Faits-divers

Un ancien pasteur de l'Eglise adventiste en garde à vue. La Fédération s'explique

Mercredi 18 Avril 2018 - 08:43

Un ancien pasteur de l’Église adventiste du septième jour, accusé de viol, agressions sexuelles et abus de faiblesse, a été interpellé au Tampon et placé en garde à vue ce lundi, rapporte le JIR, évoquant un "dossier qui s'annonce des plus épineux". 

Si elles sont une dizaine de femmes à soutenir qu'il a profité de ses fonctions pour abuser d’elles, le mis en cause affirme que ces accusations relèvent d'un complot sur fond de conflit avec sa hiérarchie, évoquant de la jalousie. 

Le trentenaire avait été convoqué en février 2017 par sa hiérarchie pour évoquer ces plaintes à son encontre. Selon le journal de l'Ile, alors qu'une "commission d'enquête" en interne avait été missionnée pour enquêter, le pasteur aurait essayé de faire ouvrir une enquête pénale en se présentant de lui-même aux forces de l'ordre. Selon ses dires, il n'aurait pas réussi à être entendu, les agissements n'ayant pas été dénoncés.

Si la commission d'enquête avait finalement conclut à l'absence de preuve, la fédération des Églises adventiste de La Réunion (Fear) avait néanmoins choisi de l'évincer, reprochant des relations extra-conjugales proscrites par le règlement. Estimant qu'un licenciement en ces circonstances était abusif, le pasteur avait alors formé une requête devant les prud’hommes. Ont suivi les plaintes déposées à son encontre.  

"Il est vrai que nous n'avons pas porté les faits à la connaissance de la justice, on peut nous le reprocher (...) Il apparaissait que ces femmes étaient dans un état de fragilité et qu'elles-mêmes n'avaient pas ce désir de porter plainte",  réagit ce mercredi Frédéric Cazal, directeur financier de la Fear. Il poursuit : "Ce n'est pas la fédération qui a demandé à ces femmes de porter plainte et on a jamais non plus mis de pression sur elles pour les empêcher de le faire au moment où elles ont dénoncé les faits".

"On a entendu ces personnes et on a demandé à une équipe de les rencontrer, de les soutenir et de prier pour elles et nous leur avons dit de voir des professionnels",
indique-t-il, avouant l'église "ébranlé" par cette affaire. 

Prisca Bigot sur place
 

N.P
Lu 7461 fois



1.Posté par mdr! le 18/04/2018 15:08

elles sont belles les religions en france!!!!
"ni dieu,ni maître!

2.Posté par à post1 le 18/04/2018 16:51

Bien d'accord! Ni Dieu , ni maître!
Et que les sectes disparaissent dans leurs turpitudes quasiment toujours sexuelles...Un signe sans doute!

3.Posté par Lesseps le 18/04/2018 16:52

Les commerciaux de Dieu font ENCORE parler d’eux... Robert desindni devrait pas tarder à voler à leur secours pour excuser leurs exactions toujours plus nombreuses...

4.Posté par Jean-Roland Cerveaux le 18/04/2018 18:41

Et il y a bien d'autres choses encore, que l'on ose pas évoquer au sujet des groupes religieux : les troubles causés dans les familles que l'on sépare et divise, l'argent reçu de familles qui n'ont que des prestations sociales et de petits boulots pour survivre etc

5.Posté par Carlo le Calamar le 18/04/2018 18:51

@post 4 l’argent reçue des familles ok, c’est répréhensible seulement si on les oblige à donner. Si personne ne les oblige, ils sont libres de faire ce qu’ils veulent.

6.Posté par Nabo Zabo le 18/04/2018 22:09

Définition d'une secte : présence d'un gourou (pasteur ou donneur de leçon), récupère les sous des croyants (la dime) et pas possible de quitter la collectivité (ils s'espionnent entre eux)...et abus sexuels.

7.Posté par Jp POPAUL54 le 19/04/2018 10:10

Tears for fear !!!
Ces mouvements religieux marginaux sont bien souvent le refuge des fragilisés par les écueils de la vie et
qui deviennent à l'évidence des proies.
Il est tout aussi fréquent qu'en leur sein, un "leader charismatique" ou autre gourou profite des brebis égarées. La repentance et la purification passent ainsi par des égarements parfois assez pénétrants !!!
Jusqu'au septième jour, tout va très bien....

8.Posté par môvélang le 19/04/2018 11:44

'''''''' 2.Posté par à post1 le 18/04/2018 16:51

Bien d'accord! Ni Dieu , ni maître!
Et que les sectes disparaissent dans leurs turpitudes quasiment toujours sexuelles...Un signe sans doute! '''''''''

il faudrait peut être aussi regarder après des sectes qu'on appelle religions, surtout celle que le macron veut restaurer dans la fonction de religion d'état!

9.Posté par tigerwolf le 19/04/2018 22:14

La plus grande secte du monde c est l atheisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >