MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Trois-Bassins : Merci Monsieur Dennemont


Par Mme Dupuy-Riviére Jeanne - Publié le Mercredi 8 Janvier 2014 à 16:34 | Lu 845 fois

Trois-Bassins : Merci Monsieur Dennemont
Un cyclone est passé, 7 nuits , 7 jours,
Des gens attendent en vain qu'on vienne à leur secours.
Ignorés des médias, ils se sentent perdus.
Livrés à leur silence, il n'y a plus d'élus !
Il n'y a plus personne et ils n'ont plus d'argent,
en ce temps difficile, pour nourrir leurs enfants.
Après un tel désastre ils sont encore plus pauvres.
Ils ne croient plus en rien, ils ne croient plus aux hommes.
Avoir tant de misère, quelques âmes de coeur,
ont unis leurs efforts devant tant de malheur,
ont formé une chaine de solidarité.
Liée par un leader qui croit en l'avenir,
pour que des jours meilleurs s'apprêtent à venir.
En pratiquant lui même partage et charité,
sans intérêts aucun, sans parler politique,
avec foi et courage, cette action bénéfique profite aux malheureux.
Aider et partager tout simplement au nom de la fraternité.




1.Posté par fierteréunionnaise le 08/01/2014 16:49

ca fume un max à 3 bassins lol

2.Posté par Hypo-crisie le 08/01/2014 19:36

Ce monsieur Dennemont n'est il pas le directeur du CCAS de ST LEU?


FAITS-DIVERS
Il meurt dans l’incendie de sa maison
Marc Luc Toussaint est mort le soir du réveillon de Noël dans l’incendie de sa maison (photo Damien Frasson-Botton).


Un homme est mort dans sa maison en flammes, le soir du réveillon de Noël. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du drame. Sa fille pointe l’insalubrité de la maison, qui se serait embrasée avec une cigarette mal éteinte.
SAINT-LEU

Il était environ 23h ce mardi, quand le réveillon de la famille de Marc Luc Toussaint a viré au drame. Les proches de cet habitant de la Chaloupe Saint-Leu ans festoyaient non loin de lui, quand un incendie a embrasé sa case en bois sous tôle, au n° 172 de la route Hubert-Delisle, dans le quartier de Bac-en-Fer. L’homme de 59 ans est mort carbonisé. « C’est mon mari qui a vu les flammes en allant prendre l’air dehors, explique Laetitia, la fille de la victime, en état de choc. On n’habite pas loin. On a essayé d’éteindre avec de l’eau mais on n’a pas réussi… » La modeste habitation a entièrement brûlé. Une fois l’incendie maîtrisé, les pompiers n’ont pu que constater le décès de son propriétaire.

Celui-ci avait passé une partie de l’après-midi avec ses proches avant de se retirer chez lui. « Il aimait rester dans son coin », détaille sa fille. Averti du drame, le député-maire de Saint-Leu s’est déplacé dans l’heure sur place afin de signifier son soutien à la famille. Il a annoncé le décès de son administré en direct sur les ondes de radio Freedom vers minuit. Les gendarmes ont ouvert une enquête afin de déterminer l’origine du feu. Pour l’instant, rien de suspect n’a été décelé par les enquêteurs. Un examen du corps est prévu. « Mi pense que c’est la cigarette », lâche Laetitia, jointe au téléphone par le Journal de l’île hier après-midi. Pour elle, son père se serait endormi avec cigarette à la main. La braise se serait ensuite transformée en incendie meurtrier. Peu de temps avant sur les ondes de la radio Freedom, la jeune femme pointait plutôt la vétusté de la maison. Selon elle, son père avait demandé une aide financière de 500 euros pour effectuer des travaux en urgence. Aide qui aurait été refusée avant-hier au quinquagénaire sans emploi. Le maire de Saint-Leu, que nous avons essayé de contacter hier après-midi, s’est révélé injoignable pour confirmer l’information.

Interviewés par Antenne Réunion, les proches de la victime ont lancé un appel à la générosité des Réunionnais pour permettre à ses quatre enfants installés en métropole de rentrer pour enterrer leur père ; ou au moins permettre à l’un d’eux de revenir pour aider la seule enfant présente sur l’île à faire face aux démarches administratives.

E.Z.

3.Posté par Pere Noel 2014 le 08/01/2014 21:07

Le monde de la politique est si bas que les personnes sont pretes a utiliser tout et surtout nimporte quoi a des fins plus que douteuses
Nous avons vu dans un reportage qu'il s'agissait d'une intervention dans le cadre des fonctions de M. Dennemont mais sur Saint Leu
Alors svp avant de poster ce genre d'informations relisez vous, les medias permettent une transparence forte de nos moindres gestes.

4.Posté par citoyen le 09/01/2014 08:25

se sont des candidats obominablent pendant que mr le maire de trois bassins donnait de la tete aux pieds pour ces administres ou etait ces canditats declare qui vostifere avec haine dans les medias et qui en on rien a foutre de la population de tb il y a meme un qui voulait faire passer ces animaux qui n avait pas d eau avant l humain et nous citoyen on collectais l eau de pluie c est pour vous faire comprendre son egoisme s il est elu demain chose qui arrivera jamais. alors reflechisser avant de critiquer mon maire lui il a le merite il a dormi sur un matelas a meme le sol pendant que les autres etais au chaud dans leur couverture chez eux vivement mars les critiques vont payees

5.Posté par citoyen le 09/01/2014 13:18

comment peut on faire confiance a quelqu un pareil il coule tous sur son passage en laissant des dettes aux autres aecasip - le ccas de tb-actuellement aux niveau de l adip merci au procureur de prendre cet affaire en main on verra bien ce qu en pense son patron ou la pr du cg

6.Posté par BERNARD le 09/01/2014 22:00

Je pense que la justice doit ouvrir les yeux sur cette association ADIP financer par le CG974 et qu'un élu est impliqué dans cette association.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes