Zot Zinfos

Typhons, Cyclones, Ouragans : et si l’aggravation était pour demain ?

Rendez-vous à « LA CASA NOSTRA », Mardi 10 Décembre 2013, de 18h à 20h30, 163 Rue Jules Auber (entre rue Général de Gaulle et Rue Monseigneur de Beaumont) Tel 0262 200944.
Repas partagé pour ceux qui veulent continuer à échanger

Jeudi 5 Décembre 2013 - 16:32

Repaire de Là-bas Si J’y Suis 94 , présentation de Bruno BOURGEON

Typhons, Cyclones, Ouragans : et si l’aggravation était pour demain ?
Dans l'ambiance alarmiste d'aujourd’hui, le réchauffement climatique est associé à toutes sortes de catastrophes présentes et à venir. 
 
Les cyclones, quintessence de la puissance destructrice des phénomènes naturels, n’échappent plus à la règle depuis la parution de deux études récentes en 2005 ; le typhon Haiyan, (illustration)  le plus puissant jamais enregistré ayant atterri, l’un des plus destructeurs aussi, a relancé la polémique.
 
Cependant, nombre d'experts sont d’accord pour dire aujourd'hui que le nombre moyen de cyclones n’a pas augmenté depuis le milieu du XIXe siècle et de plus que l’accroissement récent de leur intensité est une hypothèse pour le moins très discutée.
 
Deux saisons ont toutefois été particulièrement intenses et atypiques : dix typhons pénétrant les terres au Japon (2004), pluies cycloniques intenses sur le sud de la Chine, quatre ouragans puissants en Floride (2004), pénétration d’un ouragan dans le sud du Brésil (mars 2004), cinq cyclones pleinement développés sur les îles de Cook (février-mars 2005), records battus en nombre et intensité des cyclones nord-atlantiques en 2005.
 
Au-delà de ces deux années exceptionnelles, un certain nombre de chercheurs ont ainsi affirmé que l’intensité des cyclones s’est accrue au cours des trente dernières années, que cette constatation pourrait être directement liée au réchauffement climatique, ce qui a entraîné Chris Landsea (National Oceanic Atmospheric Administration) à remettre sa démission au GIEC.
 
Qu’en est-il réellement ? Après une explication sur la formation des météores,  un panégyrique des plus grands phénomènes enregistrés depuis les mesures satellitaires, y compris dans le Sud-Ouest de l’Océan Indien, est présenté. 
 
Où notre petite lorgnette tente de nous faire croire que Dina, Firinga, Jenny, ou Hyacinthe, ont été de ceux-là (quelques surprises sont à prévoir!). Nous vous détaillons les études ayant trait à ce questionnement récurrent, les chercheurs tentant d’y répondre, et les conclusions actuelles que l’on peut formuler. Sans oublier un crochet dans notre petit « landscape », éminemment concerné par ces phénomènes.
 
JMT97400
Lu 437 fois




1.Posté par polo974 le 06/12/2013 08:59

Le jour où un cyclone passera sur l'île (pas à 50km comme Dina), il ne restera plus beaucoup de toits sur les maisons.

Et Il faudra espérer que des secours viendront des îles voisines qui auraient échappé au massacre, car ce sera la désolation ici (la surpopulation ne sera plus un problème)...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >