévenu saura s’il peut récupérer sa voiture le 2 septembre prochain. 




1.Posté par Damnatio memoriae le 03/06/2021 18:23

Faites un exemple.

2.Posté par mister Magoo le 04/06/2021 08:29

la justice est toujours très sévère avec les petits bougs, beaucoup moins avec les gros zozos de St GILLES par exemple qui s'accaparent les chemins des pécheurs par exemple... et qui achètent les palmistes en question... en payant au black...
il suffit de contrôler les restaurants qui ont des palmistes au menu pour vérifier qu'ils comportent les autorisations nécessaires... mais là, il faut faire une enquête, travailler un peu et en face, il y a des avocats, c'est compliqué alors que le p'tit créole, on peut lui taper dessus sans dommages.

3.Posté par @ mister Magoo le 04/06/2021 08:29 le 04/06/2021 12:53

Encore le refrain habituel du p'tit créole contre les gros zozos de St Gilles !!!! Quel est le rapport ?
C'est la Loi pour tous les Français. C'est interdit de braconner dans Les Parcs nationaux et c'est du flagrant délit.
C'est la prison et amendes point barre.
Pensez pour les générations futures.

4.Posté par Vache à lait le 04/06/2021 17:16

Je vois pas en quoi le Zozo comme dit magoo ont quelques choses à voir avec cet histoire, racisme primaire.c’est desolant.
780 palmistes par an et par personne... Me dite pas qu’il s’agit dune conso personnelle. Ces personnes detruisent la nature et son renouvellement, ils doivent être durement sanctionnés comme les braco qui sévissent dans les lagons qui est une nurserie.
La destruction des ressources est une tradition d’après l’avocate c’est pitoyable.
On arrive a un niveau de connerie cela devient grave.
Réunionnais réagissez c’est votre environnement qui est en jeu

5.Posté par Jean Thevenet le 05/06/2021 15:17

On ne voit plus de palmistes rouges à... Palmiste Rouge, et bientôt, on ne verra plus non plus de bois de savon à Cilaos. En une décennie, le braconnage a retiré près d'un arbre tous les 10 à 20m, une centaine environ sur 5 hectares, c'est pas de la tisanerie ni une médecine, c'est du pillage qui détruit la médecine en question en lui supprimant son avenir, 10 abattus encore le jeudi de l’ascension et le week-end qui suit. Il y avait une chance sur 3 d'être dessous son feuillage, désormais c'est déjà un arbre rare, sauf à l'état de pousse qui seront peut être un bel arbre, d'ici 100 à 200 ans.. (mais alors, y aura-il encore la forêt ou cela sera comme aux Açores?)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes