MENU ZINFOS
International

Turquie: Erdogan instaure l'état d'urgence après le putsch raté


- Publié le Jeudi 21 Juillet 2016 à 16:41 | Lu 469 fois

Turquie: Erdogan instaure l'état d'urgence après le putsch raté
Près d’une semaine après le putsch raté de l’armée turque, le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé hier à Ankara l’imposition de l’état d’urgence pour une durée de trois mois en Turquie.
 
Après avoir présidé les réunions du conseil de sécurité et du conseil des ministres, le président a fait une apparition télévisée pour annoncer la mesure. Selon le gouvernement, elle permettra "d’éliminer les menaces qui pèsent sur la démocratie, l’État de droit, les libertés de nos citoyens".
 
Pour rappel, l’armée a tenté un coup d’État dans la nuit du 15 au 16 juillet, faisant 265 morts et 1440 blessés dans les affrontements.
 
104 putschistes ont été abattus et plus de 2800 militaires arrêtés.




1.Posté par Eno le 21/07/2016 17:44

Il faudrait instaurer l'état d'urgence en France pour vraiment lutter contre les djihadistes de tout poil !
Qu'attend notre Président pour l'instaurer puisque nous sommes en guerre ?
Il faut armer tous les honnêtes citoyens de France ! et aussi les entraîner aux tirs !

2.Posté par le taz le 21/07/2016 17:52

tient, on va enfin voir ce qu'est un état d'urgence, chez ce futur dictateur.

pass que chez nous, c'est du N'IMPORTE QUOI !
et on pourra dire :

tiens, tu te souviens de l'état d'urgence à l'époque de françois hollande, les flics se faisaient caillasser quand ils venaient interpeller des racailles en banlieue.
ou alors
à l'époque de françois hollande, une émeute est maitrisée quand il y a tentative d'incendie d'école, de la mairie et 20 voitures brulées.... en plein état d'urgence....

3.Posté par Pamphlétaire le 21/07/2016 18:14

Erdogan demande à Ayrault de la fermer! et cela ne s'invente pas! Il vaut mieux s’occuper des affaires, des problèmes en France que de donner des leçons à la Turquie car le gouvernement ne sait pas résoudre les problèmes en France...Alors donner des leçons aux autres, c'est bon pour recevoir un coup de pied au cul...

Il l'a vraiment dit! Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que Jean-Marc Ayrault, le ministre français des Affaires étrangères, devait "se mêler de ses affaires".

Suite à la tentative avortée de coup d'Etat en Turquie, le leader turc Recep Tayyip Erdogan ne mâche plus ses mots.

Alors que le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault, inquiet de la vaste purge lancée au lendemain de la tentative de putsch, a appelé dimanche Ankara à respecter l'Etat de droit, M.Erdogan lui a conseillé de "se mêler de ses affaires".

"Il devrait se mêler de ses affaires", a lancé mercredi le numéro Un turc dans une interview à la chaîne de télévision Al-Jazeera.

Recep Tayyip Erdogan a en outre proposé de donner une leçon de démocratie au diplomate français.

"Est-ce qu'il a l'autorité pour faire ces déclarations à mon égard? Non, il ne l'a pas. S'il veut une leçon de démocratie, nous pouvons aisément la lui donner", a ajouté le dirigeant turc, visiblement très remonté contre le ministre français.

Recep Tayyip Erdogan a également répondu aux accusations de l'Union européenne qui blâmait son intention d'introduire la peine de mort en Turquie suite à la tentative avortée de coup d'Etat.

"L'UE, ce n'est pas le monde entier, ce n'est que 28 pays", a-t-il dit.
M.Erdogan a notamment souligné que l'institution internationale, qui ne veut pas que la Turquie rejoigne ses rangs, ne doit pas se mettre subitement à critiquer ses décisions.

Un groupe de militaires a entrepris le 15 juillet une tentative de coup d'Etat en Turquie. L'armée a annoncé avoir pris le contrôle du pouvoir et publié une nouvelle constitution. Mais samedi 16 juillet, les militaires rebelles ont commencé à se rendre. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la tentative de coup d'Etat avait échoué. Le coup d'Etat avorté a fait 290 morts dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi qu'au moins 1.400 blessés.

Dans une interview avec CNN, le 18 juillet, le président turc n'a pas exclu la possibilité d’appliquer la peine de mort aux personnes accusées d’être impliquées dans la tentative de coup d'Etat (environ 7.500 personnes ont été déjà arrêtées pour suspicion de trahison).
La peine de mort a été abolie en Turquie en 2002 afin de répondre aux critères d'adhésion à l'UE. Auparavant, les prisonniers condamnés à mort étaient exécutés principalement par pendaison.

4.Posté par kld le 21/07/2016 18:17

cet ersatz de démocratie incapable , sauf certains , de reconnaitre le génocide arménien , et le droit des kurdes a perdu son "ticket" pour faire partie de l'Europe , c'est clair.

5.Posté par Amiral la Po le 22/07/2016 22:26

Non à la Turquie dans l'Europe!!!
Qu'elle reste en Asie ou en Arabie mais pas en Europe...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes