MENU ZINFOS
Océan Indien

Un Guyanais décède à Madagascar, débarqué du Costa Victoria, une enquête préliminaire ouverte


Par N.P - Publié le Jeudi 22 Août 2019 à 14:24 | Lu 8372 fois

Un Guyanais décède à Madagascar, débarqué du Costa Victoria, une enquête préliminaire ouverte
Les faits remontent à novembre dernier. Alors qu'il effectuait une croisière sur le paquebot Costa Victoria, un Guyanais de 66 ans est décédé des suites d'un AVC, à Madagascar. La famille a porté plainte pour non-assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d'autrui. 

La victime et son épouse avaient entamé le 8 novembre une croisière de 15 jours sur l'Océan Indien, au départ de La Réunion. Le 20 novembre, l'homme se sent mal et est ausculté par le médecin de bord, qui constate les signes d'un AVC. Le patient doit être urgemment pris en charge, il est possible de l'hélitreuiller jusqu'à La Réunion. Mais le médecin décide de débarquer le patient au plus près: le port de Tamatave. 

Sur place, les soins se font attendre et l'épouse doit payer jusqu'aux draps fournis au malade, qui décède quelques heures après le débarquement. Le parquet de Guyane a diligenté une enquête préliminaire sur les circonstances du décès, la question se pose en effet de la décision de l'équipage de se séparer du couple à Madagascar au lieu de l'évacuer au CHU de La Réunion.




1.Posté par AZALA le 22/08/2019 15:43

L’hélitreuiller jusqu’à la Réunion y va prendre l'air l'boug!!!

2.Posté par Antoine le 22/08/2019 16:24

Ben ils n'avaient pas d'assurance pour cette prise en charge par hélicoptère ?????

3.Posté par Kiki le 22/08/2019 18:20 (depuis mobile)

Pov boug ! Comme si la jette à li en mer ! Service hospitalier à Madagascar ? La plupart y vient fais "songne" à zot à la Run ! C''est un toubib qui connaît rien des iles de l''océan indien. Lu a pense plus près mais té + rapide aussi !

4.Posté par Ti Tangue zilé zone le 22/08/2019 18:26 (depuis mobile)

Post 2 lé capable , na un takon créole y sa faire le ver Maurice , sans prendre d’assurances envoy à zot ....après fait letchee

5.Posté par MARIE le 23/08/2019 08:15

c est un fait divers triste et il n'y a pas d'assurances pour ce genre de chose

il faut savoir que le calcul du prix pour sauver une personne est toujours prise en compte
c est comme ca
l'argent est roi

6.Posté par titecréole le 23/08/2019 08:17

n'oublions pas que ses bâteaux ne sont pas français, le personnel aussi. connaissent-ils la différence entre les soins dans un hôpital à Madagascar ou à La Réunion ? beaucoup de personnes sur terre ne connaissent pas La Réunion. Le médecin a dû choisir en fonction de la proximité. on verra la suite du dossier.

7.Posté par taïga974 le 23/08/2019 11:56

" il est possible de l'hélitreuiller jusqu'à la Reunion" !!!!!!
À ma connaissance , il n' existe pas d'hélicoptères capable de rejoindre la côte ouest de Madagascar en partant de la Reunion , de faire un hélitreuillage et de revenir dans la foulée .

8.Posté par Jp POPAUL54 le 23/08/2019 14:23

Le temps de mettre en place une "évasan" le pauvre serait quand même mort avant l'arrivée de l'appareil pour le transporter à La Réunion.
Vu l'urgence, le médecin du bord a choisi l'établissement de santé le plus proche.
Malheureusement les établissements de santé malgaches ne sont pas tous un modèle du genre.
Ceux qui connaissent Tamatave ne diront pas le contraire !!!
Condoléances.

9.Posté par olive le 23/08/2019 21:42

Va t'il devoir régler ses consommations à bord ??? moi, je serai la compagnie, je dirai : c'est cadeau, c'est pour nous

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes