Société

Troubles de l'alcoolisation foetale : Une naissance tous les deux jours

Lundi 4 Septembre 2017 - 17:06

La Réunion est particulièrement touchée par les troubles de l'alcoolisation foetale, un plan d'action a été mis en place pour lutter contre ce fléau.


L'ARS OI a mis en place un Plan d'action régional de prévention du syndrome d'alcoolisation foetale, sur la période 2016-2018.
Ce plan permet de construire des parcours de santé mieux adaptés pour la prise en charge des femmes et des enfants/adolescents.

Il est basé sur 3 idées phares :
• La valorisation des dispositifs de droit commun pour mobiliser l’ensemble des acteurs et partenaires.
• Le travail de mise en lien des acteurs des champs sanitaire, médico-social, social et éducatif.
• Le développement de la prévention, y compris par les professionnels de l’offre de soins et de l’accompagnement, afin de favoriser la prise de conscience et le repérage précoce des conduites à risque.

L’exposition prénatale à l’alcool peut conduire à la survenue d’un spectre d’anomalies dénommé Ensemble de Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (ETCAF). Le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF) est la forme la plus sévère, responsable notamment d’un retard de croissance, de malformations diverses et de troubles cognitifs et comportementaux.

A La Réunion, le SAF concerne 1 naissance sur 1000 par an : soient 10 à 15 nouveaux-nés touchés par le SAF chaque année.
Le diagnostic étant rarement évoqué ou tardif, les troubles neuro-développementaux liés à l'alcool concerneraient 1 enfant sur 100, soit une naissance tous les 2 jours.

Le plan d’action régional de prévention et de prise en charge des TCAF, coordonné et financé par l’ARS OI, vise notamment à mieux former et informer les différents professionnels, créer des ponts entre eux et entre les différents acteurs de l’addictologie et la périnatalité. Il s’articule autour de 6 axes :

- Agir sur le comportement par des actions d’information, de prévention et de sensibilisation de proximité.
- Favoriser le repérage des situations de consommation chez la femme.
- Favoriser l'accès au diagnostic et à l'évaluation des enfants et des adultes porteurs de troubles liés à l’alcoolisation fœtale.
- Organiser l’accompagnement des femmes en difficulté avec l’alcool et des enfants et adultes porteurs de troubles liés à l’alcoolisation fœtale ainsi que la coordination des parcours.
- Créer un Centre ressources régional ayant des missions d’expertise, de coordination des acteurs et de centralisation des informations relatives à l’observation et à la surveillance des troubles liés à l’alcoolisation fœtale.         
- Impliquer les partenaires institutionnels dans le pilotage régional du plan d'action.

A l’occasion de la journée mondiale de prévention du SAF qui aura lieu le 09 septembre 2017, le Centre Ressources ETCAF et ses partenaires organisent des actions de prévention et de sensibilisation, à destination du grand public, et des professionnels de la Santé.

Vendredi 8 septembre
Action de sensibilisation dans le Sud, au CSAPA Sud à Saint-Pierre (71, rue Luc Lorion), de 9 à 16h.
Dans le Nord : micro-trottoir à destination du grand public, dans le Hall d’accueil du CHU Nord, de 9 à 12h.


Samedi 9 septembre : Journée mondiale de prévention du SAF
Action de prévention dans les jardins de l'Hôtel de Ville de St-Pierre, de 9 à 17h.
Animations : slam, cirque, méditation, danse, théâtre, stands d’information, débat public et concert de clôture avec Simangavole.


Dimanche 10 septembre
Une journée de sensibilisation et d’animations au Cœur Vert Familial à Saint-Denis, de 9 à 16h, organisée par "Les maillons de l'espoir".
Animations : marche de 5 km, stands d’informations, concerts, débats publics, repas de partage


Jeudi 14 septembre
HappIJ’HOUR : sensibilisation des jeunes aux TCA, au CRII de St-Denis, de 17 à 20h.
Zinfos974
Lu 3614 fois



1.Posté par Le Naz le 04/09/2017 17:13

Le réyoné est un être pur béni des dieux, ces femmes alcooliques viennent forcément d'un pays loin qui a six cotés., la science staviskatisque est formelle CQFD

2.Posté par donquichotte le 04/09/2017 17:18

café 1.5e ,dodo 0.99e voir 1 e cqfd

3.Posté par max cilaosa le 04/09/2017 18:13

Les alcoliers devraient financer la campagne sur la base d un prélèvement a la source lié au nombre de col vendu, 20 centimes d euro

4.Posté par Vache à Lait le 04/09/2017 19:01

Nout Kiltir?

5.Posté par Saint Chamond le 05/09/2017 11:21

2 un litre d''eau quasiment gratuit au robinet, 20 centimes la tite bouteille à la boutik.

6.Posté par am le 05/09/2017 11:43

Il y a beaucoup de mobilisations "contre" (contre le syndrome d’alcoolisation fœtale, contre les violences familiales....).

Ne serait-il pas plus logique d'offrir à tous les parents la possibilité de bénéficier d'un accompagnement à la fonction parentale, avec la démarche de la Bienveillance?
Les préventions n'auront-elles pas plus d'impact si elles ne sont pas sectorisées ainsi?

7.Posté par Léa le 05/09/2017 12:55

et dire qu'il y a des femmes (qui ne boivent pas d'alcool) qui galèrent pendant des années pour réussir à mettre au monde un enfant en bonne santé tant désiré, qui vont d'échec en échec, la vie est injuste.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter