MENU ZINFOS
Société

Troisième semaine de continuité pédagogique : Où en-est-on ?


Par N.P - Publié le Vendredi 10 Avril 2020 à 17:27 | Lu 5564 fois

Image d'archives - Photo : Pierre Marchal / Anakaopress
Image d'archives - Photo : Pierre Marchal / Anakaopress
Le Rectorat a fait le point ce vendredi sur la troisième semaine de continuité pédagogique. Objectif pour l'Académie de La Réunion : terminer l'année scolaire et préparer la rentrée dans ce contexte particulier de confinement. 

"Cette troisième semaine est celle de la montée en puissance des réponses apportées par les services académiques pour limiter l’accroissement des inégalités scolaires, soutenir l’action des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire en prenant en charge leurs enfants, accompagner les équipes éducatives, terminer l’année scolaire et préparer la rentrée", indique le rectorat. 

Les mesures détaillées ci-dessous : 

Limiter l’accroissement des inégalités scolaires

Assurer la continuité pédagogique pour les élèves en situation de déconnexion numérique

L’enquête menée auprès de l’ensemble des écoles et des établissements scolaires de l’académie a été finalisée cette semaine et indique que près de 10 000 élèves (6 000 dans le premier degré et 4 000 dans le second degré) sont « déconnectés numériques » et ont donc besoin de supports papier pour travailler à la maison.

La mise à disposition pour ces élèves de cours et exercices sur supports papier, préparés par les équipes pédagogiques dans les écoles et les établissements scolaires, a pris de l’ampleur.

En parallèle, le rectorat a avancé sur la mise en œuvre de l’opération « Devoirs à la maison » qui sera réalisée en partenariat avec la Poste. Dans chaque école et établissement, un référent a été désigné (le directeur pour les écoles, le professeur documentaliste pour les collèges et les lycées), pour centraliser les devoirs préparés par les professeurs à destination des élèves en situation de déconnexion numérique, les numériser pour la transmission à la Poste, en indiquant pour chaque élève son adresse postale pour la distribution par courrier postal.

Après les collégiens, vers le prêt de matériel aux élèves des écoles

La signature en début de semaine d’un accord-cadre entre l’académie et le Département a ouvert la voie à la possibilité pour les principaux des 53 collèges publics ayant bénéficié d’une dotation de tablettes numériques cofinancées par l’État et le Département, dans le cadre de l’appel à projet « collège numérique et innovation pédagogique », de prêter ces outils destinés à faciliter le travail à la maison pour des élèves repérés par les chefs d’établissement. Les distributions sécurisées ont débuté depuis deux jours. Au total, 4 500 tablettes sont disponibles pour cette opération.

Un partenariat similaire est également proposé par l’académie aux maires des communes de l’île ayant investi dans l’achat de tablettes numériques. Après la signature des accords-cadres, l’équipe de la délégation au numérique éducatif sera mobilisée pour aider à la configuration des tablettes pour un usage sécurisé des services et ressources pédagogiques.

L’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire

L’ouverture du dispositif aux enfants des personnels indispensables pour le fonctionnement régalien de l’État s’est traduite par une augmentation sensible du nombre d’élèves accueillis : 260 en moyenne (200 la semaine dernière) dans 43 écoles et environ 50 élèves (30 la semaine dernière) dans 10 collèges.

Cet accueil fonctionne toujours avec une attention forte portée au respect des gestes barrières.

Une dotation de 20 000 masques est arrivée par avion jeudi 9 avril. Ils seront distribués à compter de mardi prochain dans les écoles et collèges, pour les personnels en charge des enfants et qui le souhaiteraient, à raison de deux masques par personne et par jour.

Accompagner les équipes éducatives

En lien avec les directeurs d’école et les chefs d’établissement, un accompagnement fort des équipes enseignantes est assuré par les personnels d’inspection, qui travaillent en concertation étroite au sein de la cellule académique de continuité pédagogique : l’objectif est d’aider les professeurs à gérer le temps consacré aux apprentissages, afin qu’il puisse s’inscrire dans la durée, tant pour les élèves que pour les enseignants eux-mêmes.

Les inspecteurs accompagnent les équipes et sont à l’écoute de leurs besoins : échanges par courriels, mise en ligne d’une rubrique « continuité pédagogique » sur les sites web disciplinaires, construction de ressources pour enseigner à distance, séances de classes virtuelles inspecteurs-enseignants à l’échelle de chaque bassin de formation, pour identifier les difficultés pédagogiques et y répondre en mutualisant les bonnes pratiques. Pour la voie professionnelle, des groupes de travail sous forme de webinaires sont organisés sur des problématiques spécifiques, comme la mise en œuvre des activités d’enseignements pratiques en l’absence de supports physiques réels.

L’accompagnement et la formation des enseignants aux outils numériques

Afin d’accompagner rapidement l’ensemble des personnels des premier et second degrés dans l’utilisation des services et outils numériques, des présentations interactives en ligne (webinaires) sont proposées chaque jour de la semaine. Elles sont animées par les chargés de mission de la délégation académique au numérique éducatif, accompagnés de personnels d’inspection qui apportent une dimension pédagogique sur les thèmes abordés. Près de 1 900 enseignants en ont déjà bénéficié.

Cette offre de webinaires comprend 11 thèmes, déclinés pour le premier degré et le second degré, ainsi qu’un thème commun sur la prise en main de l’interface permettant de suivre ces webinaires. (Thème 1). Les enseignants intéressés peuvent s’inscrire en ligne.
1710 inscriptions de 930 enseignants et personnels d’encadrement ont été enregistrées cette semaine pour les 6 thèmes proposés aux professeurs des écoles (participer à une classe virtuelle ; proposer/Consolider une organisation du travail sur la semaine aux familles ; engager les élèves dans les apprentissages et les interactions ; conforter l'apprentissage de la lecture et de l'écriture ; stimuler la pratique de l'oral ; conforter la construction de la numération).

2331 inscriptions de 965 personnels ont été enregistrées pour les 6 thèmes proposés aux enseignants de collège et de lycée : participer à une classe virtuelle ; proposer/Consolider une organisation du travail sur la semaine aux familles ; prévoir des moments d’échange direct avec les élèves ; proposer des activités et productions orales ; organiser des restitutions de productions d’élèves ; encourager les échanges à distance entre pairs.

Les réseaux et infrastructures consolidés

Les efforts d'infrastructure et de liaisons sur les collèges et lycée se poursuivent. Cette semaine, ils ont concerné notamment le collège du 12e km au Tampon.

Le nombre de connexions simultanées est désormais très important quotidiennement : à titre d’exemple, pour la journée de mercredi : 73 000 visiteurs uniques (élève, enseignants ou parents) ont été enregistrées sur l’intranet académique Métice et 82 000 visiteurs uniques pour la journée de jeudi. Ces chiffres n’incluant pas les accès directs au Pronote des établissements scolaires, le nombre de connexions est en réalité nettement plus important.

La cellule d’écoute RH pour les personnels en difficulté

Le dispositif d’écoute, d’aide et de soutien, avec une ligne téléphonique dédiée (0262 48 13 30) mis en place pour les personnels rencontrant des difficultés professionnelles ou personnelles, en garantissant la confidentialité, a permis de détecter des situations difficiles, pour lesquelles des réponses individualisées seront construites.

39 personnels ont appelé la semaine dernière, et 21 cette semaine (entre lundi et mercredi). Tous les membres de la cellule d’écoute ont apporté une première réponse aux appelants et ont réorienté les demandes relatives à la gestion administrative et de la paye de l’agent public vers les services concernés qui ont interagi de manière rapide et efficace.
Les horaires d’ouverture de la cellule : du lundi au vendredi, de 9h à 12h le matin et de 14h à 16h l’après-midi.

Terminer l’année scolaire et préparer la rentrée 2020

Rentrée 2020 : 9 postes supplémentaires pour le premier degré

La priorité donnée au 1er degré se poursuit et se renforce en 2020, dans le contexte de crise sanitaire que traverse actuellement le pays. Afin d’exprimer encore plus fortement l’effort de la nation pour son école et la nécessité de poursuivre le travail mené avec les collectivités, selon l’esprit de consensus qui doit prévaloir en ces circonstances exceptionnelles, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a accordé à l’académie des postes supplémentaires.

Cette création de 9 emplois à l’école primaire dans un contexte local de baisse démographique significative (580 élèves de moins dans le public par rapport à la rentrée 2019, qui avait déjà enregistré une baisse de 1 132 élèves) permettra d’atteindre un taux d’encadrement inédit de 6,3 enseignants pour 100 élèves.

Cet effort dans la préparation de la rentrée 2020, permettra d’accompagner davantage les engagements présidentiels de consacrer la priorité accordée cette année à la maternelle : dédoublement des GS en REP+ ; de renforcer l’attention à l’école inclusive en créant un poste supplémentaire d’IEN ASH.

Ces mesures ont été présentées et validées par le comité technique académique pour le 1er degré réuni ce matin par visioconférence.

Les modalités d’examens du BTS et du DCG également modifiées

Afin de tenir compte de l’état d’urgence sanitaire et de garantir la sécurité des personnels et des étudiants, de nouvelles modalités de passage des examens nationaux pour la session 2020 des diplômes de BTS et DCG ont été arrêtées. Les solutions proposées sont les plus simples, les plus sûres et les plus justes, car elles permettent de prendre en compte les différents profils d’étudiants et de répondre aux contraintes imposées par la crise sanitaire.

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS)

Pour les épreuves de BTS, les épreuves terminales sont annulées et l’ensemble des épreuves du BTS, à l’instar des baccalauréats général, technologique et professionnel, seront validées à partir des notes du livret scolaire.

Deux cas de figure différents sont pris en compte.

En premier lieu, pour chaque étudiant de BTS en mesure de présenter un livret scolaire ou de formation, le diplôme national du BTS sera attribué sur le fondement du contrôle en cours de formation déjà effectué et du livret scolaire (moyenne des notes obtenues durant l’année scolaire 2019-2020, à l’exception des notes attribuées pendant le confinement dans les disciplines concernées).

- Un jury d’examen des livrets arrêtera les notes définitives. Ce jury étudiera les livrets scolaires pour, le cas échéant, valoriser un engagement, les progrès des élèves, garantir l’équité entre les candidats, et vérifier l’assiduité des candidats jusqu’à la fin de l’année scolaire.

- Sur décision du jury d’examen, les candidats non admis après étude du livret scolaire pourront être autorisés à passer le BTS à la session de septembre.

En second lieu, pour les candidats au BTS dont les modalités de scolarisation ne se traduisent pas par la délivrance d’un livret scolaire ou de formation, la session est reportée au mois de septembre. Les candidats passeront les épreuves auxquelles ils étaient normalement inscrits pour la session de juin et les sujets d’examen initialement prévus pourront être utilement mobilisés sans difficulté.

- En cas de poursuite d’études supérieures post-BTS, un dispositif particulier permettra de conserver le bénéfice des inscriptions des candidats au BTS, acquises auprès des établissements concernés, jusqu’à la proclamation des résultats à l’examen du BTS.

Le Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG)

Les épreuves du diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) qui devaient se dérouler à compter du 26 mai prochain sont reportées en juillet. Un arrêté sera prochainement publié actant ces changements de date.

Une liste de questions-réponses, régulièrement mise à jour, sera mise en ligne sur les sites des ministères afin de répondre à toutes les questions que les étudiants, leurs familles et les professeurs seront susceptibles de se poser.

L’opération « Nation apprenante »

Afin de renforcer son action à distance auprès des élèves et des familles l’académie travaille en partenariat avec les médias audiovisuels et de la presse écrite pour proposer des programmes de qualité en lien avec les programmes scolaires.

Initiée avec les deux télévisions locales (leçons interactives animées par des enseignants du primaire diffusées quotidiennement sur la web-télé de Réunion la 1ère ; diffusion d’émissions ou de documentaires en lien avec les programmes sélectionnés par la cellule de continuité pédagogique sur Antenne Réunion), l’opération « nation apprenante » va s’étendre très prochainement aux deux journaux locaux, qui proposeront chaque jour, sur une page, des activités préparées par des enseignants : pour les élèves de primaire dans le Quotidien et pour les élèves de collège dans le JIR.

Une réflexion est en cours pour associer également les radios associatives à ce partenariat, en proposant par exemple, la diffusion de dictées à faire à la maison.

Les concours pédagogiques auxquels les élèves ont participé se poursuivent

Le jury du concours de la Flamme de l'égalité qui porte cette année sur le thème « Devenir libre » a été réuni fin mars et le jury académique du concours national de la Résistance et de la Déportation, qui porte cette année sur le thème « 1940, entrer en Résistance. Comprendre, refuser, résister » se réunira le 17 avril prochain.

Cependant les dates de remises des prix académiques pour ces deux concours n'ont pas encore été fixées.

Un projet d’écriture pour les collégiens et lycéens en partenariat avec l’Harmattan

L’académie de La Réunion et les éditions L’Harmattan, proposent aux enseignants de collège et de lycée de faire écrire leurs élèves actuellement en confinement, à distance des textes, dans le cadre du concours « La Réunion, ma Réunion au temps du confinement ». Les textes les plus aboutis seront publiés sous forme de deux livres numériques, téléchargeables sur le site des éditions L’Harmattan.
Les professeurs d’histoire-géographie, de Lettres, de Lettres-histoire-géographie volontaires centraliseront toutes les propositions de leurs élèves et enverront les textes aux inspecteurs référents (IA-IPR d’Histoire-Géographie et IEN Lettres-histoire-géographie pour l’enseignement professionnel) avant le 1er mai 2020.

Un thème est proposé par niveau de classe.

- Classe de 6e : Au choix
1. Kriké Kraké : un personnage de conte sort du livre et vient combattre le virus pour mettre fin au confinement. Raconte ses aventures.
2. Et après le confinement… Imagine et raconte ta première sortie.
- Classes de 5e, 4e, 3e : Au choix
        1. En 2060, le temps a passé, tu es gramoun, tu racontes à tes petits-enfants une histoire du tan lontan du confinement. C’était en 2020…
        2. Tu es un paille-en-queue qui niche au creux de la falaise. Dans un battement d’aile majestueux, tu t’élances au-dessus de l’île. Tu peines à reconnaître les endroits que tu survoles habituellement. Tout semble désert. Que s’est-il passé ? Raconte ce que tu             vois, ce que tu ressens, les questions que tu te poses…
- Lycée (tous les niveaux, toutes les filières) : Au choix
        1. " Des milliards de personnes confinées
            Et moi, et moi, et moi
        Avec ma vie, chez-moi réfugié
        Mes angoisses, mes envies et ce en quoi je crois
        J'y pense et puis j'écris
        C'est la vie, c'est ma vie..."
        Raconte ta vie d’élève réunionnais au temps du confinement.
    2. La Réunion, ma Réunion : une « île-monde » ?




1.Posté par Leviking le 10/04/2020 17:52

Quant aux élèves en situations de handicap? Rien, que dalle, zéro. Les Aesh sont priés de rester à domicile. Déjà que leur travail relève de l’utopie et d’un rêve de m Macron.
Finalement, quelle chance d’avoir des profs dans le médico social. Des profs non fonctionnarisés qui sont corvéables et que l’ARS ne connaît pas mais voudrait voir intervenir à domicile pour justifier de leur travail malgré le Coronavirus Pourtant si le lien avec les familles d’enfants sourds, aveugles ou de troubles associés existe encore c’est grâce à ces professionnels: professeurs spécialisés (non payés par l’EN) les éducateurs et éducatrices, les personnels du paramédical tous dépendant du ministère de la santé. Alors m le recteur mme la directrice de l’ARS.. RESPECTEZ notre travail qui se fait dans l’ombre et qui ne peut se montrer puisque non fonctionnarisé.

2.Posté par ah,ah,ah! le 10/04/2020 18:01

Bref , tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.!
Des masques seront distribués la semaine prochaine aux enseignants qui s'occupent des enfants des soignants!
Bon , il n'aura fallu que 3 semaines, et on peut toujours se demander si les fameux "gestes barrières" sont efficaces quand on regroupe , même en petit ombre , des enfants qui viennent de familles de soignants eux mêmes payant un lourd tribut , dans des classes et des cours de récréation ( et là je pense aux jeunes enfants) où les gosses doivent jouer à 2 m les uns des autres!
et on va continuer à nous dire que la continuité pédagogique est assurée alors que dans le même temps on voit aux infos , les conditions difficiles de confinement des familles mal logées , entassées dans des logements trop petits...
Ah c'est sûr , c'est pas le recteur qui aurait se genre de problème , mais n'en doutons pas , il sait , c'est un sachant!

3.Posté par lapograton le 10/04/2020 18:36

Mon marmail na du mal à se concentrer au bout de cette 3e semaine.

c'est l à qu on constate que le boulot de prof est un art.

BREF VIVEMENT LA REPRISE

4.Posté par "VIEUX CREOLE" le 10/04/2020 19:25

-------- J' AI A PLUSIEURS REPRISES , ces dernières années ( sur ce site ou ailleurs) DÉNONCÉ LE SCANDALE INCROYABLE de ces Personnels qui s'occupent ( avec un dévouement reconnu ! ! ) de ces enfants handicapés ou poly-handicapés dans les classes avec les Professeurs de ces Elèves !!! Ils ne sont pas notés ,"se forment sur le tas " perçoivent un salaire inférieur au S M..I.G. et ont un statut de C.D.D. pendant CINQ ans ( n’obtenant jamais de C.D.I ) 5 ANS au bout desquels ,ILS ( ELLES ) DOIVENT POINTER au" FAMEUX PÔLE- EMPLOI" , galèrent pendant 2 , 3 ans sans rien obtenir
! ! Même les Syndicats interpellés semblent se désintéresser d'eux ! ! Ne parlons pas des Services de l'EDUCATION NATIONALE ! ! QUI S4OCCUPENT DE CES PERSONNES -Là ?? APPAREMMENT PERSONNE ! ! !

5.Posté par XIII NRV le 10/04/2020 21:02

Au secours !
Moi j'en peux plus ! J'ai 3 enfants (CM1, 6ème et 3ème) et il faut gérer la classe pour les 3 en plus de notre travail à la maison.
Jusque maintenant j'étais toujours le premier à critiquer les enseignants dès qu'il y avait un petit problème. Mais maintenant je leur tire mon chapeau. Comment font-ils avec 25 ou 30 élèves et même plus par classe ? C'est un métier ce n'est pas donné à n'importe qui la pédagogie. J'en suis la preuve et je pense qu'il y a beaucoup de famille dans la même situation que moi, voire pire.

J'essaie tant bien que mal de suivre ce qu'ils font sur internet. Accès à Pronote, emplois du temps, consignes données, classes virtuelles, quizinière, travail à faire, à rendre et pleins d'autres applications pour diverses activités. C'est fou le nombre de choses qu'ils font et ça avec leurs professeurs toujours disponibles, et même qui vous appelle pour être sûr que les marmailles ont compris. Bref bravo à eux.

Mais j'espère qu'une chose, que ce confinement se termine et que nos enfants retournent en classes avec de vrais profs pour les encadrer. Moi si ça continue je vais péter un cable ! C'est pas mon métier ! Je vais peut-être contacter la psychologue du collège pour m'aider !

Alors je vous en supplie, respecter le confinement, ReszotKaz, pour que tout ça se termine au plus vite.

Un papa, une maman débordés, dépassés !

6.Posté par Confinement le 11/04/2020 08:18 (depuis mobile)

Moi aussi j en peux plus pourtant j ai un enfant en CE1 il commence a décrocher car de base il a de grosse difficulté scolaire même la maîtresse du rased m aide mais il perd confiance en lui
Reste zot case

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes