MENU ZINFOS
Océan Indien

Trois ans de prison et une expulsion pour un mauricien en Irlande


Déjà en situation irrégulière en Irlande en 2009, un étudiant mauricien devra purger une peine de prison de trois ans dans ce pays suivie d'une expulsion immédiate vers l'île Maurice pour une affaire beaucoup plus dramatique. En avril 2009, alors que son bébé de huit mois ne cesse de pleurer, l'étudiant secoue violemment l'enfant qui, on le saura plus tard, restera lourdement handicapé à vie.

Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 16 Décembre 2010 à 13:58 | Lu 1353 fois

Criminal court of justice, Dublin
Criminal court of justice, Dublin

L'affaire n'a pas été facile à dénouer pour les enquêteurs irlandais. Le jeune papa n'a en effet avoué son geste malheureux envers son enfant qu'au bout du 7ème interrogatoire.

Les faits se déroulent en avril 2009 en Irlande où il se trouve en situation irrégulière au regard de l'immigration, son visa d'étudiant arrivé à expiration. Une infraction banale au regard de ce qu'il s'apprête à faire vivre à son enfant d'à peine huit mois.

En l'absence de la mère de l'enfant, le jeune père le secoue violemment, à tel point que des lésions à vie seront détectées peu après.

De multiples séquelles

Les dommages sont irréversibles au niveau du cerveau de l'enfant. Une maltraitance décelée au cours d'une simple visite médicale. Aujourd'hui âgé d’un an et demi, le bébé souffre de ce qui est communément appelé le syndrome du bébé secoué. Celui-ci ne se nourrit que très difficilement, a des difficultés motrices et ne peut s'exprimer que difficilement. Touché également par des crises d'épilepsie, il pourrait souffrir d’autres complications au fil de sa croissance.

De sa peine initiale de cinq ans, la justice irlandaise a décidé de la muer en trois années seulement. Seule condition à cette réduction de peine pour le père, quitter le territoire irlandais et accepter d'être expulsé vers l'île Maurice à la fin de sa peine d'incarcération, reprend l'Express de Maurice citant le Irish Examiner dans son édition du mercredi 15 décembre.

Il plaide coupable pour bénéficier d'une réduction de peine

Devant initialement comparaître pour agression au lieu d’agression avec circonstances aggravantes, le jeune mauricien a donc bénéficié d'une certaine clémence après avoir plaidé coupable et surtout exprimé ses regrets à la barre.

L'enfant a été, lui, placé sous la bienveillance d’une famille d’accueil.




1.Posté par David le 16/12/2010 16:43

bienveillance et famille d accueil i rime pa toujours avec....

2.Posté par Choupette le 16/12/2010 18:21

Quelle horreur !
Pauvre bébé.
Vaut mieux un bb pleureur qu'un bb trop sage...

3.Posté par owl412 le 17/12/2010 04:41

J'ai eu l'occasion de vivre 2ans en Irlande où j'ai connu quelques mauriciens... la situation irrégulière de ce jeune homme et monnaie courante là bas dans la communauté mauricienne ! En effet les migrants de l'ile soeur n'obtiennent que des visas étudiants (1ans maxi je crois) pour l'Irlande, faute d'accord entre les gouvernements respectifs... Beaucoup d'entre eux ont largement plus de 25ans quand ils débarquent à Dublin.. S'inscrivent dans une fac quelconque avec les économies ou les emprunts du pays (frais d'inscription autour de 2000€ ) et cherchent rapidement un job pour manger, se loger et payer l'université tous les ans .. Malheureusement ils ne peuvent travailler plus de 20h/semaine à cause de leurs statuts d'étudiants..
Ce qui engendre, précarité, trafic en tous genre (mariage blanc, drogue, etc...) ou travail au noir.
Spirale dangereuse
Triste monde !

4.Posté par David le 17/12/2010 12:59

bien di zidik

5.Posté par fiuman le 20/12/2010 07:56

Le bébé sera-t-il expulsé avec son père ? Quid de la mère ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes