MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune libre de Téophane Narayanin : La saga AIR AUSTRAL


- Publié le Mardi 15 Novembre 2016 à 11:50 | Lu 1089 fois

Tribune libre de Téophane Narayanin : La saga AIR AUSTRAL
Comment peut-on mentir de manière si éhontée sur les difficultés actuelles d’AIR AUSTRAL ?. C’est sûr qu’après une première recapitalisation et 80 millions d’euros d’argent public pris dans la poche des contribuables, une manne de 10 à 15 millions d’euros rétrocédés par AIRBUS, une baisse de 35 à 40 millions d’euros du prix du kérosène, une cession d’actifs (Aéronefs) pour la modique somme de 60 millions d’euros, et la mainmise sur les parts sociales des petits actionnaires, on peut faire dire beaucoup de choses aux chiffres avec près de 195 millions d’euros d’argent facile, et essayer de cacher la vérité.

Aujourd’hui, la compagnie a toujours besoin d’argent. Pas moins de 54 millions d’euros, dont 48 millions d’euros serait supporté par la Région Réunion et la Caisse de Dépôt et de Consignations. Après le chantier de la Nouvelle Route du Littoral, un nouveau gâchis pointe à l’horizon, la danseuse AIR AUSTRAL ne se suffisant plus à elle-même.

Depuis bientôt 10 ans, j’ai demandé à toutes les Directions qui se sont suivies, qu’AIR AUSTRAL se lance dans le Low-Cost. J’ai beaucoup écrit sur le sujet. Après les promesses du Président de la Région aux élus du Sud,  ces illettrés comme aime à le scander Didier ROBERT, on nous propose aujourd’hui de ressortir l’arlésienne pour séduire les plus crédules, en lançant une opération Low-Cost pour le Sud, ce qui ne peut être que l’erreur à ne pas commettre.

L’image de notre département n’est pas au mieux. Une image d’enfant gâté que l’on nourrit d’argent facile, notre arrogance aux frontières, l’interdiction pour nos voisins d’entrer et de sortir chez nous, alors que nous avons tout  loisir de nous rendre chez eux avec un visa bricolé aux frontières, posent la difficulté du totalitarisme, du  colonialisme sur les pays limitrophes, ce dont nous en souffrons terriblement dans le monde des affaires.

L’histoire semble vouloir se perpétuer, et selon mes études sur le sujet, il n’existe qu’une seule solution d’intérêt général afin de pallier à l’image négative que nous avons auprès des pays proches. Malgré le retard pris en la  matière, il est aujourd’hui nécessaire et urgent de créer une compagnie low-cost régionale avec des capitaux régionaux. La participation des états voisins dans ce projet nous donnera une large facilité pour le certificat de transport aérien (CTA). Tout le monde souhaite de faire voyager ses ressortissants à des prix raisonnables en toute sécurité. Il faudrait baser cette compagnie à Madagascar. Cette marque de reconnaissance sera la réponse aux méfaits de notre comportement historique, et changera la donne en terme de développement de la coopération régionale.

Très certainement, cela créera plus d’emplois à Madagascar qu’à la Réunion. De fait, le coût de la main d’œuvre sera plus en adéquation avec le caractère Low-Cost de la future compagnie. Mais, ce projet créera bien évidemment aussi des emplois au sein des aéroports de la Réunion, et réussira grâce au travail et à l’implication de chacun. Cela d’autant plus que les fonds d’INTERREG nous permettent ce genre d’exercice, car il s’agit là d’une véritable coopération régionale dont tout le monde rêve.

Entre les PNC (Personnels Navigant Commerciaux) et les pilotes, si l’on pouvait confier à la population malgache une centaine d’emplois, et assurer un minimum de 50 emplois pour les Réunionnais, cela aurait pour incidence et pour mérite de satisfaire des millions d’habitants de Maurice, Comores, Mayotte, Seychelles, Madagascar, Afrique du Sud, Mozambique, Tanzanie et peut être plus. Ce serait aux yeux de ces états une véritable coopération régionale et non une domination coloniale.

Continuer à faire cavalier seul, dilapider les fonds propres de l’entreprise, limoger les investisseurs privés dans le capital d’Air Austral, ces méthodes qui relèvent de déviance dans l’opacité la plus totale n’est pas de nature à fédérer au point de faire revenir les investisseurs privés dans le capital. Cela quand de surcroit, les fonds sont dilapidés sans but par des politiques qui n’ont jamais rien créés, et qui se comportent pourtant comme des Sachants. Le « Moi, je … » est souvent de rigueur, et à l’heure de la mondialisation, cette outrecuidance aura à terme raison de notre compagnie régionale, car à verser sans cesse de l’eau dans un panier percé, la source finira certainement un jour par se tarir.

Je profite de l’occasion pour faire suite à un article de presse paru récemment dans le journal « Le Quotidien », et me concernant, à l’œuvre d’une journaliste qui a quitté le département le lendemain de la parution dudit article. Mes avocats apporteront la réponse qui s’impose au journal, mais pour ma part, je n’ai aucun commentaire à fournir à ce sujet, sauf aux autorités judiciaires si elles en voyaient la nécessité. Si mes diatribes font tourner le  dos à certains qui me le rendent bien, je continuerai mon parcours avec l’audace de la vérité, sans peur et sans reproche.

A tous ceux qui m’ont témoigné leur soutien suite à cet article, je profite de l’occasion pour les remercier. Je salue enfin ici la mémoire d’un grand homme disparu ce 12 novembre dernier, en la personne de Monsieur Paul VERGES. Ayant servi comme membre du Conseil de surveillance d’AIR AUSTRAL sous sa présidence, et malgré nos désaccords sur un certain nombre de sujet, il restera pour moi un homme de dialogue, de communication et de respect, notamment vis-à- vis de l’ensemble de la population réunionnaise qui n’effacera jamais de sa mémoire un homme qui a tant fait pour les plus nécessiteux.

Théophane NARAYANIN
Actionnaire AIR AUSTRAL
Ancien membre du Conseil de Surveillance




1.Posté par Ancien membre du Conseil de Surveillance le 15/11/2016 12:35 (depuis mobile)

Tout est dit c'est pour cela que maintenant il retourne sa veste , il n'a plus rien à décider ni á gagner

2.Posté par NON mais je rêve le 15/11/2016 13:32 (depuis mobile)

Ne crée pas de l'emploi ici mais á madadagascar ??? Pour la main d'œuvre pas chère et billet moins cher ? Ou donne travail aux autres ??? Allez gratté dont . Méfaits comportement historique alors que ou préfère fait travaille à zot po moins cher????

3.Posté par Nico le 15/11/2016 14:12

Voilà pourquoi certains ne sont pas aux commandes d'air austral, mais simples actionnaires...tout justes bon à agiter du vent qui serait sans doute plus judicieux du côté de Ste Suzanne et des éoliennes...

la question se pose tout de même à monsieur Narayanin tout comme aux autres actionnaires personnes physiques..pourquoi avoir investi dans AA alors que vous n'êtes que des ultra minoritaires...toucher du pognon sur fonds d'investissement public..si cela vous rebute tant...vendez vos actions ? ou alors avez vous voulu vous gaver en dividendes sur fonds d'investissements publics ??

d'avance merci pour vos explications de bien piètre investisseur..

4.Posté par question bête le 15/11/2016 14:13

au fait, monsieur Narayanin, quel est votre bilan à la CCIR sous l'ancienne mandature ??? de quoi pouvez vous vous enorgueillir au profit des réunionnais ?

5.Posté par Mathis le 15/11/2016 14:28

Le gros mensonge comme vous le dites est écrit noir sur blanc: une personne de votre posture qui se ment à elle-même pour pondre un courrier assez ennuyeux! Comme dans la vraie d'ailleurs!
À la notation je donnerais un 5, recalé! Merci de vous re-présenter à la vente des parts de la Sematra par le Département, peut-être que vous auriez plus de chance!

6.Posté par Chouchou le 15/11/2016 14:38

Je pense qu'en tant actionnaire, si votre avis n'est pas suivi ou que soyez minoritaire, la solution est de vendre vos parts pour éviter de vous associer à ce que vous qualifiez de "mensonge"!
D'ailleurs je serais le 1er à vous les racheter! Quand on est chef d'entreprise et se permet d'avoir une vision limitée qui exclut le facteur humain, c'est qu'on rien saisi au rôle de l'entrepreneuriat. Air Austral va bien, et poursuivra son envol!

7.Posté par JORI le 15/11/2016 14:40

Allez les petites mains de la Région faites votre job!!.

8.Posté par Yvon le 15/11/2016 14:42

Quelle compréhension minimaliste de la macro-économie. Et encore plus de la coopération! Un brassage d'air qui bien heureusement ne risque pas de créer de turbulences dans le ciel RÉUNIONNAIS!

9.Posté par jennyfer le 15/11/2016 14:47

il faut peut être mieux vous aider en mettant du low cost à Mayotte....

10.Posté par Kisskiss le 15/11/2016 14:52

D'après vous il y a tromperie? Dans ce cas pourquoi la DGAC n'a ouvert aucune enquête?
"Lorsque tout semble aller contre vous, souvenez vous que les avions décollent toujours face au vent", Henry Ford

11.Posté par Fraise menthe le 15/11/2016 14:58

Je suis sûr que si c'était du temps du défend Mr Verges à la tête de Air Austral il aurait dénoncer pas les chiffres de cette compagnie , c'est quand même étonnant car vu les nombres de départ et d'arrivé chaque jour à l'aéroport de Gillot

12.Posté par saga le 15/11/2016 12:02

Narayanin vous avez d'autres priorités, profitez encore de votre plume et de votre siège bien chaud à la CCIR.
Parce que votre argent ne suffira pas à vous sortir de prison. Le riche homme d'affaire pour qui sa famille n'a pas de prix.

13.Posté par Bibi le 15/11/2016 15:05

La saga de Téophane...
Il n'a toujours pas digéré de ne plus faire parti du conseil de surveillance

14.Posté par titie le 15/11/2016 15:09

la personne qui ai dicté ce courrier na aucun respect pour monsieur VERGES ce jours de deuil comment peu t il parlé en son nom en ce jour et critiqué air austral . mais qui a sauvé air autral si ce n est que la nouvelle l équipe.

15.Posté par clémentine le 15/11/2016 15:14

Pour nous en ce jour de deuil je trouve gros que ces messieurs parle de la sorte , car voyez vous, parler comme sa , écrire des bêtises ,pour nous c est absurde c est un manque de respect envers son mentor comme qui dirait

16.Posté par GIRONDIN le 15/11/2016 15:21

AA une danseuse de luxe !

17.Posté par Mala le 15/11/2016 12:26

Vous l'avez aussi menacé la journaliste ? Ou peut être avez vous fait appel à des gros bras pour la faire fuir ?
Il est de votre genre de faire des menaces, vous qui pensez pouvoir et ouvrir et fermer les portes de la Ccir, le MEDEF, le CERSER...
une compagnie située à Mayotte vous permettrait de faire des allers-retours comme vous le faites à Mayotte, et profiterai de ces mères et de ces filles malgaches. Population africaine que vous chérissez tant Monsieur !
(...) Honte à vous. Cessez de pleurer Narayanin ! Vous dites que vous êtes un riche homme d'affaire... vous n'allez pas pleurer pour quelques millions en nous faisant croire que vous voulez le bien être des réunionnais. Si tel est le cas, cela se saurait !

Hommage à Paul Vergès, grand homme qui aura pourtant eu les mains bien souillées, la vérité surgie tôt ou tard. Vous savez à quoi vous attendre.

18.Posté par Volnay le 15/11/2016 16:29

La compagnie veut créer des emplois localement ! AA veut le développement de son île ! Pourquoi voulez vous créer des emplois à Mada ? C'est comme ça que vous voyez le développement de la réunion se faire ?

19.Posté par PATRICK CEVENNES le 15/11/2016 16:35

fukcd473
6.Posté par JORI le 15/11/2016 14:40
Vous avez raison, pire que la force de frappe nucléaire les "bouffons" de la Région ! "DiDi, DiDi, DiDi, ... " Mdr !

12.Posté par titie le 15/11/2016 15:09
Ce qu'il ne faut pas lire comme tertre de connerie humaine !
L'article n'a pas été dicté mais rédigé ! Mdr !
Un jour de deuil national a-t-il été décrété aujourd'hui ? Non, alors circulez y a rien à voir ! Mdr !
C'est drôle, je me serai cru dans une province de Chine quand j'ai vu aux infos le corbillard tout de noir circuler avec des drapeaux rouges au vent ! Pdr !

14.Posté par GIRONDIN le 15/11/2016 15:21
Quand pourra-t-on voter pour un Donald Trump "Made in France" pour qu'il mette un terme à toute cette gabegie ? Avec ce qui se profile pour 2017, nous ne sommes pas sortie de l'auberge ! Mdr !

20.Posté par Délocalisation le 15/11/2016 16:44

Délocaliser l'emploi au détriment de ceux de la réunion; Je trouve tout cela bien étrange comme entrée.

21.Posté par Roland Emmerich le 15/11/2016 17:14

La compagnie low cost est en effet une bonne idée, cela permet de dynamiser le territoire. Aujourd'hui comme le disait un courrier des lecteurs la semaine dernière, sans l'action politique donc d'une volonté de service public pour cette compagnie j'ai bien peur qu'une compagnie privée fasse le choix qu'économique et ne restera que sur des lignes rentables. L'exemple est French Blue qui vient concurrencer la ligne réunion-paris mais se positionne nul part ailleurs

22.Posté par Pauvre narayanin le 15/11/2016 17:37 (depuis mobile)

C'est. Rainque tes initiatives à toi ne sont pas á saluer et que tu á mangé au râtelier un bon moment . Donc l'ancien se rebelle parce que il ne voulait pas faire avancer notre économie mais son compte en banque .

23.Posté par Zeb BULO le 15/11/2016 23:07

18.Posté par Roland Emmerich le 15/11/2016 17:14
Si vous pouviez me citer une seule compagnie aérienne française créée selon le modèle économique du low-cost, cela serait assez sympa de votre part. Ne me citez pas Transavia accouchée aux forceps, ni Ewa, ni French Blue qui s'est positionnée sur le egment du long-courrier.
Je me souviens de ces abrutis d'énarques qui, avec des formules et des graphiques, ne donnaient pas cher au modèle économique low-cost. Aujourd'hui le low-cost aérien représente pas moins de 50% du marché. Cherchez l'erreur.
Vous voulez créer une compagnie aérienne, pas forcément française, low-cost dans la ZOI, alors il faudra que la base ne soit pas implantée à la Réunion (coûts exploitation, salaires, etc. trop importants et fiscalité à géométrie variable), ni aux Seychelles ni à Maurice, parce que ces 2 états insulaires ne jouent pas dans la même cour que l'ile de la Réunion (merci à cette chercheuse de l'Université de la Réunion (lol)) . Donc, ne reste plus que Madagascar. Là-bas on pourra rogner sur tous les coûts sauf l'entretien des machines.
Vous verrez, c'est drôle voire marrant de voir des équipages habillés sans uniforme voler pieds nus aux palonniers.

Pour les autres qui ont la critique facile. Devenez un jour Chef d'entreprise et croyez un jour à l'aventure. Prenez le risque d'investir vos économies, votre femme (lol), votre maitresse (lol), vos enfants (lol), vos pets (lol) dans une autre entreprise. Si votre analyse est bonne et que l'entreprise est pérenne, alors c'est tout bénef pour vous, le retour sur investissement sous forme de dividendes. C'est notre modèle économique. Si vous vous plantez sur votre analyse, vous n'aurez plus que les yeux pour pleurer.
Alors les donneurs de leçons ...

Il me semble qu'en 2012, la compagnie que vous vénérez tant, les donneurs de leçon, était au bord du gouffre avec un passif de 160M€ cumulés, d'où les démissions de G. Ethève, P. Vergès et consorts et surtout les petits porteurs, les entreprises locales et les personnes physiques qui se sont retrouvés sur la paille. Rappelez-moi le cours de l'action à l'époque 450€. Puis le coup d'accordéon réalisé par la Région qui a ramené le cours de l'action à 20€.
Il serait bon de rappeler que les recapitalisations opérées l'ont été avec l'argent des contribuables quoi qu'on en dise.
La Région, avec la Sematra en investisseur avisé (lol, lol, lol) ne seraient pas là pour renflouer votre vénérée compagnie régionale, il y a bien longtemps que celle-ci aurait mis la clé sous la porte.
Le Panzani (grazzini) de la compagnie n'arrête pas de dire à qui voudrait le croire que l'équilibre et les bénéfices sont de retour. Mais ils sont où les investisseurs privés. Si tel était le cas, ils devraient de bousculer au portillon, ce qui est loin d'être le cas, a priori.

24.Posté par Chiefs le 16/11/2016 04:36

À ceux qui parlent la bouche ouverte , qui n'on jamais 1€ peuvent toujours causer,écrire ..Oui Madagascar un grand pays aujourd'hui oublier alors que Ds le passer c'était le grenier d Ema Reunion ..N'attendez pas l'exode vers La Réunion comme Les Anjouannais vers MAYOTTE POUR réagir ...Oui mada permettra un low cost intelligent et respectueux de la sécurité car cela relève d'un standard international..Celui qui pense qu'il y aura moins de sécurité il doit s'informer avec ses pieds un drôle de toutou soumis à une cause bête sans cette culture à minima nécessaire pour ouvrir sa bouche ...

25.Posté par mielle le 16/11/2016 08:05

A ce qui écrive sans savoir la signification low-cost, cela veut dire pas cher et vouloir faire du low-cost à la Réunion c'est aussi payer le prix du personnel d'Air Austral, ce qui est juste impossible. Dans le cadre de la coopération cette compagnie alors répondrais aux principes du low-cost et cela permettrait à des passagers de voyagé à bas coût voilà pour la réalité et cela s'appel de la coopération régional. A ce qui n’aurais pas compris merci de bien relire l'article.

26.Posté par Rusée le 16/11/2016 08:21

Les gens qui sont dans le besoin souhaitent la sécurité et surtout des prix!
Quel prix avons nous avec AIR AUSTRAL sur le régional ? Presque les mêmes prix Mayotte/Réunion, Paris/Réunion, Aller/Retour, sauf que sur Mayotte/Réunion, très souvent, il n'y a plus de places disponibles. Depuis une dizaine d'années, il il fallait réaliser cette compagnie low-cost, et aujourd’hui , quelques services dont nos politiques rêvent et veulent mettre en application à partir de la Réunion.
On né low-cost, on ne devient pas low-cost.
Et quand à Air Austral, avec son Directoire qui bouffe la moitié de l'enveloppe des salaires, il faudra nous expliquer comment ils vont faire une compagnie à bas coût.
D'où l'explication de Mr NARAYANIN, véritable capitaine de l'industrie.

27.Posté par simeone le 16/11/2016 08:37

Malgré sa grande pauvreté Madagascar à la don de procréer des intellectuelles et des personnes dotés d'une intelligence naturel sauf que la mauvaise gestion du pays fait que ces gens quittent l'île. Effectivement une compagnie low-cost basé à Madagascar aurait le mérite de passer un grand message humanitaire, réduire les coûts et en terme de sécurité la question ne se pose pas c'est peut être le moment de rendre hommage au grenier de la Réunion et la reconnaissance des peuples seraient alors un début de succès.

28.Posté par Danseuse le 16/11/2016 08:40

Air Austral, la pompe à fric, qui prend tout et qui donne rien! Un Directoire sur-rémunéré dans l'opacité totale, des syndicats aux abois, un personnel qui ne participe plus à la vie de l'entreprise, et lever tous ces fonds pour un projet qui n'a pas de sens, alourdit complètement la structure, et cela risque de devenir un bateau fou sous forme de danseuse royale

29.Posté par MAORE 976 le 16/11/2016 13:58

C'est triste à dire, mais c'est toujours la même chose ... la vérité, on aime pas l'entendre. Pourtant les chiffres sont là et la réalité est bien celle décrite par M. NARAYANIN. On aime ou on aime pas l'individu, là n'est pas le problème. Reste que les mots sont justes et que je n'arrive pas à comprendre ceux qui s'insurgent contre cette vérité, alors même que c'est dans leur porte-monnaie que l'on trouve l'argent pour de telles forfaitures. Comment être aussi aveugle et ne pas s'avouer qu'effectivement la Direction d'Air Austral nous prend tous pour des cons, et avec le sourire en plus de çà.

30.Posté par VENDETTA le 16/11/2016 14:05

Air Austral, un double AA qui veut dire Arnaque et Asservissement. Un gouffre sans fond que tous les réunionnais sont condamnés à combler de leurs maigres revenus au profit d'une élite qui n'a cure du petit peuple. Voyager sur la compagnie est un luxe. Alors, oui au low-cost, que la compagnie soit basé à Madagascar ou ailleurs, cela profitera toujours aux réunionnais !.

31.Posté par avocamayotte le 20/11/2016 16:23 (depuis mobile)

Grande nouvelle : guito saurait ecrire. Ou faire ecrire.

Pourtant il paraît que les êtres primaires recourent à la violence physique quand ils ne parviennent pas à verbaliser. Guito, c'en est où ton histoire avec Mayotte et les avocats locaux?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes