MENU ZINFOS
International

Un avion atterrit en urgence à cause de l'odeur pestilentielle d'un passager


Par - Publié le Dimanche 3 Juin 2018 à 13:53

Un avion atterrit en urgence à cause de l'odeur pestilentielle d'un passager
Un avion de la compagnie low cost Transavia, une filiale du groupe Air France, a dû se poser en urgence mercredi sur l’aéroport de Faro au Portugal, car un des passagers dégageait une odeur pestilentielle.

Le quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws rapporte que le passager, qui ne s'était apparemment pas lavé depuis plusieurs semaines, sentait tellement fort qu'il incommodait toute la cabine.

L'équipage l'a dans un premier temps enfermé dans les toilettes de l'avion, mais l'odeur continuait à sévir, au point que plusieurs passagers sont tombés malade.

En l'absence d'autre solution, le commandant de bord a dû se résoudre à détourner l'avion qui effectuait la liaison entre les Canaries et Amsterdam, et à atterrir en urgence sur l'aéroport de Faro au Portugal.

Pour sa part, la compagnie aérienne donne une version plus édulcorée de l’incident. "L’équipage trouvait irresponsable de continuer à voler avec un passager qui semblait malade. L’appareil a donc été dévié pour des raisons médicales, mais il est exact qu’il dégageait une certaine odeur", explique le porte-parole de Transavia.

Après l’atterrissage à Faro, le passager a été pris en charge par le personnel médical de l’aéroport portugais. Les autres voyageurs ont été invités à prendre l’air et après que l’avion ait été aéré et désinfecté, il a redécollé quelques heures plus tard en direction des Pays-Bas.

C’est la deuxième fois en quatre mois que Transavia est confronté à un problème similaire. En février dernier, un autre appareil de la compagnie reliant Dubaï à Amsterdam avait dû se poser en urgence à Vienne, en Autriche, à cause des flatulences d’un passager. Celui-ci se laissait aller de manière tellement excessive qu’une bagarre était même survenue à bord.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Zarin le 03/06/2018 14:53

"...à cause des flatulences d’un passager."

baked beans ?

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 03/06/2018 16:54

*Je connais !

*ÇA m'est arrivé une fois, sur Air-France,

*Entre La Réunion et Paris. Un type très "classe",

*En costume poussiéreux, puant comme un putois...

3.Posté par Ma sonnerie le 03/06/2018 17:37 (depuis mobile)

Tu pues tu degages..

4.Posté par Maskagaz le 03/06/2018 18:02

Et personne n'avait rien senti avant le décollage? Bizarre...

5.Posté par Carlo le Calamar le 03/06/2018 18:34

Passager makotte!

6.Posté par Noémi le 03/06/2018 19:37

Juliette CARANTA-PAVARD

* Obliger d'écrire tous vos posts ainsi ??

* car après c'est chiant a lire

* donc on vous lit plus



http://ANTI-corruption974.eklablog.com://

7.Posté par PATRICK CEVENNES le 03/06/2018 20:45

fukcd473
Heureusement qu'il est interdit de fumer dans les cabines! Pdr !

8.Posté par jobi le 04/06/2018 04:38

A l’enregistrement personne n’a rien senti ? Sérieux !!

9.Posté par noe le 04/06/2018 07:51

Il fallait le balancer par la soute !

10.Posté par Dimitri le 04/06/2018 21:57 (depuis mobile)

Un parachute au dos et hop de lair :D

11.Posté par Madigatore le 05/06/2018 05:27 (depuis mobile)

Exact post6 ,je la Zap

12.Posté par Dremly le 05/06/2018 14:09

Ben alors oui trop se laver peut nuire à la santé.......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes