Courrier des lecteurs

Tribune libre de L’Adir, la Chambre d’Agriculture et la FRCA : Quelle place pour la Production Locale dans la Grande Distribution à la Réunion ?

Vendredi 16 Août 2019 - 17:14

Les réactions relevées dans la presse ces derniers jours, au projet de rachat de Vindemia par GBH, rappellent en quoi, en à peine 30 ans, la grande distribution alimentaire est devenue incontournable, à la fois pour les familles et pour les producteurs de La Réunion.
Les supermarchés et les hypermarchés ont remplacé la « boutik » de nos grands-parents et il est légitime, bien évidemment, comme dans toute situation concurrentielle, d’évaluer les risques d’un trop grand déséquilibre entre le leader du marché et ses concurrents, ainsi qu’avec ses fournisseurs et les consommateurs finaux. Les équilibres sont toujours plus précaires dans un petit marché insulaire comme le nôtre. Il relève donc, de notre point de vue, des pouvoirs publics et en 1er lieu de l’autorité de la concurrence, de répondre à cette question importante.

Pour notre part, nous avons construit à La Réunion, ces 50 dernières années, un modèle de développement et de production locale remarquable, unique dans l’outre-mer français : il fait vivre des milliers d’entreprises, de l’agriculteur jusqu’au transporteur, il fournit un revenu à des dizaines de milliers de familles, et le fruit de notre travail nourrit la population tout entière.

L’ensemble de la grande distribution, au fil des années, a contribué largement à ce développement, certes à certains moments plus qu’à d’autres et il est indéniable que ce soutien a été déterminant.

Cependant, avec la mondialisation des échanges, la concentration des grands producteurs internationaux, la concurrence grandissante entre distributeurs, la pression concurrentielle des produits d’importation s’est accrue sur la production locale : nos produits ont de plus en plus de mal à défendre leur place dans les rayons de la grande distribution.

Or, défendre la place de nos produits dans les grandes surfaces c’est défendre l’activité locale de production, les emplois de tous ceux qui travaillent dans nos entreprises, mais c’est également défendre notre culture et un certain modèle de société.

Car, ne nous y trompons pas : les territoires qui développent leur production locale sont ceux qui développent le niveau de vie de leurs habitants. Ceux qui voient leur production locale régresser s’appauvrissent et leur population avec eux.

Il nous parait donc tout à fait essentiel de trouver les voies et moyens pour renforcer l’accès de la production locale dans la distribution dans notre île. Nous travaillons d’ailleurs depuis plusieurs mois avec la Fédération du commerce et de la distribution sur ces sujets et avons des propositions en cours de discussion.

Aussi nous souhaitons vivement que soient définies et mises en oeuvre au plus tôt, avec l’appui de nos élus et des pouvoirs publics, en concertation avec la grande distribution locale, des mesures pour renforcer le poids de la production locale dans les ventes de cette dernière. Cette démarche est, pour nous, indépendante des modalités de cession de Vindemia.

Bien évidemment ces mesures doivent garder la production locale dans une dynamique de recherche permanente de réponse aux attentes des réunionnais en termes de compétitivité, de qualité et d’innovation.
Adir, Chambre d’Agriculture et FRCA
Lu 852 fois



1.Posté par JORI le 16/08/2019 17:46 (depuis mobile)

Il est navrant de croire que le prix des produits locaux, pourtant déjà très subventionnés par nos impôts, ne ferait pas partie des attentes des réunionnais !!.

2.Posté par klod le 16/08/2019 19:08

concrètement : mwin , mi aimerait voir "dans la grande distribution" : zogon péi ; ail péi ....................... et non "made in china .............. mais bon , du nouveau depuis70 ans ?

3.Posté par GIRONDIN le 16/08/2019 19:41

1.Posté par JORI
+ 1

Les SICA appartiennent aux agriculteurs et on voit tous les jours comment ils gèrent les problèmes.

La chambre d'agriculture organisatrice de l'agriculture Réunionnaise...... 😁

4.Posté par C.J. le 16/08/2019 19:49 (depuis mobile)

Je ne lis même pas. .je me réjouis seulement que ces organismes réfléchissent à la situation moi qui les avais carrément désignés comme des machines administratices. ..il y aurait donc un pôle de réflexion, je m''en félicite !

5.Posté par klod le 16/08/2019 20:35

pas mieux que post 4 !!!! excellent . "je" m'en félicite aussi , au bout de 70 ans , c'est déjà tan !


et "sinon" : zognon péi et non "zogon péi" , mon clavier la fourché !

6.Posté par Nivet le 17/08/2019 09:04

ADIR, bien vôtre réflexion ! Encourager la production locale, bien sûr je suis pour. Cependant, il est demandé aux maires d'acheter local pour leurs cantines scolaires. D'ailleurs, est-ce que l'effort est demandé aux établissements du second degré ? La problématique pour les municipalités est de réduire les frais de fonctionnement, y compris le coût des repas à la cantine. Et il n'est pas sûr qu'en achetant local, des économies soient faites !

C'est une interrogation.

A.N.

7.Posté par C.J. le 17/08/2019 12:48 (depuis mobile)

@AN. La fte ne vient pas des établissets mais des agriculteurs qui ne veulent pas travailler sr la base d''une production garantie et sur un prix lissé. ..Les établiss. ne ft pas leurs courses chaque matin...eux préfèt vdre au coup pr cp au prix fort

8.Posté par C.J. le 17/08/2019 13:00 (depuis mobile)

Suite. . Les établ.lancent des appels d'offres et pr l'année. C la règle ! Les agriculteurs ne répondent pas...ils veulent imposer leurs propres règles de fonctionnement. Résultat les centrales d'achats ! C têtu un paysan..borné in gestionnaire !

9.Posté par C.J. le 17/08/2019 13:17 (depuis mobile)

@A.N.j''''ai connu le prob.en fonction. Je connais un producteur de maraîchage qui préfère passer par les filières d''''écoulement du littoral plutôt que de lier contrat avéc le collège sis ds le même patelin que lui...chercher l''''erreur !

10.Posté par C.J. le 17/08/2019 15:16 (depuis mobile)

Vs ne imaginez pas la difficulté de faire entrer un paysan ds un cicuit de distribution regulé. ..manque de régularité, prix fluctuants,au plus fort. C qd sa production lui reste sr les bras qu''il alerte les politiques. . Qd ça marche bien que néni.

11.Posté par Nivet le 17/08/2019 17:56

10) Carl, je sais que , aux niveau des établissements et des municipalités, les cantines ou restaurants scolaires dans le second degré, fonctionnent par appel d'offre. je te suis dans ton raisonnement. Dans un commentaire précédant, le précise bien que tant que nos agriculteurs ou éleveurs auront cet esprit monolithique qui les caractérise, l'économie paysanne locale ne pourra avancer.
Bon courage à la Chambre, si elle veut faire bouger les mentalités.

A.N.

12.Posté par C.J. le 17/08/2019 19:30 (depuis mobile)

Ds l''exemple qye je citais, le gars descend sr le littoral vendre ses légumes ds un circuit. ..Le même cirecuit revend ensuite au collège. ..Les légumes descendent et remontent !..c di vécu !

13.Posté par balayedovantzotportavant le 18/08/2019 12:03

toutes les administrations sont obligés de travailler sur des appels d'offres et bien souvent c'est le moins offrant qui gagne le marché , les marchés publics beaucoup de code à respecter et si vous êtes gestionnaire d'une collectivité je vous souhaite bonne chance pour respecter le budget alloué tout est cher et bien souvent nous sommes obligés de travailler avec l'extérieur surgélés europe fruits europe ou afrique du sud les appertisées France et local pour les grains et pour les viandes fraîches les collectivités font l'effort de bosser avec les sociétés de l'île 100% local impossible fluctuation du marché et l'état donne de moins en moins de moyens pour travailler

14.Posté par C.J. le 18/08/2019 13:45 (depuis mobile)

@13 bien d''accord aussi C.J.

15.Posté par C.J. le 18/08/2019 14:00 (depuis mobile)

Les établissements se positionnent sr des groupements d'achats.les agriculteurs alimentent ces groupements d'achats.en finale, le produit péi se retrouve bien ds l'assiette du marmaille mais à quel prix ? Ce qui oblige le gestionnaire à limiter ..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Septembre 2019 - 11:34 Good luck mister Gorsky