Océan Indien

Un Franco-Malgache nous livre les détails qui influeront sur les chances de succès des candidats à la présidentielle

Jeudi 8 Novembre 2018 - 16:03

Alors que les derniers bureaux de vote accueillaient hier soir leurs derniers votants, un Franco-Malgache nous livrait son appréciation concernant le profil des candidats et leurs chances de succès. Installé depuis quelques années dans la Grande Ile, il a pu avoir un aperçu, au contact de la population, de la cote de sympathie dont bénéficient les principaux candidats de l’élection présidentielle 2018. Il nous livre son pronostic sous forme de top dix.

Outre les favoris tels que Rajoelina ou Ravalomanana que les Réunionnais connaissent déjà, d’autres profils de candidats surprennent. C’est le cas de ce pasteur qui peut compter sur une base de fidèles - au sens religieux - de centaines de milliers d’électeurs potentiels. Il pourrait créer la surprise en arrivant derrière le trio de tête indéboulonnable. Nous avons donné carte blanche à notre témoin privilégié qui souhaite garder son anonymat, pour des raisons de sécurité évidentes en lien avec sa vie quotidienne à Madagascar. Il prévient : "Ces pronostics se basent essentiellement sur les dizaines de personnes que j'ai pu interroger à ce sujet depuis plusieurs années à Madagascar. Mon pronostic ne reflète aucunement mes préférences."


Une manifestation dans les rues d'Antananarivo (photo d'archives)
Une manifestation dans les rues d'Antananarivo (photo d'archives)
1- Andry Rajoelina : TGV, l'ancien DJ et maire de Tana, qui avait contraint Marc Ravalomanana à l'exil, est mon favori. C'est de loin celui qui a commencé sa campagne le premier. Il ratisse le terrain depuis longtemps et son image ne s'est pas ternie depuis qu'il a quitté le pouvoir. Au contraire, beaucoup l'ont regretté. Avec sa télé, il a commencé la propagande très tôt. Il bénéficie de moyens financiers illimités et cela se voit. Son handicap, sa jeunesse et son inexpérience…, mais beaucoup le veulent justement pour qu'il y ait un véritablement changement de génération au pouvoir (exit les Ravalo, Ratsiraka et autres Hery)… Rajoelina portait le numéro 13 pour cette élection. On verra si ce chiffre lui a porté bonheur…
 
2 - Marc Ravalomanana : L'ancien président déchu revient en force. Je pense qu'il sera le deuxième homme qualifié de ce 1er tour. Il bénéficie toujours d'une grande aura auprès des malgaches. Les manifestations organisées en début d'année pour protester contre l'interdiction pour son parti politique TIM de fêter son anniversaire, étaient de véritables démonstrations de force. Interdit de se présenter, sa femme est devenue "maire de Tana", ce qui prouve sa popularité dans la capitale. Lui aussi bénéficie de moyens de campagne colossaux. Il a l'expérience et beaucoup reconnaissent en lui qu'il est "le seul président a avoir permis un réel développement économique depuis l'indépendance". Ce sont les mots d'un de mes collègues malagasy qui votera pour lui. Attention, le souvenir de la tuerie du 17 mars 2009 reste dans les mémoires et beaucoup ne lui ont pas pardonné, d'autant que ses adversaires politiques ne se sont pas privés de rappeler cette épisode tout au long de la campagne. Pour rappel, Ravalo avait été condamné par contumace. Il porte le N°15…
 
3 - Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial
Le président sortant espère se succéder à lui-même. Rien n'est moins sûr. L'ancien protégé de Rajoelina (il était son candidat officiel en 2013) l'a trahi. Ses promesses de campagne n'ont pas été respectées, notamment celle consistant à assurer que le problème de la Jirama (l'électricité malagasy) serait réglé en 6 mois sous présidence… On attend encore… De façon générale, l'homme n'est pas très charismatique et les Malgaches ne l'aiment pas. Une seule personne, sur toute celles que j'ai interrogées ces dernières années, m'a dit le soutenir. C'était un chauffeur de taxi de Tuléar… Il a toutefois bénéficié de puissants moyens pour faire campagne et aussi des arcanes du pouvoir même s'il a dû démissionner deux mois avant l'échéance électorale. Beaucoup de personnes à Tana arboraient ces derniers jours des tee-shirts à son image.
Apparemment, beaucoup de "militants" qui étaient présents dimanche au coliseum avaient été payés 2500 Ariary (60-70 cts d'euros)... Globalement, il n'est pas populaire et beaucoup des ses affiches sont arrachées ici, contrairement à Rajoelina. Attention toutefois, il pourrait être celui qui bénéficierait le plus facilement de possibles fraudes électorales. 25 candidats sur les 38 se sont mobilisés pour reporter l'élection. En cause ? La liste électorale. Force est de constater qu'il y a effectivement un problème avec cette liste. Certains, décédés, y figurent encore. D'autres n'y sont pas alors qu'ils y étaient avant. Enfin, des suspicions de doublons existent… S'il devait se qualifier au second tour au détriment d'un des deux (Ravalo/ Rajoelina), la tension pourrait monter d’un cran…


4 - Mailhol André Christian Dieu Donné : Le pasteur Mailhol est le chef de l'église « Apocalypse ». Le Monde lui consacrait un article en milieu de semaine. Ce n'est pas innocent. C'est un mouvement sectaire qui compte plus de deux millions de fidèles dans le pays. Il pourrait être la surprise de cette élection. Son parti compterait plus de 500.000 militants. Il est très connu à Madagascar, parfois moqué et parfois adulé… (commentaire perso : ça fait flipper!). Mais c'est le 4ème de mon quarté !

5 - Beriziky Jean Omer : L'ancien 1er ministre pendant la transition est un des rares Malgaches a avoir une stature d’Etat à l'international. Il a fait une campagne modeste mais courageuse. Il s'est lancé dans la campagne sur le terrain depuis plus de 18 mois… il a des soutiens mais devrait se situer loin derrière les quatre premiers.
6 - Jean Ravelonarivo : Lui aussi ancien 1er ministre, il a commencé sa campagne très tôt. Il serait soutenu par les Russes…. C'est un côtier.
7 - Ratsiraka Didier Ignace : L'ancien président a toujours ses militants mais il n'a pas fait campagne. A plus de 80 ans, l’Amiral faisait partie de ceux ayant tenté de reporter le scrutin.
8 - Roland Ratsiraka : En l'absence de son oncle (Didier), Roland avait fait un score honorable aux élections de 2013, notamment dans la province de Tamatave. Je doute qu'il parvienne à faire mieux car il devra partager l'aura de son patronyme avec son oncle…
9 - Mahafaly Solonandrasana Olivier Jocelyn : Encore un ancien 1er ministre ( le 2ème sous cette mandature ). Il était encore à la tête du gouvernement il y a quelques mois. C'est un côtier et il devra partager cet électorat avec Roland Ratsiraka et Jean Ravelonarivo notamment. J'en ai entendu des vertes et des pas mûres à son sujet. Je ne le vois pas créer la surprise…
En 10ème, je verrai bien Robimanana Rivomanantsoa Orlando. L'ancien patron du fisc malagasy a les moyens (et pour cause….). Il a notamment tenté de mettre en place des médias contre-pouvoir mais sa tentative a échoué…
La 11ème place reviendrait à Ny Rado Rafalimanana, un jeune businessman qui aurait des soutiens financiers à Dubaï. Ça ne devrait pas lui permettre de dépasser les 2 %…
Enfin, les 25 derniers devraient faire des scores imperceptibles. La plupart n'ont pas fait campagne et souhaitaient le report de l'élection. Ils dénonçaient de possibles fraudes sur la liste électorale. L'un des candidats s'est déjà reporté sur Rajoelina.
LG
Lu 2416 fois



1.Posté par Dederun le 08/11/2018 20:12 (depuis mobile)

Enfin tout ça pour conclure tous corrompus pas un qui va changer l'avenir du pays

2.Posté par Morderire le 08/11/2018 20:16

C'est qui ce rigolo qui enfonce des portes ouvertes?

3.Posté par ali le kafhir le 08/11/2018 20:32

bonne analyse de jeune vahaza "installé depuis quelques années"

mais il y a le coté obscur de la démocratie africaine dans un pays de la françafrique pillé par les néo colonialistes

comme Paris fait la France c'est Tana qui fait Mada

4.Posté par La gitane le 08/11/2018 22:16 (depuis mobile)

Ils ont voulu l''indépendance... ils l''ont eu... dans le baba.... imaginez l''inverse en 2018....

5.Posté par BABAR RUN © le 09/11/2018 04:56

on s'en fout....

6.Posté par Marlow le 09/11/2018 08:46

Oui mais quoi de neuf?
Pauvres malgaches ou plutôt malgaches pauvres vous continuerez à crever à petit feu à cause de cette bande de voleurs corrompus.
Le pire c’est certainement le pasteur fou de « l’apocalypse », aprés la secte des politiciens voilà le temps des sectes pseudo religieuses, Mada n’a pas encore touché le fond, on creuse encore.

7.Posté par jean-richard bennala@ le 09/11/2018 09:19

gitane la fumée vous montes à la tête ils ont demandés leur indépendance certes mais ils étaient pas mieux lotis , ils étaient dans une souffrance les dominateurs avaient les plus belles choses , pour rester français il faut signer lu et approuvé ouaf ouaf merci maitre, des simples profs de métropolitains mutés à Madagascar pouvaient se payer des jardiniers des bonnes et à paris vous étiez logés dans les hlm sur sa propre terre se sentir humilier ce n'est pas terrible non plus, il faut vivre et comprendre les choses et se mettre à leurs places.

8.Posté par Jp POPAUL54 le 10/11/2018 00:08

Le peu d'électeurs qui se sont déplacés sont de toute façon attirés à la pipée....
Un 4-21 donnerait aussi un gagnant et qui serait peut être tout aussi compétent que celui qui va remporter la lice.
Et le fric dépensé pendant la campagne aurait pu déjà être investi dans le pays.

9.Posté par cheche le 10/11/2018 09:43

Post 7 Que c'est-il passé à Mada depuis 58 ans(independance)?quasiment rien,routes défoncées,voies ferrées,infrastructures déplorables(eau,electricité,ecoles,hopitaux,ports).. construites avec l'argent des français et corruption endemique où les dirigeants s'en mettent plein les fouilles et le peuple qui creve de faim. Monsieur allez faire un tour au Vietnam ou au Cambodge qui a eu des millions de morts ,ça bouge beaucoup là-bas dans tous les domaines,leurs populations ne crevent pas de faim.Mada n'a jamais connu de guerre.Alors qui sont les nouveaux colonialistes a Mada?les Chinois,Japonais,indiens,Canadiens.. qui s'accaparent les mines notamment profitant de la faiblesse des gouvernants...est-ce mieux? non.Bref Mada un pays si vaste,riche potentiellement dans ses ressources minieres,agricoles,alieutiques qui ne s'emancipe pas et qui n'est pas pres de s'en sortir,le pli tergal est pris.
..

10.Posté par La gitane le 10/11/2018 13:34 (depuis mobile)

C'est bien ce que je disais, ils seraient restés français, ce pays ne serait pas tombé dans le chao...

11.Posté par Ravalobandena le 11/11/2018 20:26 (depuis mobile)

Vous la vahazette de gitane qui se permet de commenter. Mada trouvera sa souveraineté au meme titre que la Corée le japon le vietnam ou l''inde. La France et son invasion ont été un cancer. Mais le temps viendra ou l''hégémonie afrique-asie vaincra .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter