Courrier des lecteurs

Tribune libre : MADE IN LOCAL = L’entrepreneuriat de territoire

Vendredi 17 Août 2018 - 10:33

Nos entreprises doivent-elle être réduites à des stratégies de comptoir ou de "cueillettes" fiscales ?

Bien au contraire, l'entreprise et le territoire ont toujours eu, et plus encore dans les années à venir, un destin commun. Aussi et depuis presque 10 ans maintenant, nous oeuvrons à faire émerger des propositions et des solutions concrètes pour que l’on crée de la valeur ajoutée territoriale et que chaque partie prenante soit fière d'y avoir contribué. Pour cela l'enjeu n'est-il pas finalement un modèle de développement propre à nos entreprises réunionnaises ? Une des voies adaptées à notre économie pourrait être le levier de l'ancrage territorial par la responsabilité sociétale des entreprises et des collectivités.

C'est pourquoi la création du SBA - Stratégie du Bon Achat - porte la finalité de faire dialoguer les acheteurs publics et les représentants des entreprises pour ensemble maximiser les retombées économiques et sociales de la commande publique, sur le territoire. Aujourd'hui, 15 collectivités et 15 syndicats professionnels travaillent ensemble pour mieux se reconnaître. L'achat public n'est-il pas un acte de développement économique ?

L'accompagnement de nos TPE PME s'incarne par notre action sur la QVT - la Qualité́ de Vie au Travail qui nourrit la cohésion sociale, et par la promotion de notre trophée Entreprise & Territoire qui valorise l’engagement de nos entrepreneurs, dans la RSE - Responsabilité Sociale et Environnementale des Entreprises. L’enjeu est de valoriser les savoir-faire locaux, nos traditions, nos cultures et l’ancrage territorial de nos entreprises. Plus de 60 entreprises réunionnaises ont récemment pu présenter leurs actions remarquables ou participer à des évaluations. C’est la définition même d’une entreprise socialement responsable qui veille à sa propre pérennité mais également à celle de son territoire. La responsabilité sociétale n’est-elle pas au coeur même du métier de l’entrepreneur de territoire ?

La création d'Espaces d'Initiatives Territoriales à partir de l'étude REELLE - Ré-Enraciner l'Economie LocaLE - sert la construction de dynamiques d'acteurs publics et privés, pour permettre de diversifier et densifier les offres de nos entreprises locales, à partir des potentiels de notre économie réunionnaise. De nombreux ateliers thématiques sont déjà à l’oeuvre avec nos entrepreneurs, une convention avec les 3 chambres consulaires a été établie pour toucher les 60 000 entreprises locales, et d’autres ateliers ont aussi débuté avec la CINOR et le TCO.

La demande locale n'est-elle pas le premier actif économique de notre territoire ?

A chaque fois, c'est la volonté de faire émerger l'entrepreneuriat de territoire qui dirige l'action où l'entreprise, les représentants de salariés et les pouvoirs publics, co-construisent des stratégies de coopération pour des bénéfices mutuellement profitables. L’ancrage dans les territoires devient le "terreau" d'une nouvelle compétitivité pour les entreprises, d'une nouvelle attractivité territoriale pour les collectivités publiques et tout simplement, d’un renforcement de l'appartenance au territoire pour chaque Réunionnais(e).

Je suis convaincu qu’en élaborant des stratégies avec et pour son territoire, l’entreprise développe également sa performance économique. Loin d’être un repli sur soi, l'ancrage territorial et ses coopérations locales nécessitent au contraire “d'ouvrir” l'entreprise et de créer de nombreux liens avec “l'extérieur” pour augmenter sa compétitivité sur ses marchés actuels ou futurs.

Ainsi d'une part, l’entreprise ancrée localement s’ouvre des opportunités pour innover : capital confiance, acquisitions de nouveaux savoir-faire, alliances avec d'autres entreprises, ouverture internationale... D'autre part pour le territoire, l'ancrage territorial permet "l'assemblage" de nombreux produits et services par les entreprises locales qui ont intérêt à agir ensemble, permettant ainsi de créer une vraie différenciation territoriale vertueuse et attractive. Cette différenciation est le socle préalable pour des politiques sociales et fiscales ambitieuses pour notre territoire, et cela au bénéfice du rayonnement de la France Océanique.

C'est ainsi que la boucle vertueuse émerge : l’entreprise et le territoire bénéficient du capital immatériel territorial accumulé. Mais surtout, ils le renforcent aussi en venant irriguer "le terreau" dans lequel ils évoluent, participant chacun à la résolution des problématiques sociales, économiques et sociétales qui s’y posent. L'entrepreneuriat de territoire est et restera une voie d'avenir pour innover, renforcer nos entreprises et créer du MADE IN LOCAL au service d’une économie réunionnaise soutenable, inclusive, attractive et ouverte au monde.
Dominique Vienne, Président de la CPME Réunion
Lu 497 fois



1.Posté par GIRONDIN le 17/08/2018 13:33

Made i existe en creole ou en français ????


Dès lors, sachez que
je me battrai pour
faire admettre que
l’acuité des
problèmes de la vie
quotidienne
interpelle le citoyen
que je suis et nous
oblige tous à aller de
l’avant dans la voie
d’une restructuration
dans laquelle chacun
pourra enfin retrouver sa
dignité.


Personnellement je ne signerai jamais avec mec qui reconnaît avoir fait des mauvais achats, par principe!

2.Posté par klod le 17/08/2018 17:30

acheter péi pour développer le territoire ............... un doux rêve dans notre économie de comptoir .................. et pourtant dieu sait que je "soutiens" le développement de nout ti péi .

3.Posté par jaz man le 20/08/2018 14:00

je préférai le précédent président de la CGPME Pascal.. moins de problème à régler avec sa personne, moins d'égo et donc plus simple !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 16:12 La nuit, l’heure est venue de sévir …