[Alt-Text] [Alt-Text]
Alertes infos :

Un an après, retour de la "Journée d'Oscar" pour sensibiliser à la maltraitance animale



Oscar deviendra-t-il un symbole de la maltraitance animale à La Réunion ?
Oscar deviendra-t-il un symbole de la maltraitance animale à La Réunion ?
Il y a un an, un chiot Royal Bourbon d'un mois, prénommé Oscar, était retrouvé dans un sac à engrais, jeté sur la voie publique à Saint-Pierre.

Pris en charge par Anne-Laure Frixon Scheurer, bénévole à SOS Animaux, le petit animal n'avait finalement pas survécu. Et pour cause, le pauvre chiot avait également été empoisonné pas son bourreau à la "mort au rat". Le 7 février 2013, la bénévole organisait "La Journée d'Oscar " pour sensibiliser la population et les élus sur la question de la maltraitance animale. Plus de 2.000 personnes avaient participé et 1.500 mails avaient été envoyés à l'ensemble des médias de l'île et des collectivités locales.

Cette année, Anne-Laure Frixon Scheurer remet ça, "pour que cette journée devienne le symbole de la lutte contre la maltraitance animale sur l’île de la Réunion, pour tous les Oscar...".

La militante rappelle que "150.000 chiens et au moins 150.000 chats errants" sont dénombrés à la Réunion.  Des chiffres "affolants pour seulement 850.000 habitants". Et d'après elle, "l'errance entraîne la maltraitance".

Une pétition pour une campagne de stérilisation massive

"En métropole, la fourrière euthanasie 10 % des animaux qu’elle recueille. A la Réunion, (et malgré le travail formidable de la SPA et des associations de protection animale sur l’île), c’est 90% des animaux qui sont euthanasiés, faute de place dans les refuges. C’est pourquoi cette année nous avons décidé d’interpeller les candidats aux prochaines municipales concernant ce fléau", poursuit la bénévole de SOS Animaux.

En cette deuxième journée d'Oscar, et à l'approche des municipales, Anne-Laure Frixon Scheurer propose plusieurs mesures :

- Une campagne de stérilisation massive des animaux errants
- Une campagne de sensibilisation des Réunionnais sur l’importance de stériliser leurs animaux (gratuitement pour les personnes non imposables), et sur la maltraitance.

"Depuis des dizaines d’années, les communes financent en partie 12.000 euthanasies et la gestion de 20.000 cadavres ramassés sur les routes tous les ans. Depuis des dizaines d’années, rien de change. Visiblement, ça ne marche pas. Quand prendrons nous enfin le problème à la base ?", s'interroge l'organisatrice de cette Journée d'Oscar.

Une pétition à destination de toutes les communes de l'île circule donc actuellement pour sensibiliser les élus sur la question de la maltraitance animale, en cette période électorale.

Vendredi 7 Février 2014