MENU ZINFOS
Communiqué

Tribune libre de Génération Ecologie : 5G, la mobilisation continue


Génération Ecologie veut maintenir la pression face au déploiement de la 5G. Le parti écologique estime que cette course à la technologie et à la consommation va à l’encontre de l’environnement et du vivant.

Par GD - Publié le Vendredi 23 Avril 2021 à 12:37 | Lu 926 fois

La Tribune libre:
5G : la mobilisation continue

L'ANSES a publié son rapport "Expositions aux champs électromagnétiques liées au déploiement de la technologie de communication « 5G » et effets sanitaires éventuels associés". Le gouvernement, s'est empressé de publier un communiqué indiquant que ce rapport « conforte [ses] choix sur le déploiement de la 5G ».

Pour nous écologistes, ce rapport ne change rien.  D'abord parce que, bien que le gouvernement ait tout fait pour le dissimuler, nos premières préoccupations sont avant tout environnementales et sociétales. L'ANSES le rappelle d'ailleurs longuement dans son rapport, concluant que les « différentes propriétés » de la 5G « prennent place dans les débats comme autant de sources de préoccupation sur le plan sanitaire, environnemental, social et politique ». 
Ensuite, parce que les conclusions de ce rapport sur le volet sanitaire étaient largement prévisibles.

Comme le souligne l'adjoint au maire de Lyon et membre de Génération Ecologie Bertrand MAES dans son dernier billet, la 5G est un désastre environnemental annoncé.

La 5G, c'est un réseau de télécommunication permettant d'augmenter significativement les débits : échanger plus de données numériques en des temps plus courts. C'est aussi le réseau qui doit permettre l'avènement de l'Internet des Objets (IoT – Internet of Things), c'est-à-dire l'explosion de la production et de l'utilisation d'objets connectés : depuis la caméra de surveillance en passant par la voiture connectée.

L'explosion des usages numériques (consommation de données et d'objets connectés) qui doit donc accompagner le déploiement du réseau 5G, ce n'est pas une lubie d'écologistes. C'est ce dont les opérateurs ont besoin pour rentabiliser leurs investissements, c'est ce que le gouvernement espère pour la relance économique. 

A l'heure de l'urgence climatique, de l'effondrement de la biodiversité et de la raréfaction des ressources naturelles, le gouvernement pousse pour une technologie qui amène avec elle une consommation accrue de ressources minières, une production accrue de déchets (en grande partie non recyclables), et une explosion de la consommation de données et donc d'énergie.

Déployer la 5G, c'est encore une fois sacrifier l'environnement et le Vivant sur l'autel de la croissance et d'un prétendu progrès.

L'avènement d'un monde déshumanisé

Déployer la 5G, c'est aussi appeler de ses vœux l'avènement d'un monde numérique sans en avoir interrogé la pertinence, l'utilité, l'humanité. 

Voulons-nous vraiment que chacun de nos gestes du quotidien soit scruté, enregistré, analysé par des géants du numérique tels que les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), dans le but de revendre ces informations à des tiers ou de nous inciter à consommer des produits supposés répondre à nos habitudes ?

Voulons-nous vraiment que notre vie soit régulée, optimisée, accélérée par toujours plus d'outils numériques, nous ôtant libre arbitre, lien humain et sensibilité ?

Voulons-nous vraiment que le sifflement des drones remplace le chant des oiseaux ?

En avons-nous besoin ? En avons-nous envie ? Pouvons-nous nous le permettre vu l'état de notre planète ?

Alors même que de nombreux élus locaux - à l'image du guadeloupéen Harry DURIMEL maire écologiste de Pointe-à-Pitre - appelaient à mettre ces questions sur la place publique l'année dernière, le gouvernement les a ignorés et a préféré passer en force en autorisant le déploiement du réseau 5G. 

Rappelons également que le Président de la République avait balayé d'un revers de main, en invoquant un « joker », la proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat - où siégeaient des citoyens de La Réunion - d'un moratoire sur la mise en place de la 5G en attendant les résultats de l'évaluation de la 5G sur la santé et le climat.

Une technique de décrédibilisation qui ne trompe personne

Le gouvernement, confiant dans le fait qu'aucun rapport ne pourrait le mettre en difficulté sur les éventuels risques sanitaires, s'est bien gardé d'évoquer ces inquiétudes environnementales et a mis dans le même sac tous les opposants à la 5G : Amish anti-progrès, obscurantistes croyant à tort que cette technologie était dangereuse pour la santé. Il n'a d'ailleurs pas jugé utile d'attendre la publication du rapport de l'ANSES pour autoriser la mise en service de la 5G y compris à La Réunion.

Car en effet, s'il peut être aisé de démontrer l'existence de risques sanitaires lorsqu'il y en a, démontrer la parfaite innocuité d'une technologie sur la santé humaine, c'est impossible. Tout au plus l'ANSES a-t-elle pu conclure à « des risques sanitaires nouveaux peu probables », ce qui est suffisant pour rassurer tout le monde, et qui était largement prévisible. Le gouvernement ne s'appesantit pas sur toutes les précautions de langage de l'ANSES et le fait que l'absence de preuve d'un risque n'est pas la preuve de l'absence de risque...

Gageons que dans les prochains jours, nos ministres diront que le dernier rempart pouvant justifier une résistance à la 5G vient de tomber. Or ce n'est pas le cas. Notre mobilisation continuera.


Vincent DEFAUD, membre du Conseil Exécutif de Génération Ecologie, chargé des Outre-mer, Référent Génération Ecologie La Réunion




1.Posté par NotreGégé le 23/04/2021 13:58

Défaut 🤣

2.Posté par Fred B le 23/04/2021 17:50

La France est le pays le plus en retard sur la 5 G. Pourtant, aucune étude mondiale ne montre une nuisance des ondes de la 5 G.
Le monde actuel ne s'est pas construit avec le principe de précaution et aucune innovation ne peut se construire avec.

Quel pays peut se permettre un retard technologique, surtout quon doit rattrapper une grande politique de désindustrialisation ancienne irresponsable et bobo (selon les politologues), et que la France n'a pas de matières premières comme substituts ?
L'économie mondialisée, c'est tout ou rien, qu'on le veuille ou non. Ou personne n'utilise cette nouvelle technique ou tout le monde l'utilise.

Un combat contre la 5 G doit se faire au niveau mondial, sinon il va contre nos intérêts.
Là, c'est trop tard  par conséquent.

On sait que téléphoner trop souvent avec son portable à l'oreille peut engendrer des cancers localisés. On n'a pas interdit pour autant les mobiles, on a inventé le kit mains libres, et on communique sur  haut-parleur ou par SMS.
La voiture polluait trop ? On a inventé l'essence sans plomb et le pot catalytique.

La question que je me pose: "  Est-ce que les écolos auraient interdit l'aviation, l'automobile (accidents), Internet (fake news,pédophilie,apologies violentes), la conquête spatiale (débris spatiaux, chute sur un illuminé de la mode :-)) s'ils avaient été au pouvoir ?"

3.Posté par Fred B le 23/04/2021 20:14

Je suis tombé sur un article de Jean Christophe Cambadelis dans le Huffington Post, ex-secrétaire du PS, donc théoriquement un écolo compatible.
Il dénonce le manque d'ambition de la France dans l'intelligence artificielle, qui sera partie intégrante du monde de demain avec le très haut débit de la 5 G. On a d'excellents chercheurs  qui partent à l'étranger à cause des lourdeurs administratives, de l'excès de centralisation, du manque de financement d' incubateurs de start up, de la non utilisation des fonds européens pour la technologie (!!!), d'une absence d'écosystème du numérique genre Silicon Valley.
Il dit même qu'on fait un baratin d'enfer court- termiste sur la proportionnelle au lieu de réfléchir à l'avenir économique et industriel à long terme de la France, bien plus urgent.
Comme avec Montebourg, devenu chantre de l'industrie française, on retrouve enfin un discours de gauche réaliste, pragmatique, ce qui change des dinosaures moralistes et non lucides d'avant.

Vues ces divisions au niveau de la gauche, les écolos ne sont pas prêts de prendre le pouvoir ... ouf !
Comme dit Cambadelis, on frôle le tiers-monde technologique.

Les écolos sont les conseilleurs mais pas les payeurs. Je ne vois toujours pas comment ils vont créer des emplois en France ou même ne pas en détruire s'ils sont élus aux présidentielles .

4.Posté par polo974 le 24/04/2021 13:32

Bon,
Le gsm existe depuis plus de 30 ans.

S'il y avait tant de cancers qui en découlaient, ça se saurait.

Le pb de la 5g, c'est le traçage à la culotte de n'importe quel gadget, forcément "indispensable".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes