MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune libre de Joé Bédier : La question grave de la qualité de l'eau à La Réunion


- Publié le Jeudi 20 Octobre 2016 à 15:04 | Lu 733 fois

Tribune libre de Joé Bédier : La question grave de la qualité de l'eau à La Réunion

Le colloque sur l’eau organisé par les services de l’Etat a mis en évidence –c’était le but poursuivi – l’urgence de s’attaquer au problème de la qualité de l’eau à la Réunion.

Une urgence commandée par les risques sanitaires auxquels est exposée la population. En effet selon le site officiel de l’Agence Régionale de Santé la moitié des abonnés est alimentée par des réseaux ne garantissant pas une sécurité sanitaire suffisante, du fait de l’absence de traitement de clarification des eaux de surface avant désinfection. 4,5 % des abonnés sont eux concernés par un risque microbiologique avéré, du fait de l’absence de désinfection ou de mise en évidence de parasites intestinaux dans les eaux mises en distribution. 

Or force est de constater que face à une telle situation qui n’est pas nouvelle, nos collectivités n’avaient pas jusqu’ici considéré les investissements nécessaires comme prioritaires, voire se posent encore des questions sur l’urgence qu’il y a lieu d’accorder à cet impératif sanitaire, selon des déclarations recueillies dans le cadre du colloque. Et cela malgré l’alerte solennelle et le rappel par l’Etat de la disponibilité de financements, notamment européens.  Ce n’est pas en effet un problème de moyens – nos collectivités disposent de recettes par habitant supérieures à celles de métropole en raison de fiscalités spécifiques (octroi de mer notamment) et de fonds d’Etat et européens. Il s’agit surtout, comme souvent à la Réunion, d’un choix de priorités et tout simplement de responsabilité et malheureusement il y a encore du chemin à faire sur ce plan.

Au-delà des responsabilités administratives et pénales qui peuvent être engagées, le risque sanitaire pour la population est dans ce dossier la question la plus importante et la plus grave. 

On ne peut toutefois passer sous silence un autre aspect qui touche au prix payé par les abonnés, malgré le fait rappelé souvent que le prix de l’eau est à la Réunion moins élevé qu’en métropole. Ce prix est la contrepartie d’un service rendu et en matière d’alimentation en eau la collectivité a l’obligation légale de fournir une eau potable. Pour prendre l’exemple de Saint-André que je connais bien, la CISE a diffusé en 2015 au total pas moins de 40 communiqués  après des épisodes de pluies, pour  recommander aux abonnés de consommer de l’eau en bouteille ou de faire bouillir l’eau du robinet. Soit plusieurs mois dans l’année pendant lesquels ces derniers ont payé un service non rendu s’agissant de la fourniture d’une eau potable. Et ils payent  doublement en achetant de l’eau en bouteille. Il ne s’agit pas, faut-il le rappeler, d’incidents très ponctuels, mais de mois entiers de fourniture d’une eau dégradée !

J’ai saisi le maire et le directeur de la CISE en mars de cette année pour leur demander de revoir les factures des abonnés en conséquence, dans une ville ou la moitié de la population vit au niveau ou en dessous du seuil de pauvreté. Je n’ai reçu aucune réponse. Le mépris en plus ! En métropole le délégataire met des bouteilles d’eau à disposition des abonnés lorsque le service d’eau potable est interrompu pour quelque raison que ce soit. Mais il est vrai qu’ici on n’est pas en métropole ! Et la communication de la CISE ne vient pas atténuer le risque sanitaire, en renvoyant en  fait sur l’abonné la responsabilité de « constater » lui-même la dégradation de la qualité de l’eau lors des intempéries et le retour à la normale…J’ai appelé l’attention de l’ARS sur ce dernier point et là aussi je n’ai pas eu de réponse.

Joé Bédier
Conseiller régional
Conseiller municipal
Président de l’UDSA





1.Posté par polo974 le 21/10/2016 11:07

Juste une question: où peut-on obtenir les règles tarifaires de l'eau à st andré (c'est sauf erreur une décision du conseil municipal).

Car je me pose des questions sur la façon de facturer de la cise...

De plus, un tarif progressif est quelque part discriminant pour les familles nombreuses. est-ce bien légal ? ? ?

2.Posté par Ma sonnerie le 21/10/2016 13:37 (depuis mobile)

Portez plainte au TA pour non execution du contrat de dsp..un peu de coroness que diable !

3.Posté par A. HOAREAU le 21/10/2016 16:25

Depuis le début des années 1980, j'ai suggéré aux multiples décideurs qui "gèrent" l'EAU à la REUNION, de mettre en place un organisme UNIQUE pour gérer le problème de l'eau de manière GLOBALE (toute l'île) !

J'avais aussi émis les plus grands doutes quant à la concrétisation d'une telle idée, étant donné les accointances coupables et condamnables qui lient nos élus aux "Marchands de l'eau" !!

Les cocus d'abonnés engraissent les compagnies fermières (tarifs exorbitants) … lesquelles engraissent nos chers zélus !

4.Posté par GIRONDIN le 21/10/2016 22:43

Pas grave pour l'eau

Le frère de l'autre vend des machins purificateur d'eau.

Et puis il y a des priorités dans la vie tu peux boire de l'eau en France on te paye le Billet !!!!

5.Posté par babafigue le 22/10/2016 09:35

Le consommateur-contribuable "vache à lait", les taxes et investissements lourds sont exagérés remboursés par le porte-monnaie des abonnés, ral-le-bol ! politiques/maires grands décideurs des taxes, régisseurs d'eau et les structures de l'Etat vivent grassement avec notre argent. Réduisent-ils leur frais de fonctionnement et leur masse salariale politisée ?
Exemple de consommation d'eau qui tombe gratuitement du ciel : 28 euros + taxes = 86 à 102 euros au total, n'en parlons plus quand il faut payer la boite de branchement à l'égout situé sur le domaine public + 400 euros.

6.Posté par leretraité le 24/10/2016 03:52

Post4 , les élus toutes tendances confondues, n'ont pas de vision de l'avenir du pays, de la région ou de la commune bilan de l'affaire nous buvons de l'eau sale..............à Saint André.

Par contre quand ils sont mis en examen soit pour eux car ils étaient en responsabilité ou soit pour l'autre qu'ils ont remplacé , les moyens sont rapidement trouvés par exemple dans le cas des stations de traitement des eaux dès la mise en examen de nombreux maires à la Réunion, les stations de traitement ont été réalisées et ainsi à Saint André de gros travaux ont été effectués en fait c 'était une priorité post 4 mais on oubliait volontairement.

7.Posté par verolia le 26/10/2016 07:24

IDEM chez Véolia ! un scandale...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes