Faits-divers

Un boutre malgache en infraction de pêche de concombres de mer

Vendredi 1 Septembre 2017 - 16:48

Le 28 août 2017 à 09h20 locale, le patrouilleur des affaires maritimes OSIRIS en mission de contrôle régional des pêches au profit de la commission de l’océan Indien et sous le contrôle opérationnel du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Réunion, a procédé au contrôle du boutre malgache, le Randre Cervice, sur le banc du Geyser dans la zone économique exclusive française des Glorieuses (Nord de Madagascar).

Le navire était en action de pêche d’holothuries (concombres de mer) sans autorisation et sans avoir signalé son entrée dans les eaux sous juridiction française (Terres australes et antarctiques françaises - TAAF). Le matériel et le produit de la pêche ont été saisis sur décision du directeur de la mer Sud océan Indien.

Un exemple d'Holothuria leucospilota
Un exemple d'Holothuria leucospilota
​Le matériel saisi comportait en particulier 110 Kg d’holothuries éviscérées et salées, 1 compresseur, 8 paires de palmes, 1 tuba, 6 gilets de stabilisation, 5 masques de plongée, 3 détendeurs et 14 blocs de plongée.
 
Cette mission régionale de contrôle des pêches, ayant un objectif de protection de l’environnement marin est co-financée par l’Agence française pour la biodiversité et par des fonds européens (Inter-Reg). L’OSIRIS embarquait à cette occasion des inspecteurs des pêches français (dont la directrice adjointe du Parc naturel marin des Glorieuses), malgaches, seychellois, comoriens et mozambicains.

Ces contrôles participent à la protection du Parc marin et à la lutte contre la pêche illicite dans les zones économiques exclusives des pays de la commission de l’océan Indien.
Zinfos974
Lu 3355 fois



1.Posté par klod le 01/09/2017 17:32

"les travailleurs de la mer" sous les tropiques ........... Hugo Victor, magnifique livre, devrait etre obligatoire à la lecture des djeuns .................. .

2.Posté par Nono le 01/09/2017 18:09

En revanche, le yacht des plongeurs pirates est reparti tranquilou.

www.zinfos974.com/Un-yacht-surpris-dans-la-zone-economique-exclusive-des-iles-Glorieuses_a118272.html

Forts avec les faibles, faibles avec les forts?

3.Posté par MARFEE le 01/09/2017 19:07

Juridiquement, la décisions du fonctionnaire français me parait sentir le souffre.
Je lirai le procès verbal de saisie avec gourmandise.
Effectivement, ce ne sont que de pauvres diables qui raclent des fonds marins dont la souveraineté reste à prouver .
Va-t'on saisir une juridiction internationale pour des concombres ? Dérisoire.

4.Posté par klod le 01/09/2017 19:39

je plussoie à nono , c'est peu dire !!!!!!

5.Posté par Manapany Boy le 01/09/2017 21:14

Fallait couler le boutre, corps et biens. Trop timorés ces français !

6.Posté par Plutôt choper les navires Formosans et autres qui nous ont pas mal dégarni les eaux Australes le 01/09/2017 22:05 (depuis mobile)

On se demande déjà avec ce type de bateau comment ils arrivent et reviennent chez eux dès le moindre grain. Vu la polémique actuelle sur la zone on aurait pu la jouer plus cool. La surpêche industrielle c''est pas eux et on en chope pas souvent...

7.Posté par AZALA le 01/09/2017 22:07

Nono mon garçon tu me semble avoir un problème parce que quelqu'un t'es passé devant a l'embarquement a Nossi-Bé
Ces gens la détruisent systématiquement les fonds marins y'a pas que des boutres des bateaux de plaisance sont détournés sans que leurs propriétaires soient au courant l'exploreur n'a pas fait grand mal me semble t'il

8.Posté par Vous êtes mal réglé. (peut-être un problème de menstruation ? On en a parlé dans la presse dernièrement. Des femmes se son plaintes. le 01/09/2017 23:54 (depuis mobile)

Azala, Nono a défendu les boutres pourquoi lui parler d''autres bateaux ?

9.Posté par Nono le 02/09/2017 09:51

@7 Ces gens là ont toujours habité dans le coin contrairement aux plongeurs globetrotteurs, et je n'aime pas voir un pêcheur artisanal se faire détruire sa pauvre cargaison de concombre de mer quand les pêches au DCP bien plus destructrices sont autorisées uniquement à cause d'une histoire de zones et de frontières.

P.S. Je ne suis pas ton garçon, et effectivement j'ai un problème avec les blaireaux incapables de se tenir correctement, en particulier à l'étranger.

10.Posté par AZALA le 02/09/2017 10:17

Relisez bien mon post je vis sur mon bateau a Mada je vois tous les jours des boutres ou des bateaux de plaisance détournés de leur fonction parfois sans que le propriétaire ne soit mis au courant ceux ci laissant l'exploitation de leur navire a des tiers il n'y a aucune raison de défendre ces gens ils pillent les fonds malgaches (la marine malgache n'ayant pas les moyens de les empêcher) et la se sont fait prendre au banc du Geyser.
Il n'y a aucune pitié a avoir contre ces gens ils sont sponsorisés par des riches malgaches
Nono faisait référence au navire Explorer qui a été contrôlé par les Français au banc du geyser ou il n'aurait pas du s'ancrer mais il ne se livrait pas au pillage.
Ceci dit l'Osiris reparti tout cela reprendra il ne reviendra que dans trois ou quatre ans...peut etre...

11.Posté par klod le 02/09/2017 16:17

"je vis sur mon bateau a Mada ", et ben , vous en avez de la chance !

12.Posté par VEntre qui crie n''a pas d''oreilles... A prendre en compte au départ... le 02/09/2017 20:08 (depuis mobile)

Azala merci pour l''information. Ca n''arrive donc qu''exceptionnellement. Par contre je pense que vous dites vrai des riches revendent aux chinois. On aurait préféré que les pêcheurs aient une meilleure marge, il y aurait moins de pillage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 08:00 Saint-André: Un individu s'immole devant Jumbo

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:26 Un rond-point de Saint-Louis (La Palissade) incendié