MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune libre : Nos plantes médicinales, notre richesse !


Par Nicole Virapinmodely - Publié le Vendredi 2 Juin 2017 à 15:16 | Lu 546 fois

Fille de Marie-Céline Virapinmodely, tisaneuse renommée de la Bretagne, Nicole Virapinmodely se lance pour la première fois en politique. La suppléante de Gilles Leperlier, candidat aux législatives sur la 6ème circonscription, veut faire des cultures traditionnelles et particulièrement des plantes médicinales des filières d’avenir et créatrices d’emploi. 
 
Toute mon enfance, j’ai vu des Réunionnais des quatre coins de l’île faire des kilomètres pour que ma mère, Marie-Céline Virapinmodely, les soigne avec ses plantes. Nous étions une famille très modeste, pauvre même. Ma mère ne demandait jamais d’argent en échange de ses tisanes et de ses conseils. Pourtant, chez nous, à La Bretagne, il y avait à la fois des familles dans le besoin, des chefs d’entreprise, des médecins, des touristes… Tous venaient chercher la même chose : un remède naturel aux maux qu'ils ne parvenaient pas à soigner. 
 
Ma mère a toujours eu ce don pour les plantes. Au fil des années, au gré des rencontres et des échanges, elle a acquis un savoir-faire et des connaissances incontestés. Plusieurs scientifiques métropolitains et étrangers se sont intéressés à son travail. Des botanistes, comme Roger Lavergne, ont édité des ouvrages nourris de ses connaissances.
 
Ce savoir-faire ancestral ne doit pas se perdre. Nous avons encore beaucoup à apprendre sur les vertus que la nature nous offre. Et nous devons aller plus loin. Le pouvoir politique peut entreprendre un grand travail de collecte de mémoire pour affiner les connaissances. Mais il peut surtout aider à structurer une filière porteuse d’avenir et créatrice d’emplois. L’Aplamedom fait un travail considérable sur ce sujet, ce travail doit être encouragé et soutenu par les pouvoirs publics. Ce combat est aujourd’hui porté par des passionnés, qui bataillent pour se faire entendre et que les choses avancent. Ce combat doit être celui de tous les Réunionnais. 
 
19 plantes de La Réunion sont inscrites à la Pharmacopée Française. Cela veut dire qu’il est possible de les vendre dans nos pharmacies, et qu’il est possible de les exporter en métropole et en Europe. Cela veut même dire que demain, nous pourrions imaginer la production de médicaments localement, des médicaments issus de notre culture réunionnaise. 
 
C'est pourquoi nos tisaneurs péi ont besoin d’être accompagnés pour structurer leur activité. Nous pouvons mettre en place des mesures pour aider les jeunes et moins jeunes à se lancer dans cette agriculture spécifique, notamment en leur garantissant un achat de leur production. 
 
Il existe des terrains en friche à La Réunion, nous pourrions utiliser ces surfaces pour développer la production et mêler la culture de plantes médicinales à celles d’espèces endémiques du milieu, pour garantir la survie de notre patrimoine naturel. Nous pouvons créer des pépinières spécialisées, pour fournir les futurs agriculteurs. Surtout, nous pouvons aider à développer la filière pour créer des milliers d’emplois. 
 
La Réunion a perdu grand nombre de ses richesses, au fil des générations : le géranium, le vétiver, qui sont aujourd’hui la base de nombreux parfums dans le monde entier… Mais aussi le café et le thé – il n’existe plus qu’une seule production de thé française et elle se trouve à Grand-Coude, à La Réunion ! Nos plantes médicinales sont pour la majorité endémiques – c’est à dire qu’elles n’existent que sur notre île. Nous avons donc le devoir le préserver ce patrimoine naturel et culturel, et de le transmettre aux générations futures. 
 
Notre patrimoine doit être le socle de notre développement économique. Nous devons croire en nous, croire en nos richesses, croire en nos terres… C’est un projet et une idéologie que nous défendrons à l’Assemblée nationale.
Nou lé pa plis, nou lé pa mwin, nou lé kapab pou nout péi !




1.Posté par KLOD le 02/06/2017 18:45

bravo !

2.Posté par KLOD le 02/06/2017 18:48

article intéressant et lucide . Des pistes pour valoriser un vrai "nou la fé" et non pas que l'emballage.

3.Posté par Dolly Prane le 03/06/2017 16:56

ATTENTION NA UN LA GAGNE 25 ANS FERME .....!!!!!

4.Posté par Eveilcitoyen974 le 04/06/2017 04:26

Il existe des terrains en friche à La Réunion, nous pourrions utiliser ces surfaces pour développer la production et mêler la culture de plantes médicinales à celles d’espèces endémiques du milieu, pour garantir la survie de notre patrimoine naturel. Nous pouvons créer des pépinières spécialisées, pour fournir les futurs agriculteurs. Surtout, nous pouvons aider à développer la filière pour créer des milliers d’emplois.

Oui excellent projet pour la culture de plantes médicinales nous disposons de plusieurs hectares en friche en vente

5.Posté par MICHOU le 29/07/2017 13:01

Vous avez raison, cela ne doit pas rester que dans des livres et il n'est pas normal d'importer des produits qui coûtent en plus très chers alors qu'on est capable d'en produire sur place.
Nous sommes de tout coeur avec vous .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes