Faits-divers

Un bateau chavire en face des Roches noires. Plusieurs personnes à la mer

Dimanche 25 Juin 2017 - 15:54

Photos : Luc Ollivier/Anakaopress
Photos : Luc Ollivier/Anakaopress
Dernière minute : Deux décès sont confirmés. Cinq personnes sont blessées, transportées vers l'hôpital. Une personne est toujours portée disparue. Le bateau n'est plus visible. L'hélicoptère n'est plus sur place.

17H : Trois personnes sont prises en charge par les secours, dans un état grave. Les secours prodiguent actuellement des massages cardiaques sur ces trois personnes. Une autre personne est portée disparue sur un groupe de 9 personnes ayant effectué cette sortie en mer.

Vers 15H30 : Un bateau de tourisme a chaviré en face du port de Saint-Gilles. Plusieurs personnes qui se trouvaient à bord de l'embarcation sont tombées à l'eau. La première assistance est venue des maîtres nageurs sauveteurs du poste des Roches noires, qui sont intervenus en jet-ski en premier lieu.

Le bateau continue quant à lui d'être balloté par les vagues. C'est visiblement en tentant de manoeuvrer pour rentrer au port que le capitaine du bateau a perdu le contrôle de son embarcation.

Rappelons que les côtes ouest et sud subissent un train de houle très important. Météo France avait émis, dès hier, un bulletin de vigilance forte houle pour ce dimanche, avec un pic justement attendu cet après-midi.





Zinfos974
Lu 72319 fois



1.Posté par soubik le 25/06/2017 16:03

vi di fort vizilans, moi mi dit fort couyonisse la mèm .. Fé paye à zot amand ek frè remork.., i rest'enkor un bon pé bébét su lo la mèr..

2.Posté par Tomael le 25/06/2017 16:23

il semblerait que ce soit le Maeva 4, ça reste à confirmer

3.Posté par atchoum le 25/06/2017 17:15 (depuis mobile)

soubik ferme out ki si cest po dit n'importe quoi ou connait pas band circonstance pes steak !

4.Posté par anonyme le 25/06/2017 18:08

Naver vigilance forte houle.

5.Posté par Jules Bénard le 25/06/2017 18:22

Un avis de forte houle avait été lancé mais certains, parfois, n'en tiennent pas assez compte et c'est le drame ; c'est malheureux.
C'est malheureux pour les personnes décédées et celle portée disparue.
IL NE FAUT ACCUSER PERSONNE SANS SAVOIR.
Car nul ne sait comment il serait capable de réagir dans un cas pareil
Les plus grands marins ont, un jour ou l'autre, payé à la mer son tribut.
Le grand Moitessier a laissé dans ses aventures trois voiliers, y compris son Joshua, pourtant considéré comme l'un des meilleurs de la terre !
Tabarly, l'un des plus grands marins de tous les temps, a payé de sa vie son imprudence bien connue hélas.
Alain Colas est on-ne-sait-où... Où es-tu Manureva ?
Il faut en être persuadé : la mer est TOUJOURS la plus forte !
Si cette vedette a pu sortir, son skipper pensait sans doute légitimement pouvoir rentrer.
Alors, que les donneurs de leçons au-petit-pied arrêtent de donner leurs avis bourrés de conneries et de mépris.

6.Posté par Imprudence ou inconscience? le 25/06/2017 19:43

Des vagues entre 4 et 8 mètres et un capitaine de bateau estime pouvoir sortir puis rentrer au port de St Gilles?
Quand on connait le tirant d'eau de la sortie de ce port, les courants s'y croisant dès qu'il y a des vagues un peu fortes et les vagues qui peuvent devenir de vrai boulet de canon pour un bateau obligé de prendre l'entrée du port de travers, même avec de l'expérience le bon sens demande la prudence et le renoncement à la sortie!
Décidément entre les surfeurs qui méprisent les règles élémentaires de sécurité et de bon sens et les capitaines de bateau qui semblent faire de même on est pas prêt d'embellir l'image touristique de l'île!!!

7.Posté par Pêcheur st´gilles le 25/06/2017 20:02

L équipage Quia sorti le bateau aujourdhui et un équipage confirmer , certes c s'était vraiment très chaud aujourd'hui , mais voila , on ne peut pas rivalise avec la mer . J espère que cela va rappeler à certain patron que meme pour 100 kilos de poisson et quelques touriste sa ne vaut pas le coup de risquer sa vie et encore moins celle de l équipage . Après chacun sont métier et je pense que ce capitaine avez toutes les compétences pour réalisé cette sorti . Faudra maintenant savoir réellement ce qui c est passer

8.Posté par Bryandoht le 25/06/2017 20:18

Des morts auraient pu être éviter, c'est malheureusement le prix de l'imprudence mais ça reste tout de même un drame, je pense à la douleur des familles et proches.
Comment certain commentateur ne peut avoir aucune sensibilité et aucun respect face à un évènement aussi tragique, personne ne mérite de mourrir surtout dans de telle circonstance où certainement le prix de la passion domine, n'est ce pas Soubik qui n'a point d'âme.

9.Posté par li le 25/06/2017 20:28

Roches noires lé bien exploité
Comment défigurer ça nou koné

10.Posté par Lol le 25/06/2017 20:59 (depuis mobile)

Pêcheur St Gilles ne parlez pas sans savoir svp.

Le patron étant hors département il n''était pas au courant de la décision prise par son équipage. Malheureusement ça sera lui qui en subira les conséquences pour la bêtise commise par l''équipage.

11.Posté par mat le 25/06/2017 21:02

toujours la même rengaine,les donneurs de leçons qui adorent cracher leur venin!Respectez au moins ceux qui souffrent de la perte d'un proche.vos plaintes n'y changeront rien!

12.Posté par davy le 25/06/2017 21:08

Moi il y a une chose qui m'a dégoutée c'est de voir tous ces gens à attendre voir les conséquences du chavirage du bateau,c'est à vomir cette curiosité malsaine.

13.Posté par li le 25/06/2017 22:18

"Où certainement le prix de la passion domine, "

Dan in péi loin la ba, in camion citerne l a renverser. Tou do moun otour la profiter pour serien à zot en essence gratuite. puis patatras, voilà t il pas qu il y a eu le feu. Et mintnan tou sak té otour camion la. ..

De la passion, ? Alé di partou !

14.Posté par zandouille le 26/06/2017 01:40

A M. Bénard
Comme vous, je fais le même constat: attendons de voir avant de juger davantage. Cependant, sans être un donneur de leçons, avec mes gros pattes larges en plus ( 41 de pointure, je tiens à cette précision) je pense pouvoir dire que les grands marins de renom que vous citez, sont morts ou disparus SEULS, (il me semble) victimes de leur passion. Mais là....avec d'autres personnes à bord du Maeva 2: membres de la famille du proprio? amis? touristes? .... Ce n'est pas du même ordre . Il y a ici matière à s'interroger avec cette avis de très forte houle...mais bon! sans polémiquer, cet accident rarissime à St-Gilles reste un drame. Mes condoléances aux parents des victimes.

15.Posté par pfffffff le 26/06/2017 08:28

à Davy que voulez vous que les gens fassent....tourner le dos au drame alors là vous aurez crié à l'indifférence et au mépris de certains...., en tous cas il n'y avait rien d'autres à faire vu l'état de la mer que de laisser les sauveteurs intervenir au mépris de leur vie pour des inconscients, M.BENARD sortir par cette houle c'est comme foncer dans un mur à 200/lheure! arrêtons de plaindre les inconscients, quand à prendre des risques allez y tout seul, inutile d'amener des personnes avec vous!

16.Posté par couillonisse le 26/06/2017 08:34

On est habitués aux irresponsables à la réunion...

17.Posté par bateau le 26/06/2017 08:40

Une inconscience qui coûte chère à la communauté comme d’habitude.
Contrairement aux pays en voie de développement, nous avons la chance d’avoir un bulletin méteo fiable et détaillé.
En dehors de la nature, Il y a forcément un responsable. L’enquête le dira.

18.Posté par Hugh le 26/06/2017 11:27

Mr Benard a oublié " Pince mi et pince moi aussi."

19.Posté par CALOU le 26/06/2017 21:37

IL m’arrivait des fois d’accompagner mon frère à bord de son JEANNAU pour une sortie en mer.
Cela se passait souvent le dimanche.

On quittait le port de Saint - gilles et on naviguait durant plus d’une heure jusqu’aux oiseaux.

A cet endroit, il y avait une concentration de poissons, des thons, des bonites, parfois un espadon.

La chance voulait que parfois on remontait à bord une prise…

Au bout de deux à trois heures de trafic, Il fallait alors rebrousser chemin, car mon capitaine de frère tenait à entrer au port avant la nuit.

Arrivés à une centaine de mètres de l’entrée du port, on ne parlait plus. Mon frère avait coupé les gaz. Le bateau faisait presque du surplace.

Il comptait les vagues.

A la septième, le moteur rugissait et l’embarcation surfait sur cette énorme masse d’eau tout en se dirigeant vers les eaux calmes à l’intérieur du port.

On ressentait alors comme un soulagement de se trouver en sécurité.

A petite vitesse, l’embarcation s’en allait vers son point d’attache et les badauds venaient jeter un œil sur les prises.

En ce qui concerne ce bateau malmené par les vagues hier, je pense que le capitaine a loupé l’entrée du port parce que la vitesse de déplacement de son embarcation était trop importante, vitesse imposée par une énorme vague qui a déferlé ne lui permettant plus d'avoir la maîtrise de son bateau.

Il se peut aussi qu’au moment de tout donner, son moteur s’est arrêté tout net et qu’il ne pouvait plus diriger son bateau.

En tout cas, je pense à tous ces gens dans le malheur et je présente aux familles mes condoléances.

20.Posté par je me demande si ?? le 27/06/2017 19:24

est ce possible que le pilote du bateau voyant les problèmes fonçent directement vers la plage et échoue le bateau sur la plage, au lieu de rester dans ce foutoir ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter