MENU ZINFOS
Faits-divers

Tromperie et travail dissimulé : Le procès des deux pilotes d'hélicoptère renvoyé


Deux pilotes d’hélicoptère devaient être jugés ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Sans certificat et sans licence d’exploitation, ces deux pilotes amateurs sont accusés d’avoir tiré profit de leurs heures de vol de loisirs et engendré des bénéfices. Leur procès a été renvoyé au 16 septembre 2021.

Par - Publié le Jeudi 25 Mars 2021 à 12:06

Tromperie et travail dissimulé : Le procès des deux pilotes d'hélicoptère renvoyé
Parce que l’île est d’autant plus belle vue d’en haut, le marché des vols touristiques en hélicoptère peut attirer les convoitises. Guillaume, trentenaire, et Sully, quadragénaire, tous deux pilotes, sont poursuivis devant le tribunal correctionnel pour tromperie, travail dissimulé, exercice de l'activité de transporteur aérien public sans certificat et sans licence d’exploitation. 

Durant l’année 2019, les deux hommes licenciés en amateur dans une association ont procédé à 258 rotations de transport de passagers pour l’un, 185 pour l’autre en détournant la réglementation concernant les vols à frais partagés.

S'il est légal d’emmener des passagers pour un club ou une association, les frais du vol doivent être partagés intégralement et de façon égale y compris par le pilote lui-même. Selon les éléments mis à jour par l’enquête des gendarmes, ces deux pilotes ont tourné le dos à la loi. Ils n’auraient ainsi pas participé au coût des différents vols et auraient de plus bénéficié d’une partie des reliquats. L’exploitation des relevés bancaires a démontré un certain nombre de chèques encaissés. 

Faire parler d'autres pièces

Des remises de chèques, des relevés bancaires, les données des carnets de vol…autant d’éléments qui ont servi par recoupement aux gendarmes pour confondre les deux prévenus stockés sur trois cédéroms. Ces céderoms n’ont pas été communiqués à la défense, a relevé le conseil de Sully, Me Massimo Bianchi.  

Venu du barreau de Marseille, il a demandé le renvoi de l’affaire et ainsi éviter "de se contenter de la seule interprétation des gendarmes". Une demande à laquelle s’est associée son confrère pour la défense de Guillaume, Me Alain Antoine. Les deux robes noires se sont également élevés contre un traitement médiatique de l’affaire révélant l'identité des deux mis en cause faisant fi de la présomption d’innocence. Une autre raison pour laquelle la vice-procureure Emilie Petitjean s’est montrée favorable à la demande de la défense. 

Les deux pilotes devront attendre finalement le 16 septembre 2021 pour s’expliquer de ces faits de tromperie notamment. Des faits contestés par l’un d’entre-eux. Le bris des scellés a également été prononcé et le gravage des données devra être fait en présence de chaque partie. 


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Acx le 25/03/2021 16:04

Ca va.. papa karl a le bras long, il doit savoir faire plier la justice dans le sens qui l'arrange.. ça va passer tranquilou

2.Posté par Arsene le 25/03/2021 16:16

Punaise ils fouillent partout c'est pas possible !!!!!

3.Posté par tonton le 25/03/2021 16:47

aiiieee, ils ont engendré du profit. Ca l'etat n'aime pas.....

4.Posté par TICOQ le 25/03/2021 18:41

3.Posté par tonton le 25/03/2021 16:47

C'est surtout qu'en cas d'accident grave ou mortel l'assurance n'aurait rien remboursé. Voyez plus loin et prenez de la hauteur.

5.Posté par Jean Thevenet le 25/03/2021 19:39

Faire autant de nuisances pour "le plaisir" ou du commerce au dessus de zones habitées, dans TOUT le Parc National, Partout... sans se limiter à des zones où au moins ça ne détruit pas le cadre de vie ou d'autres approches touristiques moins nocives, déjà rien que ça est irrespect des populations, de la nature et des autres touristes (les plus nombreux sont ceux qui ne prennent pas l'hélicoptère), c'est une pratique d'appropriation des lieux qui n'est pas moralement légal...

Lien mis en bas (test, car zinfo 974 ne le met pas toujours): un exemple récent de nuisances sonores: le bruit de fond qu'on nous sert, de "partout", certes pas violent, mais ne se cantonnant pas aux zones habitées, envahissant toute la nature, et bien plus fort que ça près des remparts, ne laissant aucun recoin de nature en paix et très consommateur de temps: la matinée est foutue, même avec un cinquième du trafic normal.

6.Posté par profit le 25/03/2021 20:05

il faut stopper ce bordel aérien sur la Réunion
survols basse altitude, bruit insupportable, et les risques d'accidents car ces débiles survolent les villes
en plus ils se font du beurre en toute illégalité ceux là ... un gros et juteux business pour leur poche et le bruit pour la population en dessous
A SANCTIONNER sans pitié!
il est temps que la BGTA mette de l'ordre dans ce système aerien à la Réunion!!!

7.Posté par totocher le 25/03/2021 21:45

"les frais du vol doivent être partagés intégralement et de façon égale y compris par le pilote lui-même"

Ah il y a du boulot de de l'argent à récupérer pour la justice vu les pratiques locales scandaleuses.

Ces pratiques au noir sont d'autant plus graves car en plus de faire de la concurrence illégale, elles nuisent à la tranquillité de la population par des vols répétés pour que ces pilotes véreux se remplissent les poches.
Il faut une punition exemplaire de la justice face à ces voleurs qui se la pètent sur facebook parce qu'ils volent sur nos têtes.
Amende record!

8.Posté par MirAU le 26/03/2021 01:14

Ces amateurs sont manifestement hors la loi. Qu'ils soient punis sévèrement et sans pitié. Ils ne peuvent invoquer leur ignorance des lois .

9.Posté par Mamanresponsable le 26/03/2021 08:57

D’accord avec post 7: les vols au-dessus des habitations s’intensifient partout, pour que les pilotes, propriétaires privés, et les compagnies s’en mettent plein les poches. Il est temps que la population arrête de subir sans rien dire (Réunionnais lé gentils), et fasse respecter ses droits à la tranquillité.

10.Posté par Barulo le 26/03/2021 12:22

Je rejoint le post 1 papakarl,la justice quand ça l’arrange !!

11.Posté par martin carol le 26/03/2021 14:50

""Venu du barreau de Marseille, il /l avocat/a demandé le renvoi de l’affaire et ainsi éviter "de se contenter de la seule interprétation des gendarmes". Une demande à laquelle s’est associée son confrère pour la défense de Guillaume, Me Alain Antoine. "" je pense que ces avocats devraient se pencher aussi sur le code de l aviation civile , a part le CP et CPP concernant les gendarmes qui sont surement des gendarmes des transports aériens /placés pour emploi aupres du ministere des transports Aviation civile/ qui doivent certainement en connaitre un peu plus qu eux !!!!!! en lisant ces divers documents ils apprendront que le transport 'public' effectué par des pilotes privés est considéré comme "travail clandestin" et que ceux ne risquent qu une suspension de leur licence de plus en cas d accident materiel ou mortel , que font les assurances en ce cas , j ai la réponse mais d autres la trouveront ! ces avocats peut etre ?

12.Posté par martin carol le 26/03/2021 14:51

8.Posté par MirAU le 26/03/2021 01:14 en esperant que l aviation civile va leur faire 'peter' temporairement ou plus leur licence !!! mais aussi faute de l aero club ou association ou entreprise qui ne peuvent ignorer ces faits les aérodynes n appartenant pas a ces pilotes !!!

13.Posté par Nawak le 01/07/2021 09:34

L'ARS devrait établir une étude sérieuse et complète sur les particules fines que ces engins rejettent à chaque passage en zone habitée, nous inhalons quotidiennement ces particules fines. tout le monde ferme les yeux ! il en va de notre santé !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes