MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Trois élus de la Région entendus par la brigade financière


Par - Publié le Lundi 1 Février 2010 à 18:55 | Lu 2448 fois

Trois élus de la Région, membres de la commission d'appels d'offres, ont été entendus aujourd'hui comme témoins dans les locaux de la brigade financière, au commissariat Malartic, dans le dossier de l'attribution par la Région d'un marché de billets d'avion à Austral Voyages, une filiale d'Air Austral.

Il s'agit de Raymond Lauret, Guy Jarnac et Raymond Mollard.

Trois lots attribués lors de la commission d'appel d'offres du 29 décembre dernier, sont examinés à la loupe par les limiers de la Financière.

Le lot 1 porte pour un montant d'au minimum 200.000 euros HT par an sur l'"achat de billets d'avion pour les liaisons entre la Réunion et la France métropolitaine" et à l'intérieur de la France. Le lot 2, d'un montant minimum de 38.000 euros HT par an, concerne l'achat de titres de transport (avion, train,...) intra-France métropolitaine. Et enfin, le lot 3, pour un montant minimum de 3.000 euros HT par an pour l'"achat de billets d'avion pour des liaisons avec les pays de la zone Océan Indien et vers d'autres pays à partir de la Réunion".

Les lot n°1 et 3 ont finalement été attribués à Austral Voyages, tandis que le lot n°2 est revenu à Air France.

A noter que Corsair n'a pas présenté d'offre.

La brigade financière a été saisie à la suite d'une plainte, apparemment d'une compagnie aérienne, qui soupçonne un délit de favoritisme de la Région en faveur d'Air Austral, cette collectivité étant propriétaire d'une part du capital de cette compagnie à travers la SEM SEMATRA.

On en est au début de l'enquête. Les trois élus ont été entendus en tant que simples témoins. Aucune garde à vue n'a été évoquée et ces auditions ne présument en rien la suite qui sera donnée à l'enquête.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par kiki le 01/02/2010 19:31

On devrait également entendre les élus qui sont en charge des dossiers "travaux".

2.Posté par Jacques (Ste Rose) le 01/02/2010 20:53

On devrait également entendre les élus qui sont en charge des dossiers de la formation, culturels, et du personnels.

3.Posté par Darkalliance le 01/02/2010 21:04 (depuis mobile)

On prend les mêmes et on recommence !

4.Posté par Président d'une association emploi vert le 01/02/2010 21:08

On devrait également entendre les élus qui sont en charge des dossiers des Associations des espaces Verts là ils seront tous a (domenjod) mises au vert haaaaaaaaaaaaaaaaa la lé bon zot va trouve band boug en cavale hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

(Vive l'Alliance)

5.Posté par FRANCO le 01/02/2010 21:26

La commission d'appel d'offres de la région Réunion pour des billets d'avion avait déjà été, par le passé, "bidouillée" dans les barêmes de points pour définir les "gagnants" entre Austral Voyages et Air France. Des membres de cette commission d'appel d'offres, le directeur de la concurrence et de la répression des fraudes et le responsable financier de la région, avaient émis des réserves écrites sur le P.V. de la commission sur les "notations de ces barêmes", établis par le président de la commission, Raymond Lauret, qui paraissaient favoriser anormalement Austral Voyages. C'est ce qui avait amené Air France lésée à contester cet appel d'offres devant le Tribunal Administratif de la Réunion, qui l' avait cassé. Suite à l'appel de la région, ce jugement avait été confirmé par la cour d'Appel de Bordeaux et l'appel d'offres annulé. Voilà les petits bidouillages auxquels certains élus de l' Alliance s'étaient livrés en faveur de la compagnie du président de région, Air Austral.

Normalement pour bénéficier des meilleurs prix possibles ( à savoir les plus bas ), la région aurait du lancer ses appels d'offres aux compagnies aériennes et non pas aux agences de voyages qui sont des intermédiaires renchérissant de leurs commissions les prix des billets. Dans l'appel d'offres qui avait été cassé suite à la plainte d'Air France, celle-ci s'était positionnée directement sur les appels d'offres de la région alors que c'était une agence de voyages, Austral Voyages qui lui disputait les marchés, au nom d'Air Austral.

Savez vous pourquoi la compagnie Air Austral ne s'était, elle, pas positionnée directement sur cet appel d'offres et utilisait, comme dans l'affaire évoquée ci-dessus par Pierrot, le "faux nez" de son agence de voyages Austral Voyages?

Tout simplement parce que la société anonyme de droit privé Air Austral a comme principal dirigeant en qualité de président du conseil de surveillance .... le président de la région Réunion, la collectivité territoriale de la République Française qui a lancé l'appel d'offres !!!! Il est évident que cette situation serait de nature à justifier aux yeux de la Justice un conflit d'intérêt. Ce sont les petites astuces ordinaires des grands "démocrates républicains" qui gèrent la région.

Austral Voyages, l'agence de voyages de la compagnie Air Austral avait alors comme P.D.G. Gérard Ethève, lequel par ailleurs était aussi P.D.G. de la compagnie Air Austral. Dans cette situation, la compagnie aérienne est dirigée par le dirigeant de l'agence de voyages, confusion qui fait s'interroger : dans quel sens s'opère le conflit d'intérêt ? de l'agence à la compagnie ou de la compagnie à l'agence ? ( La Justice et les agences concurrentes sur la place de Austral Voyages ne se sont jamais inquiétées apparemment d'un fonctionnement qui pouvait entraîner une concurrence déloyale ). En interposant l'agence de voyages Austral Voyages en lieu et place de la compagnie aérienne Air Austral, cela permettait d'éviter le délit de conflit d'intérêt entre le président de la région lançant l'appel d'offres et le président du conseil de surveillance de la compagnie répondant à cet appel d'offres de la région. Pour que l'agence Austral Voyages puisse être concurrente avec Air France, il a fallu soit que la compagnie Air Austral ait concédé des prix "concurrentiels", soit que l'agence vende à perte. Dans ces conditions le mécontentement d'Air France lésée par ces pratiques ambiguës pouvait se comprendre.

S'est-il passé la même chose sur l'appel d'offres du 29 décembre cité ci-dessus ? La question est posée.

6.Posté par piment vert le 01/02/2010 22:31

Enfin ! On ne peut que se réjouir. Ceux qui dénoncent le gaspillage, les ententes, collusions, conflits d'intérêts attendent avec impatience.....On n'est pas au bout du scandale......Verges Président de région, Président du conseil de surveillance d'Air Austral et Président tournant avec Nassimah Dindar de la SEM SEMATRA, et les amis placés dans Austral Voyage. ça fait beaucoup. Beaucoup trop.

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/02/2010 23:04

me semble t il qu'il y a un ou deux ans, la répression des fraudes avait lors d'une commission, mentionné une problématique de ce type..

8.Posté par PTITCRICK le 02/02/2010 07:32

MR DUPUIS LES TERRASSIER ÉTAIT A LA RÉGION POUR AVOIR DU TRAVAIL QUI LES A REÇUS
MR LAURET ET LEMANYEN EST CE QUE ILS SONT AU COURANT QUE DANS QUELQUE SEMAINE
ONT ATTRIBUER LES MARCHER DE LA DÉVIATION DE ST JO SONT IL AU COURANT .
QUI LES A REÇUS MR LAURET. ET LEMANYEN.
QUI EST DANS L AFFAIRE DES BILLETS D AVION MR LAURET.
QUI VOYAGE SOUVENT AU FRAIS DE LA RÉGION MR LEMANYEN.
au faite verra t on encore les multi national ou les terrassier réveiller vous transporteur

9.Posté par Makro974 le 02/02/2010 11:48

250 000 euros pour voyager en France et.......... 3000 euros dans les pays de l'Océan Indien ! Et ce sont les mêmes qui pronent la coopération régionale ! quelle hypocrisie !

10.Posté par L'arbre avant la forêt le 02/02/2010 13:45

Makro974.......???!!?


...porte bien son pseudo lui !!! HAHAHA !!!

11.Posté par HERZOG le 02/02/2010 16:47

Fait du hasard, les affaires judiciaires tombent juste avant la campagne électorale, ce qui compromettent sérieusement les chances d'une réélection du clan VERGES.

Mais les vice-présidents ne sont que les lampistes, qui ont tente une petite magouille de cours de récréation.

Le gros poisson est ailleurs à la Région, et il y en a un surnommé "monsieur 10 %".


12.Posté par andréane de Cilaos le 02/02/2010 18:59

vivement le 14 mars pour le changement a la région avec Mr Didier Robert

13.Posté par FRANCO le 02/02/2010 19:40

" HERZOG" dis nous qui c'est "monsieur 10%" ?

N'est-il pas trop gourmand car 10% sur les 1 300 millions € de la route des Tamarins cela fait 130 millions €, mieux qu'au gros lot du loto européen. Si ce monsieur se fait 10 % sur le tram-train qui coûte 1 650 millions € auxquels vont s'ajouter les 100 millions € par an pendant 40 ans , on comprend mieux qu'il en soit un ardent défenseur !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes