MENU ZINFOS
Communiqué

UFR : "Karine Trapp, une mère qui se bat pour récupérer ses enfants, est en danger de mort !"


L'UFR réagit à la grève de la faim de Karine Trapp, qui se bat pour récupérer la garde de ses enfants. Le communiqué :

Par N.P - Publié le Dimanche 11 Avril 2021 à 13:02

UFR : "Karine Trapp, une mère qui se bat pour récupérer ses enfants, est en danger de mort !"
Cela fait maintenant 4 ans que cette mère se bat pour récupérer ses enfants. Noah et Samuel, nés de père différent, ont été retiré de leur foyer où ils vivaient avec leur mère. Samuel vit avec son père et Noah est placé. Karine témoigne que suite à sa séparation définitive avec le père de son dernier fils, des démarches ont été entreprises pour lui retirer la garde de ses enfants. Les deux pères seraient devenus amis et se seraient associés pour calomnier cette mère de famille. Karine subissait des violences conjugales et lorsqu’elle a enfin réussi à se sortir elle et ses enfants de cette situation, c’est là que l’enfer a vraiment commencé.

4 ans de procédures, 4 ans d’humiliation, 4 ans de harcèlement, 4 ans que ces enfants vivent dans une situation destructrice et inhumaine. Et maintenant, la vie de Karine est réellement en danger. Elle a commencé une grève de la faim le 1er mars et une grève de la soif le 31 mars devant le tribunal d’Alès. Elle a été hospitalisée du 6 au 10 avril, suite à un malaise et une perte de connaissance de 20 minutes. Elle continue de réclamer ses enfants devant le Palais de Justice de Nîmes. Cette courageuse mère de famille est déterminée et ne reculera devant rien pour ses enfants.

Cette affaire montre encore une fois les défaillances et les dysfonctionnements de la « Protection de l’enfance ». De nombreuses instances, associations, journalistes, députés et avocats dénoncent ce système, et pourtant, la situation n’évolue pas. Ce qui est surtout en cause est le drame des placements d'enfants. Il nous faut requestionner la protection de l'enfance, le sens de l'intervention des services et les moyens qui sont déployés pour les familles.

Le fils aîné de Karine est toujours placé et est en grande souffrance. Il ne voit plus sa mère et n’a pas vu son frère depuis très longtemps. La situation est urgente. La vie de Karine est en danger. Et où se situe « l’intérêt supérieur de l’enfant » dans cette affaire? Ces deux petits garçons sont séparés de leur mère, séparés de leur frère, les premières années de leur vie seront marquées par cette injustice et tant de souffrance. Et ils risquent de perdre définitivement leur mère en raison des défaillances de notre société et de la violence des institutions à l’égard des enfants, que dénonce dans son dernier rapport le Défenseur des droits, Jacques Toubon. L'Union des Femmes Réunionnaises est sensible à la souffrance de cette famille et tient à apporter son soutien à Karine Trapp. Son cas n'est pas isolé et, à La Réunion aussi, nous avons des mères victimes de violences conjugales à qui on arrache leurs enfants. Si comme nous, vous souhaitez apporter votre soutien à cette femme, voici le lien pour signer la pétition mise en ligne. http://chng.it/YvhM6H87Mb

L’Union des Femmes Réunionnaises 




1.Posté par Mwin la pa di le 11/04/2021 17:23

Nous avons un seul son de cloche...Où est la vérité ? comment peut on proposer dans la presse une version, comment sincèrement se faire une idée ? Que propose t elle à ses enfants : sa mort ? Qu'elle se batte pour ses enfants et qu'elle ne crée pas une culpabilisation chez eux !

2.Posté par bruce le 11/04/2021 22:21

l'aide sociale à l'enfance est une catastrophe. On arrache des enfants à des familles à problèmes pour les mettre dans des foyers avec encore plus de problèmes. Les décisions de justice sont opaques et arbitraires. Des parents privés de leurs enfants (et inversement) sur la simple décision d'une seule personne, sans avoir à la justifier et sans recours possibles. Des enfants placés sans qu'on ait le droit de révéler où. Est-ce ça l'état de droit? Un beau bordel oui. Un système cruel et inhumain. Je comprends parfaitement que certains veuillent se faire justice eux-mêmes. Mon propos est général et ne concerne pas ce cas particulier, mais cette pauvre femme est sans doute comme tant d'autres broyée par cette machine administrative cruelle.

3.Posté par Ouch le 15/04/2021 13:36

Pas de contrepoids dans cet article que l on se fasse une idee? Comment peut on en arriver à autant de decisions negatives contre cette dame? Que propose t elle à ses enfants? Les srrvices ne retirent pas les enfants sur un coup de tete... etrange affaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes