Océan Indien

Un ancien ministre de Ravalomana arrêté à l'aéroport

Mercredi 6 Juillet 2011 - 11:27

Un ancien ministre de Ravalomana arrêté à l'aéroport
 
Hajanirina Razafinjatovo a été arrêté en fin de semaine dernière à l'aéroport Sascène de Nosy-Be, révèle le journal malgache Midi Madgasikara. Cet ancien ministre des Postes et Télécommunications, de l’Education Nationale puis des Finances et du Budget de Marc Ravalomana s'appretait à monter dans un avion en direction de l'Afrique du Sud, d'où il devait ensuite rejoindre l’université de Cambridge en Angleterre.

Ce sont les hommes du Central intelligency service (CIS) qui ont interpellé Hajanirina Razafinjatovo malgré le déguisement de ce dernier : lunettes de soleil, postiche, chapeau et jean délavé. Il a immédiatement été conduit à la capitale de Madagascar, Antananarivo.

L'ancien ministre et employé du groupe Tiko a été condamné par contumace en juin 2009 par la justice malgache à quatre ans de prison et 55 millions d'euros d'amende pour sa participation à l'achat de Force One Two, l'avion présidentiel de Marc Ravalomana. Ce Boeing 737-700 avait coûté plus de 50 millions d'euros à l’État malgache et engendré la suspension d'une aide de 35 millions de dollars du FMI.
Lu 1351 fois



1.Posté par Choupette le 06/07/2011 13:39

Et d'un.
Mais s'il était toujours sur le sol malgache, pourquoi ne pas l'avoir arrêté plus tôt alors ?

2.Posté par Montfort le 06/07/2011 16:02

Bof notre nain de jardin a son avion sarko one et notre nymphomane nationale deux Carla one et two falcon bien plus petits et ils n'ont encore pas été arrêtés, mais que fait la police....

3.Posté par Gajik le 07/07/2011 23:15

Son arrestation n'est absolument pas certaine, on est en pleine désinformation sur le sujet, aucun media n'est d'accord.

La déontologie des journalistes Malgaches appartenant à l'opposition à la démocratisation de ce pays est très élastique. Lorsqu' Eugène Rajaofera, inconditionnel de Ravalomanana ment ouvertement, comme il en est coutumier, personne ne dépose de plainte contre lui, de peur que Reporters sans frontières ou d'autres rigolos du même genre, et pourquoi pas Amnesty et Human Rights Watch, n'en profitent pour dire que la Presse Malgache est muselée et martyrisée ! Résultat, ils diffament, mentent , désinforment en toute impunité.

Midi Madagasikara fait partie de ces media vendus à leur cause, appartenant aux proches de Ravalomanana.

Ce qui se passe à Madagascar depuis mars 2009 est un cas d'école pour comprendre comment fonctionnent les réseaux mafieux internationaux politico-financiers, comment ils fabriquent l'info tronquée et comment ils servent la propagande du regretté ultra-libéral en fuite.

Il serait souhaitable que ce mafieux de haute volée disparaisse de la surface de la terre pour laisser enfin ce pauvre Peuple Malgache respirer un air un peu moins malsain. Ce type n'est pas éternel ni aussi invulnérable qu'il le croit. Il finira aussi violemment qu'il a fait massacrer 70 personnes et blessé 650 autres devant le palais présidentiel. Qu'il rentre au pays et il va juger de sa popularité face aux familles des malheureux qu'il a fait massacrer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >