Société

Trois premiers louvetiers à La Réunion, mais pas pour lutter contre l’errance animale

Serge Periamodely, Mikaël Barret et Harry Cuvelier sont les tous premiers louvetiers de La Réunion. Leur mission consiste à lutter contre les espèces animales exotiques envahissantes et contre le braconnage. Mais voilà, les chiens errant eux, restent considérés comme des animaux domestiques, et ne seront donc pas concernés par les opérations de régulation ou d’éradication que pourrait mener la louveterie, au grand dam des agriculteurs.

Jeudi 6 Février 2020 - 10:29

"Nous somme surpris et déçus d’apprendre que l’errance animale ne relève pas de la compétence des trois louvetiers présentés aujourd’hui. Le problème des chiens errants reste entier pour les agriculteurs." déplore Jean-Bernard Grondin, élu à la Chambre d’Agriculture.

Juliette Masson (membre associée à la Chambre d’Agriculture) et lui s’attendaient à rencontrer ceux qui auraient pu éradiquer ce fléau, à l’origine de nombreuses pertes dans les élevages. Alors la déception est grande, mais ils ne comptent pas en rester là : "il va falloir à un moment donné prendre le taureau par les cornes et trouver des solutions rapides".
 
Et si les élus de la Chambre s’attendaient à autre chose, c’est bien parce que l’ancien préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, s’était engagé dans un courrier adressé à la CASUD en 2017 à créer une louveterie, opérationnelle courant 2018.
 
Dans un communiqué de presse, le président de la CASUD, André Thien Ah Koon en avait révélé un extrait  : "les personnes compétentes recrutées dans ce cadre seraient entre autres habilitées à effectuer des tirs sur les animaux ne pouvant être capturés. C’est une avancée qu’il faut saluer, dans la protection des élevages et des personnes "

 

Photos : especeinvasive.re
Photos : especeinvasive.re
14 espèces animales invasives détectées à La Réunion
 
La mission de louvetiers n’en est pas moins importante, puisqu’ils travaillent bénévolement à lutter contre les espèces exotiques invasives, avec dans leurs viseurs le Cerf de Java à la Plaine d’Affouche, le Mainate Religieux et la Perruche à Collier (deux espèces d’oiseaux de cage).
 
Les espèces invasives, importées volontairement ou involontairement sur l’île, sont la première cause de perte de biodiversité à La Réunion. En s’installant dans les écosystèmes naturels de l’île, ces espèces consomment les ressources ou se nourrissent directement des animaux indigènes, menaçant leur survie.
 
Notre île a notamment déjà perdu 30% de ses oiseaux endémiques, et 22% des espèces restantes sont menacées de disparition.
 

La lutte contre le braconnage
 
Toujours dans le cadre de la protection de la faune sauvage réunionnaise, les trois louvetiers travaillent également à la lutte contre le braconnage, qui exerce une pression sur des espèces endémiques ou indigènes comme le tangue.
 
Le braconnage est souvent source de conflit avec les chasseurs, c’est pourquoi ils peuvent également exercer un rôle de médiateurs auprès de la communauté de chasse.

 

Un exercice bénévole
 
Nos trois louvetiers ont été choisis par un jury composé de la DEAL, de l’ONCFS, de la Fédération de chasse et de l’ONF, après avoir été soumis à une enquête de moralité.
 
Plusieurs critères étaient exigés pour pouvoir candidate au poste :
- détenir un permis de chasse depuis au moins 5 ans
- justifier d’une aptitude physique compatible avec l’exercice de cette fonction
- être âgé de moins de 75 ans
- justifier de compétences cynégétiques
- s’engager à l’entretien d’au moins deux chiens.
- être de nationalité française
- jouir de ses droits civiques
- résider à La Réunion
 
Et c’est avec fierté que Serge Periamodely, Mikaël Barret et Harry Cuvelier ont reçu leur badge de lieutenants de louveterie ce mercredi à la préfecture. Les trois hommes, qui exercent pour certains une profession à temps plein, remplissent désormais cette mission de façon complètement bénévole, et doivent pouvoir fournir eux-mêmes leurs outils tels que armement, munitions ou encore le carburant.
Lu 8132 fois
Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Ti Tangue Zilé zone le 06/02/2020 10:52

Zot nora une voiture pour arriver dans grand brulé mi espère

2.Posté par TICOQ le 06/02/2020 11:45

C'est juste ridicule, ces messieurs vont lutter contre des piafs au lieu de s'attaquer à l'errance animal, premier fléau de l'ile. Il faudra attendre un accident mortel pour que les autorités comprennent qu'il y a un problème....

3.Posté par IXE le 06/02/2020 11:53

...il ne reste plus qu'un loup sur l'écusson...



"Les battues ADMINiSTRATIVES (2) sont organisées sous le contrôle et la responsabilité technique des lieutenants de louveterie. Dans l’intérêt général, au nom duquel ils agissent, ils sont investis de facultés particulières, comme le droit de faire des battues sur les propriétés privées." (Site de l'Oncfs)

Il s'avère par conséquent que les propriétés restent privées TANT QUE le Préfet n'a pas - pour une durée limitée - ordonné une battue administrative incluant le site concerné.

4.Posté par Georges POTOLA le 06/02/2020 12:06

Ce qui est bien, c'est des Réunionnais qui bénéficie pour l'instant de ces 3 emplois, espérons que ça va durer.

Alors attendons la suite, BRAVO !

5.Posté par A mon avis le 06/02/2020 12:23

Une brochette de militants qui se gauchissent !... (du verbe gauchir)

6.Posté par babeuf le 06/02/2020 12:26

L'article a oublié de mentionner qu'ils vont faire aussi la chasse aux renardes et renards de la politique!

7.Posté par olive le 06/02/2020 12:51

et ils servent à quoi dans la vraie vie, pour de vrai en vrai dans la réalité du réel ? c'est quoi leur job ? compter les oiseaux ?

8.Posté par Ace Ventura le 06/02/2020 13:16 (depuis mobile)

Message à la Chambre d’agriculture :
Vous voulez quoi ? Flinguer tous les Chiens Errants ?
Jouez au shérif en vous en prenant à des opprimés misérables de ce système ?
Un conseil : Faites attention ⚠️ au Karma

9.Posté par ali le kafhir le 06/02/2020 13:47

vient chasse mouche la case

10.Posté par Dederun le 06/02/2020 14:41 (depuis mobile)

Belle brochette de louvetier

11.Posté par Le Jacobin le 06/02/2020 15:49

"Les trois hommes, qui exercent pour certains une profession à temps plein, remplissent désormais cette mission de façon complètement bénévole, et doivent pouvoir fournir eux-mêmes leurs outils tels que armement, munitions ou encore le carburant."

A quel moment ils s'occupent de leurs familles?

Des hommes aux grand cœur qui travaillent GRATIS, dépensent l'essence, achète fusil et munitions pour rendre service à la Réunion IL EN RESTENT ENCORE BEAUCOUP?

12.Posté par cafmarron le 06/02/2020 15:52

@ poste 4 ils font du bénévolat il en faudrait plus pour réguler les chiens errant qui sont un danger pour les touristes et les marcheurs plus avec une formation et un salaire du bénévolat c'est bien mais un salaire c'est mieux.

13.Posté par ludashit le 06/02/2020 15:56

sacree ETAT///

14.Posté par polo974 le 06/02/2020 15:57

Ils me font penser aux gendarmes de Saint Tropez.

15.Posté par almuba le 06/02/2020 16:05

Les chiens errants ont encore de beaux jours devant eux avec cette équipe.

16.Posté par Kfrine le 06/02/2020 16:08

Normal que le poste est pour 3 réunionnais....car ce sont des postes de bénévolats....

17.Posté par Fredo974 le 06/02/2020 17:16 (depuis mobile)

Un chien errant est par définition non domestique !

18.Posté par Az le 06/02/2020 18:36 (depuis mobile)

Encore des postes inutile

19.Posté par Thierrymassicot le 06/02/2020 19:34

17.Posté par Fredo974 le 06/02/2020 17:16 (depuis mobile)

Ouais mais errants ou pas, le chien est considéré comme un animal domestique..Le seul chien dit sauvage et le Dingo..( mais non, comme tu es mauvaises langue! Je pense aux dingos australiens, pas les nôtres, pas nos dingos complotistes du blog!)

20.Posté par Ti Tangue zilé zone le 06/02/2020 20:34 (depuis mobile)

@ post 12
Faut il qu’ils sont moins « aveugles » ...car les chiens errants sales bourrés de puces et de gales sont toujours en activité au point de vue à la RN 2 dans le Grand Brûlé

21.Posté par Kifkif le 06/02/2020 22:16 (depuis mobile)

Les cloportes, les puces de lit, les poux de nos juvéniles n’ont qu’à bien se tenir. Ces hommes sont dans la place.

22.Posté par Gerard le 07/02/2020 06:32

Le chat est pourtant un animal domestique et il est bel et bien tué dans le parc national pour protéger le pétrel, les éleveurs abattent des chiens sur les exploitations et les cadavres sont ramassés et comptabilisés comme « chien abattus sur exploitation », c est que maintenant que la protection animale se réveille ?, pas besoins de louvetiers, chaque éleveur est apte à se défendre, cela depuis des années, et on ne dénombre pas non plus d’accidents de tir.

23.Posté par dayvead le 07/02/2020 10:26 (depuis mobile)

Tortor ! Navé un casting Groland , moin la rate ça .... 😃 wofo plaisante ... 😃

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Février 2020 - 10:32 Makoterie : Le square oublié