MENU ZINFOS
International

Typhon Washi : Plus de 1.000 morts aux Philippines


- Publié le Mercredi 21 Décembre 2011 à 15:40 | Lu 706 fois

Typhon Washi : Plus de 1.000 morts aux Philippines
 
Le typhon Washi a causé de lourdes pertes humaines. Quatre jours après son violent passage dans le sud des Philippines, le dernier bilan de l'Agence nationale des catastrophes naturelles est lourd. Bénitos Ramos, président de cette Agence et directeur de la sécurité civile philippine fait état de 1.002 personnes tuées et de nombreux portés disparus dont le nombre reste totalement incertain: "nous avons perdu le compte" a admis le président Ramos, à cause des inondations et des glissements de terrain causés par la force de cet élément naturel.

Le président des Philippines, Benigno Aquino s'est rendu sur place mardi 20 décembre. Il a promis une aide de l'Etat pour la reconstruction mais a toutefois demandé aux sinistrés de ne plus s'installer dans les zones inondables : "Je vous promets que le gouvernement vous aidera à reconstruire vos maisons (…)mais en échange, vous devez vous engager à ne pas retourner là où vos vies sont constamment menacées".

De retour à Manille, le président devait décréter l'état de catastrophe naturelle. Les villes portuaires de Cagayan de Oro et Iligan ont été très touchées dans les intempéries, fréquentes dans le nord des Philippines mais inhabituelles dans le sud. Elles n'étaient donc pas préparées selon les autorités.

Les recherches sont encore en cours, des navires des garde-côtes et de la marine, appuyés par trois hélicoptères de l'armée de l'air scrutent toujours la zone ce mercredi pour retrouver des corps.
"Il reste encore beaucoup de disparus. Ils réapparaissent sur les plages", des cadavres étant récupérés parfois à près de 100 kilomètres des lieux dévastés, a souligné Bénito Ramos.

Environ 284.000 personnes ont été déplacées et plus de 40.000 accueillies dans des centres d'hébergement public.

Ce mercredi, quatre jours après la tornade, les Philippins commencent à peine enterrer leurs morts et à rentrer chez eux. Vu l'abondance de cadavres, des inhumations collectives étaient envisagées pour éviter la contraction de maladies. Mais l'idée n'a pas abouti, le Ministère de la Justice ayant exigé que l'identité de toutes les victimes soit établie par prélèvement des empreintes digitales et de l'ADN.

Conséquence, des dizaines de corps ont été entreposés dans des conditions sanitaires déplorables, faisant craindre l'apparition d'épidémies.

Selon Eric Tayag, Ministre de la Santé: "Si une épidémie se déclare, elle viendra des centres d'évacuation".



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes