Les cotons-tiges en plastique vont disparaître. A compter du 1er janvier 2020, les bâtonnets aujourd'hui présents dans toutes les salles de bains ne seront plus disponibles dans les rayons. Ces petits objets du quotidien devront alors être fabriqués en papier biodégradable et compostable.

Cette mesure a été prise par le Parlement le 20 juillet dernier, dans le cadre de la loi Biodiversité. Elle part du constat que la plupart des cotons-tiges en plastique finissent par se retrouver dans les milieux aquatiques.

Le comportement des consommateurs est ici pointé du doigt : "Beaucoup de gens jettent les cotons-tiges dans la cuvette des toilettes plutôt que dans la poubelle de la salle de bains", explique en effet la porte-paroles de l’association Surfrider Foundation Europe, dans des propos relayés par le Parisien. 

Pour la faune et la flore, les conséquences sont désastreuses :  "Non seulement ils relâchent des substances chimiques qui continuent de se diffuser dans l’environnement tout au long de leur durée de vie et viennent s’agglomérer au continent plastique. Mais, en plus, ils risquent de perforer les organes des oiseaux et des poissons qui les ingèrent", précise la porte-parole, toujours citée dans le média.

Par ailleurs, les microbilles de plastique qui se retrouvent dans certains dentifrices, gels douche, masques ou gommages seront aussi interdites, dès le 1er janvier 2018.