Société

Un appel à projets contre la haine et les discriminations LGBT

Samedi 3 Mars 2018 - 08:09

Un appel à projets contre la haine et les discriminations LGBT
Dans le cadre de la lutte contre la haine et les discriminations LGBT, la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) lance un appel à projets de la société civile, doté de 500 000 euros.

Cet appel à projets s’adresse d’abord aux structures dont l’objet principal est de lutter contre la haine et les discriminations. Les projets présentés devront contribuer à la lutte contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBTI. Les structures peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non, ancrées sur des territoires ruraux, ultra-marins et/ou urbains. Peuvent donc notamment candidater : les associations loi 1901, les établissements culturels, les établissements scolaires et universitaires.

Les projets devront répondre à un ou plusieurs de ces objectifs:
- Une République exemplaire contre la haine et les discriminations anti-LGBT
- Sanctionner chaque acte de haine anti-LGBT et protéger au mieux les victimes
- Eduquer contre la haine et les discriminations anti-LGBT
- Agir contre les discriminations anti-LGBT au quotidien
- Poursuivre le combat international pour les droits des personnes LGBT
- La participation aux actions organisées autour de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie le 17 mai et des Marches des Fiertés LGBT

Les dossiers sont à déposer au plus tard le 20 mars, et seront instruits localement puis par la DILCRAH du 20 mars au 13 avril.
Les structures lauréates seront notifiées de l'octroi d'une subvention, et de son montant, à partir du 13 avril.


 
B.A
Lu 659 fois



1.Posté par Pipeau le 03/03/2018 09:52 (depuis mobile)

Une République exemplaire contre la haine et les discriminations : du pipeau. Dans le texte c beau et dans la réalité on ferme les yeux : pas de vague.

2.Posté par Samwinsa le 03/03/2018 10:40 (depuis mobile)

La pa Macron la parlé "du Comorien des kwasa kwasa" kom si té sagi de viande?
Ala nout lexemple.
Kwé i rode po fé croire nou?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter