MENU ZINFOS
Faits-divers

Trois jeunes incarcérés pour une longue série de home jacking dans l'ouest


Trois jeunes majeurs d'à peine 20 ans comparaissaient devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis pour des faits de home jacking. Après une enquête minutieuse, les gendarmes de l'ouest ont mis fin à une longue série de vols dans des habitations. Les trois prévenus écumaient les habitations de l'ouest et, malgré leur jeune âge, étaient très bien organisés.

Par - Publié le Mardi 15 Décembre 2020 à 01:05 | Lu 4337 fois

Trois jeunes incarcérés pour une longue série de home jacking dans l'ouest
Ce lundi 14 décembre, dans le cadre de la comparution immédiate, trois jeunes majeurs devaient répondre de faits de vols, plus précisément de home jacking. Des home jacking Particulièrement bien organisés malgré leur très jeune âge : ils repéraient leurs cibles en attendant calmement le moindre faux pas des propriétaires - portes et baies vitrées légèrement ouvertes par exemple - pour pénétrer dans les habitations afin d'y dérober des objets de valeur. Ils sévissaient depuis plusieurs mois dans les communes de l'ouest de l'île. 

Alors que les propriétaires étaient endormis, ils avaient également pris pour habitude de repérer les clés de voiture lors de leurs courtes, mais efficaces visites de courtoisie. Il convient sans doute, avec pareille activité, de ne pas rentrer à pied à l'issue des larcins.

Les trois voleurs présumés, qui comparaissaient en état de récidive, ont préféré demander un délai pour préparer leur défense. La liste des préventions qui leur est imputée étant longue comme le bras, il apparaît qu'ils ont été plutôt bien avisés. En effet, compte tenu du nombre de vols commis et de parties civiles qui réclament justice, les peines prononcées pourraient être lourdes lors du délibéré. 

Le tribunal a accédé de droit à leurs demandes de renvoi et, afin de prévenir le risque de renouvellement des infractions, a décidé de les maintenir en détention provisoire jusqu'au 18 janvier 2021, date de la prochaine audience. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par usager le 15/12/2020 02:31

les gendarmes devraient aussi mener des enquêtes appro dors pour débusquer les délinquants qui s attaquent aux radars tourelles afin de les sanctionner sévèrement

2.Posté par benvoyons le 15/12/2020 08:36

arrêtez avec vos anglicismes....on dit cambriolage en français
sinon ces jeunes....

"La seule façon de lutter contre les inégalités serait d’aider chaque personne qui souffre individuellement, ce que l’Etat est par définition incapable de faire.

Voilà pourquoi cela ne marche pas depuis 40 ans, et pourquoi cela ne marchera jamais de cette façon-là.

Nous faisons croire depuis 40 ans que tout est facile, que tout se vaut, que tout est pareil, que l’on peut passer dans la classe supérieure sans travailler, que l’on peut avoir son bac sans rien faire, que l’on peut trouver un travail sans savoir écrire ni arriver à l’heure. Nous fabriquons en réalité, des générations de gamins que nous conduisons vers l’échec collectif et individuel.

Lutter contre les inégalités est parfaitement possible, il faut juste faire, complètement autrement."

3.Posté par Miaimle5 le 15/12/2020 11:33

Ils vont prendre 6mois avec sursis...et ils reviendront chez vous...bin

4.Posté par DOGOUNET le 15/12/2020 17:22

Erreur dans le titre: lire plutôt: 3 GRATTER d'K...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes