Océan Indien

Un Français prétend avoir été doublement escroqué à Maurice

Mercredi 5 Septembre 2012 - 16:05

Pour lui, l’aventure entrepreneuriale à l’Ile Maurice inaugurait des lendemains qui chantent au bord de lagons couleur bleu turquoise. Bertrand V., quadragénaire français, investit son argent pour monter une affaire d’importation d’or d’Afrique du Sud. Pourtant, la suite des événements ne va pas se dérouler selon le plan marketing programmé à cause, selon lui, de son associé mauricien. Et ses soucis ne vont pas s’arrêter là.


Un Français prétend avoir été doublement escroqué à Maurice
L’information relayée sur le site defimedia.info met en lumière qu’avant de se faire une place dorée au soleil, mieux vaut au préalable assurer ses arrières ou tout du moins ses associés.

Pourtant, au départ, pour Bertrand V. et son épouse tout semble idyllique. Après une rencontre avec un Mauricien travaillant d’après ses dires "dans l’immobilier", le couple décide d’investir.

L’associé mauricien leur fait miroiter l’eldorado rêvé. "Cet homme m’a promis qu’il s’occuperait des démarches pour m’obtenir un permis d’investisseur", tient à souligner Bertrand V. au defimedia.info.

Entre les deux nouveaux associés, l’entente cordiale va virer au cauchemar très rapidement. Bertrand V. met sur la table un million de roupies soit environ 25.000 euros, pour démarrer une affaire commerciale d’importation d’or d’Afrique du Sud.

Malheureusement, la somme engagée par Bertrand V. n’a pas l’effet escompté et les pépins s’enchaînent. Au bout de quelques semaines, le compte bancaire de leur nouvelle société est étrangement vidé de ses fonds. Aujourd’hui le torchon brûle entre les deux ex-associés et chacun se renvoie la balle.

Pour le partenaire mauricien mis en cause, les torts sont partagés. "Nous étions de bons amis et avons monté ce business. Je me suis rendu en Afrique et ça s’est mal passé. J’y ai risqué ma vie. Si l’affaire n’a pas marché, c’est de notre faute à tous les deux", relate le defimedia.info.

L’engrenage infernal se poursuit

Les ennuis à l’Ile Maurice de Bertrand V. ne s’arrêtent pas là et l’engrenage infernal se poursuit sans fin.

Il investit cette fois-ci son énergie et son argent dans la restauration, dans un lounge de Grand Baie par le biais d’une agence immobilière de la place, où cette fois-ci  il engage un premier acompte de 1,2 million de roupies soit environ 30.000 euros, dont il n’a jamais revu la couleur depuis.

Bertrand V. a ainsi déboursé jusqu’à ce jour, pour cette deuxième affaire, la coquette somme de 3 millions de roupies, approximativement 75.000 euros.

Et le directeur de l’agence immobilière incriminée de se défendre dans le defimedia.info: "cela n’a pas marché comme nous le souhaitions. Nous avons alors passé un accord pour que je lui rembourse, mais ensuite, il ne m’a pas contacté. Je veux bien lui rembourser, mais encore faut-il qu’il se manifeste. Je veux respecter mon accord".

Voulant sans doute oublier ses "légers déboires" financiers à l’Ile Maurice, Bertrand V. est reparti se faire une santé du côté de Madagascar.

Sans oublier toutefois d’engager un avocat pour retrouver trace de son argent égaré à l'Ile Maurice…
Lu 2282 fois



1.Posté par Royal Bourbon le 05/09/2012 17:35

Les aventuriers qui se font plumer!!! Aprés Maurice, il veut aller faire des choux gras à Mada. Grand train et petits moyens ! Pourquoi n'a t-il pas créé son busines dans son pays au lieu d'aller à l'étranger ? Il est vrai que monter une société avec 25000 Euros, ce n'est pas en France ( y compris la Réunion ) qu'il aurait osé.
Morale de l'histoire: A trop vouloir gagner, on peut tout perdre. Le rapport à l'argent ça se soigne sur le divan d'un psy. On n'a jamais vu un corbillard suivi par un coffre fort ...

2.Posté par Pourquoi il n''investit pas à la Réunion ? le 05/09/2012 18:34

Au moins ici il se fera plumer légalement, par l’État, la Région, le Département, le fisc, les charges, et autres...

3.Posté par un voyageur le 07/09/2012 10:39

@ZINFOS974 . Vous écrivez:

"Voulant sans doute oublier ses "légers déboires" financiers à l’Ile Maurice, Bertrand V. est reparti se faire une santé du côté de Madagascar."

Si l'on tient compte des récents évènements tragiques qui se sont déroulés à Madagascar ou un certain nombre d'assassinats ont été perpétrés contre des étrangers dont des Français,.. il est à espérer pour ce monsieur qui vient de se faire gruger par des Mauriciens ,... qu'il n'aille pas perdre sa santé avec des Malgaches !!!

4.Posté par SaSa le 10/09/2012 19:44

je compatis, mais voilà ce qui arrive quand on est trop gourmand. mdr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter