Faits-divers

Un bébé battu, délaissé: Le ti-père retrouvé

Vendredi 4 Mai 2018 - 16:16

C’est un homme qui était recherché pour avoir violenté la fille de sa compagne en 2012, alors qu’elle n’avait que huit mois… Mathieu Ichama n’était pas au rendez-vous le 2 février dernier alors que le tribunal correctionnel de Champ Fleuri décidait de son sort. Il avait donc été condamné à deux ans de prison et un mandat d’arrêt avait été prononcé à son encontre.
 
Le jour de son baptême : fractures sur tout le corps, des bleus, une cheville cassée
 
Mais le voilà aujourd’hui répondant de ses actes qui ont laissé un bébé blessé et malade, sans que personne ne se préoccupe d’elle. Pour rappel, la petite Sarah avait été emmenée aux urgences du CHU de Bellepierre le 22 novembre 2012 : elle présente alors des fractures sur tout le corps, des bleus, une cheville cassée. Ces blessures dateraient du jour de son baptême, 4 jours auparavant, lorsque son ti-père l’avait secouée, plaquée et tenue par les  pieds.
 
Et ce n’est pas tout. A l’hôpital, les médecins découvrent des boutons, rougeurs, champignons, les lèvres enflées et une fièvre importante. Cela fait plus d’un mois qu’on la nourrit à peine. 46 jours d'ITT prescrits par le médecin légiste.
 
Où était donc sa maman ? Mineure, elle avait laissé sa mère s’occuper de l’enfant. Jusqu’au jour où elle décidait de partir en errance avec son nouveau copain, Matthieu Ichama, 19 ans, emportant son bébé avec elle. La négligence est telle que l’enfant tombe malade. Alors que sa grand-mère veut l’emmener une première fois à l’hôpital, sa fille s’enfuit.
 
Heureusement, la voilà aujourd’hui placée en famille d’accueil où tout se passe bien, malgré un début difficile. "Tout le monde se désintéressait de cette enfant", déclare la procureure avant de requérir 2 ans de prison dont huit mois avec sursis.
 
Le ti-père a finalement été condamné à 2 ans dont six avec sursis, avec l’obligation de travailler et d’indemniser la victime ainsi qu’une interdiction de travailler avec des enfants.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 8880 fois



1.Posté par L'enflure le 04/05/2018 17:49 (depuis mobile)

Avec l'obligation de travailler ! Vraiment à quelle époque vit on ? Merci Mitterrand...il est vrai que lui aussi ne s'en était pas privé, avec la complicité des médias, lorsque nous nourrissions sa maîtresse et sa bâtarde à l'Elysée......

2.Posté par Fidol Castre le 04/05/2018 19:33

C'est le progrès.

3.Posté par polor le 05/05/2018 10:57

Pauvre bébé, quelle malchance, il a eu le malheur de tomber dans un très mauvais foyer, mère mineur et ti père violent

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter