MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune libre de Guyto Narayanin : Les Régionales c’est maintenant


Par Guyto Narayanin - Publié le Mardi 19 Mai 2015 à 14:38 | Lu 1053 fois

Tribune libre de Guyto Narayanin : Les Régionales c’est maintenant
Les 6 et 13 décembre prochains auront lieu les prochaines élections régionales. Un rendez-vous permettant tout à chacun de porter une meilleure connaissance de la vie publique, dévaluer et de définir les attentes nouvelles à prendre en considération, notamment les objectifs sociaux à prendre en compte dans une économie mondialisée.  

A cinq mois de ce scrutin vital pour l’avenir de notre île, chacun d’entre nous : politiques, associations, acteurs socio économiques, culturels et sportifs, fonctionnaires, salariés du privé, observateurs, étudiants et simples citoyens, on se doit tous consacrer quelques instants pour réfléchir à notre destin et se poser la question suivante : quels seront les contours de la société réunionnaise pour demain? Sur quelles valeurs et quelles énergies pourrons-nous compter pour construire un nouvel avenir ?  

Pour savoir ce que l’on veut et comment y parvenir, encore faut- il, au préalable, dresser un bilan de la société d’aujourd’hui façonnée par cette mandature régionale qui va s’achever. Pour cette première tribune libre, j’y consacre un thème qui m’est cher, celui du développement économique de La Réunion. D’abord parce que je suis un entrepreneur avant d’être un chef d’entreprise, j’ai donc l’amour d’entreprendre. Ensuite, parce que comme tous les Réunionnais, malgré les difficultés qu’on peut rencontrer, je rêve d’une île prospère où il fait bon d’y vivre et pour laquelle nos anciens ont tant donné.  Je ne vais pas épiloguer sur la problématique économique que tout le monde connaît, mais une chose est sûre, aujourd’hui l’industrie réunionnaise, marquée par la prédominance de l’agroalimentaire, a atteint ses limites sur le marché local. Résultat, notre industrie est contrainte d’exporter pour poursuivre son développement.

Un secteur industriel composé de trois  principaux types d’entreprises: les sociétés sucrières, les sociétés d’import-substitution et enfin les sociétés du BTP. Malgré tout, l’un des seuls avantages compétitifs dont dispose La Réunion tient dans sa capacité à financer les créations d’activités et des outils de production dans l’industrie et l’artisanat. Un atout d’ailleurs soutenu par le Programme Opérationnel Européen (POE) et consolidé par ses aides. Mais cela ne suffit pas. Exemple : entre 2005 et 2010, les 120 M€ investis par 550 entreprises réunionnaises ont permis de créer seulement 800 emplois, soit environ 160 emplois/an. Pas suffisant pour donner de l’espoir aux 8 000 jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi.

Du coup l’emploi public occupe une place importante dans l’économie locale. Résultat, depuis plusieurs décennies, La Réunion détient depuis 2013 le triste record de deux actifs sur cinq au chômage. Une catastrophe et un drame pour notre île. Quelle a été la politique de développement économique de la Région Réunion pour y remédier ?  Je ne suis pas de ceux qui considèrent que le Président de l’assemblée régionale n’a rien fait. Mais, lorsque je le vois sur son perchoir à La Région, je ne peux m’empêcher de penser à cette phrase de Warren Buffet, célèbre investisseur et économiste américain, " quelqu’un s’assoit à l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un d’autre a planté un arbre il y a longtemps ". On peut aujourd’hui légitiment se poser la question est-ce que Didier Robert a fait les bons choix ? Au regard de la baisse des investissements des entreprises, la disparition de l’esprit d’entreprendre des jeunes, du nombre croissant de demandeurs d’emplois (jeunes et moins jeunes), à l’évidence Didier Robert a été loin des réalités et des préoccupations de la population réunionnaise et s’est contenté de l’ombre de son prédécesseur en tentant de faire croire que l’avenir de La Réunion passait uniquement par la construction d’une nouvelle route du littoral. Analysons objectivement les rares sujets qu’il a porté de tout son poids durant sa mandature.  
 
-  Le tourisme avec son ambitieux projet " Iles Vanille " destiné à enfin développer un secteur porteur. En 2011, les recettes liées au tourisme représentaient 315 M€ et 4,5% de l’emploi total (Insee). Quatre ans après, la Cour des Comptes enregistre une baisse significative des recettes de l’emploi qui ne représentent plus que 3,2%. Dans le même temps la fréquentation touristique à Maurice et aux Seychelles a progressé de 4,5%. Pour les professionnels du tourisme réunionnais, il est clair que le programme Ile Vanille n’a nullement profité aux Réunionnais. Quand à nos faiblesses sur le secteur, elles persistent avec un coût élevé des transports aériens, des structures d’accueil médiocres, des atouts mal exploités sur un marché très concurrentiel, un certain amateurisme et une insuffisante visibilité de notre île... Pendant ce temps, tous les jours les charmes touristiques de l’ile Maurice est vendue par les médias audiovisuels réunionnais, ici à la population locale.  

- La coopération régionale ? On n’arrive toujours pas à s’impliquer dans le marché régional de l’océan Indien. La Réunion a sans aucun doute, cinquante ans de retard dans les échanges commerciaux entre ses voisins. Il suffit de voir les échanges commerciaux entre Maurice et Madagascar, l’Afrique du Sud ou encore les Seychelles... Nous, on continue à importer et exporter (très peu) de l’Europe et particulièrement de la métropole. Alors que sur beaucoup de produits nous aurions pu penser une mutualisation des moyens en tant que plate-forme européenne pour écraser les coûts.

Grâce à l’expérience acquise au travers des sociétés que j’ai créé à Maurice, Madagascar, Comores Mayotte, Mozambique, je peux affirmer avec force que la coopération est un véritable atout pour La Réunion. Nous avons un haut niveau de technologie à la fois dans le médical, l’industrie, la formation, dans l’innovation, une sécurisation financière et monétaire, une jeunesse qui ne demande qu’à s’épanouir. Combien de fois lors de mes  voyages dans les pays de la zone, on m’a exprimé leur envie sur ces avantages ? Je déplore l’absence d’une véritable culture de coopération économique de la part du Président du Conseil régional. Sa vision se limitant qu’à des célébrations festives de carnaval ou d’agrément.

Or, La Région Réunion pourrait être ce facilitateur dans ces échanges économiques en permettant de mieux réguler les procédures administratives. En encourageant les jeunes Réunionnais formés à s’illustrer dans des secteurs d’activités à valeur ajoutée, telles que l’informatique, les technologies de marketing liées au Big Data (marché estimé par The Economist à 4 000 milliards de dollars dans les cinq prochaines années), aux nouvelles technologies médicales, l’agroalimentaire, le commerce équitable, aide au transport des biens et des personnes, à l’export...  L’agence française pour le développement international des entreprises, Ubifrance et la Chambre de commerce de La Réunion pourraient en ce sens unir leurs énergies pour la mise en œuvre de cette vision de la coopération régionale. Ainsi, par ces échanges et partages de richesses et de savoirs faire, on mettrait sur rails de véritables bases du développement économique, une nouvelle culture de l’audace pour lutter contre les effets de l’assistanat et une sociabilisation de l’innovation. Nous en sommes malheureusement encore loin...  

Que dire de l’absence de notre île dans le plan de relance économique par l’investissement prôné par Jean-Claude Juncker, président de la BEI (Banque Européenne d’investissement). Celle-ci vient d’annoncer les premiers projets financés par le Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS) en mobilisant plus de 315 milliards d’euros sur 3 ans. Ce programme, basé sur la logique du capital risque, mise sur la distribution de 4 milliards d’euros dès cette année. Encore faut-il avoir des projets structurants, autre que celle de la nouvelle route du littoral dont je consacrerai ma prochaine tribune.  

La foi accompagnée de l’audace, la croyance est synonyme de réussite. Cette sportivité oubliée pour certain doit revenir ‘’au galop’’ et surtout dans l’application car la dignité de l’individu ne peut s’y soustraire.  

Guyto NARAYANIN  
Citoyen entrepreneur Chef d’entreprise 
 




1.Posté par Roger le 19/05/2015 16:06

Monsieur Guyto NARAYANIN,

Je peux vous assurer que vous êtes de mauvaises fois car tout ce que vous décrivez et critiquez a été mis en en œuvre !

Je vous invite à prendre connaissance de l’accord-cadre entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République de Maurice sur la coopération Régionale entre Maurice et la Réunion !

Dans cet accord cadre tout est inscrit et existe déjà ! Alors soit vous n’êtes pas aller à la source, soit vos informateurs sont mal informés… ou bien encore c’est juste un courrier démagogue comme le fait très souvent Thierry Robert, juste pour le plaisir de ternir l’image du Président de Région…

2.Posté par Pff le 19/05/2015 16:21 (depuis mobile)

On l'' attendait celle la Guito , après avoir empoché de sommes faramineuses dans une compagnie aérienne , tu tire ta rage sur le président de Region! Que tu tombes bas !

3.Posté par Mdr le 19/05/2015 16:23 (depuis mobile)

On sait pourquoi et pour qui tu as signé ce torchon de ta main.
Tu es bien mal renseigné , bien mal acquis ne profite jamais tu sais guito!

4.Posté par AA le 19/05/2015 16:25 (depuis mobile)

Après Caroupaye et Mongin voici Narayanin, l un de ceux qui se sont rempli les poches et qui en veulent encore plus voire trop!

5.Posté par Formaté le 19/05/2015 16:27 (depuis mobile)

Tiens encore un formaté par Thierry Robert ! C est qui le suivant? Doit on être surpris?

6.Posté par Cirque le 19/05/2015 16:29 (depuis mobile)

Je trouve que le cirque de Thierry s' agrandit de jour en jour , mais les animaux sont si mal domptés que bientot il faudra créer un zoo a st leu pour qu il ne soient plus en liberté!

7.Posté par Lol le 19/05/2015 17:06 (depuis mobile)

Non seulement il y a un accord cadre entre Maurice et la réunion , mais aujourd''hui encore un partenariat est signé entre Madagascar et la Reunion dans le cadre de la coopération régionale pour le développement du tourisme avec une liaison Chine!

8.Posté par Jules le 19/05/2015 17:07 (depuis mobile)

Les îles vanille c est quoi alors ? Revoyez votre définition de coopération monsieur narayanin!

9.Posté par Régine le 19/05/2015 17:36

Un nouveau clown est dans la place.

10.Posté par Geneviève le 19/05/2015 17:52

Je suis Guyto le petit robot, l’ami de Thierry Robert…..

11.Posté par Fabiho le 19/05/2015 17:56 (depuis mobile)

J'espère que ce monsieur maîtrise mieux l'économie que le français parce que oulala ! C'est mal écrit, confus et plein de fautes !

12.Posté par René le 19/05/2015 18:03

Parlons-en du tourisme :

Avez-vous remarqué qu'à chaque campagne de l'IRT, depuis 2011 nous avons eu droit à une conférence de presse de la part de Thierry Robert sur la crise requin !

Thierry Robert est le responsable de la chute du tourisme sur notre île, par voie de conséquence il n'a pas permis la création d'emploi dans ce secteur d'activité ! Il est vrai que ce fameux député gagne 90 000 €/mois et ne peut comprendre le besoin des Réunionnais à avoir un emploi !

13.Posté par poufff le 19/05/2015 15:46

poufff pas guito la écrit ça !

14.Posté par moi le 19/05/2015 19:01 (depuis mobile)

Cest vrai il a fait quoi didier robert au fait?

15.Posté par rougail974 le 19/05/2015 16:08

Moi je suis d'accord avec M.Narayanin, peut etre qu'effectivement il y a des dizaines d'accords signes avec les uns et les autres, Mai's tout ça n'est que du vent puisque sans effets que ce soit au niveau de l'emploi, du tourisme, ou bien de l'agriculture. Je ne parle pas du BTP.
La politique soit etre geree par des personnes de la societe civile qui connaissent les pbs et non par des politiciens souvent incompetents

16.Posté par noe le 19/05/2015 19:16

Le transporteur de galets qui veut se faire plus compétent que notre Didier Robert !
Il doit encore aller à l'école pour avoir plus de diplômes !

17.Posté par René le 19/05/2015 19:42

«L’agence française pour le développement international des entreprises, Ubifrance et la Chambre de commerce de La Réunion pourraient en ce sens unir leurs énergies pour la mise en œuvre de cette vision de la coopération régionale. »

Pour information j’ai une petite structure de fabrication de produits culinaires. Il y a 3 ans grâce à la Région Réunion, la CCIR et UBIFRANCE je suis allé au SIAL (Salon International Agroalimentaire) !

Des opportunités se sont présentées à moi afin de promouvoir au mieux mes produits que j’exporte aujourd’hui suite aux rencontres que j’ai réalisées lors de ce salon !

Ce que vous dites Monsieur NARAYANIN existe déjà et j’en ai profité….. S’il vous plaît, cessez d’écrire n’importe quoi ! Je saisie l’opportunité pour remercier les différents services de la Région et de la CCIR qui m’ont accompagné avec beaucoup de professionnalisme !

Cet article est un tissus de MENSONGES !
u[

18.Posté par Joel le 19/05/2015 20:29

«L’agence française pour le développement international des entreprises, Ubifrance et la Chambre de commerce de La Réunion pourraient en ce sens unir leurs énergies pour la mise en œuvre de cette vision de la coopération régionale. »

Pour information j’ai une petite structure de fabrication de produits culinaires. Il y a 3 ans grâce à la Région Réunion, la CCIR et UBIFRANCE je suis allé au SIAL (Salon International Agroalimentaire) !

Des opportunités se sont présentées à moi afin de promouvoir au mieux mes produits que j’exporte aujourd’hui suite aux rencontres que j’ai réalisées lors de ce salon !

Ce que vous dites Monsieur NARAYANIN existe déjà et j’en ai profité….. S’il vous plaît, cessez d’écrire n’importe quoi ! Je saisie l’opportunité pour remercier les différents services de la Région et de la CCIR qui m’ont accompagné avec beaucoup de professionnalisme !

Cet article est un tissu de MENSONGES !

u[

19.Posté par maçonnerie le 19/05/2015 21:56

guito n'est il pas élu à la CCIR ? que ne peut il faire au sein de cette institution, que la Région Réunion pourrait faire à sa place ???

et quel bénéfice un élu de la CCIR peut il tirer de l'utilisation à son profit, de ces services ?

20.Posté par stupide ? le 19/05/2015 21:57

l'exemple Ramgoulan ne suffit il pas pour ses semblables réunionnais ?

21.Posté par Les pauvres Robots le 19/05/2015 22:53

De la surchauffe au 4ème de la pyramide... On s'emmêle les pseudo dans les réponses automatiques pour "bourrer" les commentaires à la gloire du pharaonet (petit pharaon) ... On retrouve mot pour mot le même post mais avec 2 pseudo différents. Mettez vous d'accord quand la dir com vous donne les note d'argu à débiter les robots... sinon vous allez vous faire griller par les quelques naïfs qui pensent que des gens écrivent naturellement ce qu'ils pensent (si certains y croient encore tant c'est quotidiennement gros doigt !)

22.Posté par Nicole le 19/05/2015 23:02 (depuis mobile)

Oh la! Batay coq entre les deux robert! Ca donne pas envie!!! Heureusement qu''il y a d''autres possibilités que ces deux ramasse menteur! Moi j''ai choisi Bello!

23.Posté par rené ou Joel ? le 20/05/2015 08:32

Alors c'est qui le chef d'entreprise qui a bénéficié des aides d'UBI France et de la CCI : Joël ou René ??? Ahanahaha !! Attention quand on écrit des fakes les gars il faut pas faire du copier-coller !!! Ahahahahs ! #loosers #bisousDidierlasaumure

24.Posté par Un simple citoyen réunionnais le 20/05/2015 09:14

C'est peu dire que de parler de robot !!!
Au doigt et à l'oeil on obéit au Maître !!
La soumission ne réglera pas les problèmes de la coopération régionale.
J'estime qu'il est primordial de soulever ces problèmes car tout le monde pourrait penser que tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes dans les hautes sphères de ces collectivités !!
Eh ben non ce n'est pas le cas !!

25.Posté par Gilette le 20/05/2015 09:21

Au moins dans cet article on peut apprécier l'esprit critique. Il faut remercier l'audace de ceux qui ose s'exprimer sur des sujets sensibles et des constats d'inefficacité flagrant. Est-ce un crime de vouloir notre développement avec nos proches voisins ? Je ne pense pas .... Au contraire on ne pourra que prospérer.... Arrêtons de critiquer et travaillons pour le meilleur

26.Posté par Siméone le 20/05/2015 09:33

Beaucoup de partenariat sont signé,surtout les billets d'avion, les hôtels sur le dos des contribuables et toutes ces signatures ne servent à rien car aucun accompagnement n'existe, d'autant plus que les fonds européens sont là pour l'aide aux entreprises.

27.Posté par ELAN 974 le 20/05/2015 13:40

La Réunion ne peut clairement pas se satisfaire à elle-même !. Comme le dit Guyto NARAYANIN, nous disposons de forces vives et de compétences qui doivent pouvoir s’inscrire dans un rayonnement régional, si tant est que les moyens soient mis en place. Tant de diplômés qui ne trouvent pas de poste, qui errent au chômage, ou qui doivent se contenter d’emplois précaires à cent lieues de leurs compétences. Quelles réponses la politique régionale a-t-elle apporté à ces jeunes ?. Aucune. De beaux discours certes, de grandes réflexions, mais il maintenant temps d’être pragmatique et d’agir !. Combien coûte un chômeur ?. Financièrement ?, psychologiquement du fait du temps passé à ne rien faire et à se complaire dans l’assistanat ?. Mettons en place un fond public de développement qui permettra aux entrepreneurs réunionnais, qui exportent déjà leur savoir-faire sur la zone Océan Indien ou qui veulent se lancer, de recruter nos jeunes pour des emplois à l’international sur la zone, via la prise en charge des premiers frais d’approche (Déplacement, logement, moyens informatiques). La Zone Océan Indien recèle un vivier de postes à responsabilités vacants impressionnant du fait du manque de certaines compétences ou spécialités. Les jeunes réunionnais doivent pouvoir tirer leur épingle du jeu, mais encore faut-il que nos élus mettent la main à la pâte au lieu de se gargariser d’intentions qui ne voient jamais le jour. Cela ne coûtera rien, ou en tout cas bien moins que l’assistanat, et qui plus est créera un élan économique pour les jeunes réunionnais en perte de repères.

Et pour ceux de nos jeunes qui ne sont pas prêts à quitter notre île, il faut qu’ils persévèrent. Le patrimoine environnemental et culturel de la Réunion est un atout formidable pour le développement du secteur touristique et artisanal. Mais quel tourisme, quel accueil ?. Nous ne devons pas nous enorgueillir d’être les meilleurs, car tel est loin d’être le cas. L’accueil des touristes est détestable à la Réunion. Ni bonjour, ni Bonsoir, aucune prévenance !. Et on s’étonne que les touristes s’orientent vers les iles voisines ?.

Nous aimons nous satisfaire de nos acquis, mais en agissant ainsi nos élus régionaux créent définitivement un fossé avec les autres pays de la zone qui eux cherchent à se dépasser.

Une question : A quant de vrais entrepreneurs réunionnais à la tête du Conseil régional ?.

28.Posté par CRYCRY le 20/05/2015 15:08

La Région achète :

- MEDIAS ( Campagne électorale oblige )
- CAILLOUX ( NRL )
- Billet d'Avion ( Continuité dans la couillonisse )
- Bus ( Pour séduire les 3ème âges )
- Bulletin de vote pour décembre 2015
Bravo !! Vive l' IMPÔT

29.Posté par Georgio le 20/05/2015 15:17

Les fonds de la Région servent -ils à financer les roquets de la communication ? Si tôt l’article paru, les commentaires fusent pour encenser la médiocrité de la région...mais cela ne trompe personne, les milliards donné au CAC 40 "NRL" , créole sera pas seulement les payeurs...

30.Posté par pierre Payet le 20/05/2015 16:10

I passe jamais mes commentaires... C'est ça la liberté d'expression??? N'est-ce-pas?

31.Posté par LOUNA le 21/05/2015 09:07

Nos enfants diplômés finissent à la maison, et on peut s'interroger sur la manne européenne en la matière.
En cette période électorale, la vérité sort et contrairement à ce que l'on veut nous faire croire, tout est possible.
La coopération au FACIM avec le chéquier de la Région, pour acheter des cailloux, tous des menteurs, car depuis toujours, ce programme d'importation des cailloux était dans les tuyaux.
Courage, dites nous tout !
L'échéance approche, et vous serez tous virés!

32.Posté par GIRONDIN le 22/05/2015 13:23 (depuis mobile)

J''AIMe joel/RENE....I FÉ RIRE

Très intéressant courrier.

Si le DR a déjà tout fait, qu''il reste chez lui en décembre.

En attente de votre courrier sur la NRL (Nou Riron Lontan)
Des nouvelles sur les actions contre AIR AUSTRAL.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes