MENU ZINFOS
International

Tunisie: La peine de mort requise contre Ben Ali


- Publié le Jeudi 24 Mai 2012 à 10:58

Tunisie: La peine de mort requise contre Ben Ali
Le procureur du tribunal militaire du Kef (Nord-Ouest) a requis mercredi 23 mai la peine capitale contre l'ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, jugé par contumace pour son rôle dans la répression en janvier 2011 du soulèvement populaire à Thala et Kasserine, deux villes emblématiques de la révolution tunisienne et pour "complicité d'homicides volontaires". 
 
Le procureur a demandé "les sanctions les plus sévères possibles" pour ses 22 co-accusés, anciens hauts responsables du régime, poursuivis pour la mort d'au moins 22 personnes à Thala et Kasserine, deux villes du centre.

C'est la première fois dans toute la série de procès visant l'ex-chef d'Etat que la peine de mort est requise par le procureur. Les plaidoieries de la défense doivent se poursuivre jeudi.
 
Ben Ali, réfugié avec son épouse Leïla Trabelsi en Arabie-Saoudite depuis la révolution tunisienne, a déjà été condamné au civil dans d'autres dossiers à 66 ans de prison pour "pour détournements de fonds, trafic de drogue et abus de biens publics".
 
Il fait par aileurs l'objet avec son épouse d'un mandat d'arrêt international, mais l'Arabie saoudite n'a jamais jusqu'à présent répondu aux demandes d'extradition tunisiennes. 
 
"Ben Ali n'est pas l'acteur principal de ces homicides, il est poursuivi pour complicité et pourtant le procureur requiert contre lui une peine plus importante que contre ceux qui sont poursuivis pour homicides", a déclaré Abderraouf Ayadi, défenseur d'une des familles de victimes. 
 
"Je pense que la justice essaye de trouver un compromis avec les familles des martyrs plutôt que de faire un procès équitable, il n'y a pas de volonté de connaître les véritables responsables",  a-t-il regretté.
 
De son côté, Othman Oueslati, avocat d'un autre prévenu, l'ancien ministre de l'Intérieur Rafik Belhaj Kacem, a assuré que son client n'avait "jamais reçu des instructions de Ben Ali pour tuer". "Ce procès ne tient pas sur le fond et sur la forme", a-t-il assuré.




1.Posté par Lor-hein ! le 24/05/2012 11:44

La peine de Mort requise contre des ex-dirigeants, cache toujours quelque chose.
Le Roi est mort, Vive le Roi !!!

2.Posté par Filou le 24/05/2012 13:41

Les dictateurs et terroristes qui ne présentent aucun danger pour leurs complices occidentaux seront toujours jugés publiquement, ne serait-ce que pour renforcer l'axe binaire Bien/Mal.

Les autres, les Saddam Hussein, Ben Ali, Mouammar Kadhafi, Ben Laden... seront exécutés avant même qu'ils ne puissent dévoiler certaines informations gênantes pour certaines complicités ou certains appuis occidentaux.

Et tous ceux qui étayent cette théorie, sont taxés de fanatiques pro théorie du complot et sont donc décrédibilisés avant même de l'ouvrir.

Voilà, la boucle est bouclée. Fermez le ban, tout le monde ferme sa gueule !

Ah oui, j'oubliais, tout cela est fait pour protéger les populations et la démocratie, cela va de soi.

3.Posté par Choupette le 24/05/2012 13:56

"... condamné au civil ...à 66 ans de prison ..."

"... la peine de mort est requise ..."

On le pend d'abord puis on le ranime pour qu'il exécute ses 66 ans de taule ou le contraire ?

4.Posté par Sansblague le 24/05/2012 14:37

""Ben Ali ... est poursuivi pour complicité"
-----------------------------
On devrait rajouter sur la liste les noms de SARKOZY, FILLON, et surtout MAM qui avait proposé l'aide de "policiers spécialistes" français, pour mater la révolte....

Aucun dictateur, dans aucun pays ne peut tenir tête à son peuple, sauf à être aidé par des puissances étrangères aux fins de maintenir une politique qui favorise les intérêts des dites puissances. S'il déroge à ce principe, tout dictateur aura droit à une révolution et dans l'hypothèse où les dirigeants de celle-ci se montreraient un peu trop "indépendantistes", ils auront droit à une contre-révolution toujours financée par ces puissances étrangères (exemple: Nicaragua, Argentine, Bolivie, Irak, Afghanistan, Angola etc...)

5.Posté par Decrauze le 25/05/2012 00:43

Pas encore la maturité humaniste cette Tunisie libérée, mais une peine capitale aura quand même un peu plus d’allure que la fin dégingandée du tyran libyen éclaté sur un coin de route par ses opposants. Dès la mi-janvier 2011, je notais : « L’aspiration tunisienne ne peut se contenter de la fuite d’un Ben Ali. Une purge des pratiques coercitives et de la corruption gangrénante s’imposera. Autour, quel peuple se contentera des oboles étatiques, quel autre affirmera l’épaisseur de ses objectifs ? La liste des dirigeants monopolisant le pouvoir politique est longue dans la région, depuis le raide Kadhafi jusqu’à l’essoufflé Moubarak en passant par l’entouré Bouteflika. » (http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Ben%20Ali)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes