MENU ZINFOS
Société

Tribune libre : "J’invite les 24 maires de La Réunion à déclarer l’état d’urgence climatique et environnemental"


Dans une tribune libre, Emmanuel Doulouma, porte-parole du collectif La Réunion + Verte, Démocratique et Solidaire appelle les maires des 24 communes à se joindre à lui pour faire face à l’urgence climatique.

Par Aurélie Hoarau - Publié le Dimanche 19 Juillet 2020 à 09:31 | Lu 3609 fois

"J’invite les 24 maires de La Réunion à déclarer l’état d’urgence climatique et environnemental"

 
C'est leur premier acte en tant que maire : à Strasbourg, Bordeaux et Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, Jeanne BARSEGHIAN, Pierre HURMIC et Harry DURIMEL, trois maires écologistes tout juste élus, déclarent l'état d'urgence climatique sur leur territoire. Des centaines de conseils municipaux à travers le monde ont pris le même engagement. Mais celui-ci doit impérativement s'accompagner d'une action climatique ambitieuse, au risque de perdre tout sens. Et à La Réunion ? Quant est-il ?

Aujourd’hui, nul ne peut nier que le climat et le vivant sont en danger et les causes en sont multiples: surexploitation des ressources, absence de préservation efficace des espèces, pollution de l’ensemble des écosystèmes etc. L’inquiétude est grande face aux conséquences désastreuses du dérèglement climatique. En effet, selon le dernier rapport du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), il faudrait limiter la hausse des températures à 1,5° au-dessus des moyennes préindustrielles. Il s’agirait ainsi d’éviter des bouleversements irréversibles pour notre planète et, par répercussion, sur l’ensemble des êtres humains qui la peuplent.

Nous détruisons l’équilibre du vivant par nos activités, nos modes de vie et nos comportements : 85% des zones humides, 75% des surfaces terrestres et 66% du milieu marin sont « sévèrement altérés » par l’activité humaine.

A titre d’exemple local, à cause de la montée des eaux, un enfant né aujourd’hui pourrait connaître un monde où les plages du sud et de l’ouest auront disparu tout comme une grande partie de nos récifs coraliens. Les effets des cyclones seront de plus en plus dévastateurs avec un risque de tsunamis particulièrement destructeur. Enfin, comme beaucoup de pays développés, notre territoire devra faire face à la migration des populations fuyant leur pays sinistré par le chaos climatique.

Pour ce qui est du vivant, le rapport de la Plateforme Intergouvernementale sur la Biodiversité et les Services Ecosystémiques (IPBES) annonce la disparition d’1 million d’espèces végétales et animales dans les prochaines décennies. Ici à La Réunion, le Pétrel de Barrau, le tuit-tuit et le gecko vert de Manapany sont grandement menacés, tout comme de nombreux animaux marins.

Vous l’aurez compris, nous devons, sans plus attendre, limiter voir interrompe cet « effet domino ».

Il est encore temps d’enrayer cette course au désastre par des changements rapides et profonds de notre mode de vie. Soutenu par l’ensemble des citoyens responsables et soucieux du monde dans lequel eux-mêmes et leurs descendants vont vivre, le changement peut et doit venir des collectivités territoriales, et donc des communes : 50 à 70% des solutions pour le climat se situent à l’échelle locale selon le rapport du GIEC, par exemple : revégétalisation de nos villes, lancer un plan risques majeurs, interdire
l’artificialisation des sols naturels dont notre littoral, développer les nouveaux modes de transports alternatifs au tout automobile (vélo et tram), mettre en œuvre un plan de rénovation énergétique ambitieux, mettre en place une stratégie de commandes publiques vertueuses et accompagner la transformation écologique de toutes les entreprises du territoire, favoriser les circuits cours, relocaliser l’économie réunionnaise et aller vers l’autonomie alimentaire avec un nouveau modèle agricole basé sur l’agriculture biologique.

Face à l’urgence climatique et environnementale, faisons donc en sorte que cet impératif écologique irrigue toutes nos politiques.

C’est pourquoi j’invite les 24 Maires de La Réunion, les 5 présidents d’intercommunalités et leur conseil municipal et communautaire, de déclarer l’ETAT d’URGENCE CLIMATIQUE et ENVIRONNEMENTAL et de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour y faire face. Que vos engagements pris lors de vos campagnes électorales deviennent des actes forts, ambitieux et collectifs !

Permettez-moi de reprendre en créole les mots du nouveau maire écologiste de Bordeaux : « Non l’écologie la pas po puni a nou, seul’ment rien fé sa mêm va puni a nou. »

Avec vous les maires, nous pouvons agir pour le climat et notre environnement afin d’impulser une « Réunion + Verte » !

Emmanuel DOULOUMA,
Porte-parole du collectif : La Réunion + Verte, Démocratique et Solidaire.




1.Posté par Gai luron le 19/07/2020 10:21

Encore un faux écolo style Vincent Defaud agent du cabinet de la region qui se croient donneurs de leçons

Texte rédigé la semaine et publié le we

2.Posté par DoulouMacron le 19/07/2020 10:25

C pas lui le représentant de Delphine Bato qui a créé récemment un nouveau groupe au parlement ? Groupe écolo mais Macron-compatible ?

Un mec de droite (bosse pour Didier Robert) qui se fait passer pour un écologiste de gauche : un BI politique

3.Posté par JORI le 19/07/2020 10:53

Concrètement, que fait ce collectif à son niveau pour le climat et la protection de l'environnement ?. Hormis balancer des mots ! 😂

4.Posté par Nature sacrée 974 le 19/07/2020 11:33

Quand on dépouille une île en lui ôtant injustement et abusivement tous les éléments à la base de l’érosion (terres, roches, sables, végétaux...) lesquels contribuent entre autres au réhaussement des terres et constituent une protection naturelle contre la montée des eaux, des inondations..., on participe, en vitesse 5 et plus, au dérèglement de la nature dans son organisation sacrée.

5.Posté par IXE le 19/07/2020 12:07

3.Posté par JORI

Bonne question.
Et lorsque je lis les précédents commentaires, je m'interroge. L'écologie, un tremplin vers la politique ?

6.Posté par 7AC le 19/07/2020 12:13

A aucun moment n'est évoqué LA SURPOPULATION, et vous trahissez là, vraiment votre origine politicienne !

7.Posté par Pov renion... le 19/07/2020 12:23

Na un tacon kom lu la renion..!

8.Posté par Jean Bidel le 19/07/2020 13:13

Monsieur , je vous invite ainsi que tous les zécolos qui visent d'abord le pouvoir pour instituer la dictature " verte " ( ça changera de la rouge des cocos , mais dictature quand même ) à écouter les 10 dernières minutes du discours de Sarkozy à l'université d'été du medef en 2019 .
" Le plus grand choc mondial ne sera pas le dérèglement climatique , mais le choc démographique " !
Soyez honnête , allez au bout de la logique , à la source du problème ; ayez du courage .
https://video.lefigaro.fr/figaro/video/universite-d-ete-du-medef-revoir-l-intervention-de-nicolas-sarkozy/6079082217001/

9.Posté par Evwlyn le 19/07/2020 13:37

Les khmers verts encore en action: des taxes, encore des taxes, toujours moins de liberté pour écouter ces guignols qui nous racontent tout et n'importe quoi depuis 60 ans (ère glaciaire, pluies acides, puis grand froid, puis couche d'ozone, puis montée des eaux alors que Bill Gates et l'autre clown d'Al Gore ont investi dans des propriétés de milliardaires en bord de mer, c'est dire à quel point ils y croient, puis réchauffement suivi de dérèglement climatique...) pour servir au final la banque avec la tonitruante taxe carbone imaginée par Goldman Sachs. Bref, l'écologie pastèque est l'ennemie absolue au service du grand capital. A fuir.

10.Posté par De passage le 19/07/2020 14:20

Et l'état d'urgence social, sécuritaire et démographique, c'est pour quand tocard ? Assez de cette nouvelle religion "d'escrologistes" ! On a aujourd'hui, suffisamment de problèmes avec certains dogmes moyenâgeux , pour ne pas en rajouter avec cette nouvelle secte !

11.Posté par Leonardevincui le 19/07/2020 14:21

Yo, bonhomme, commencez par consolider les 48% des Reunnionnais(es) Pei qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Laissez le domaine de l'écologie au bobo Parisien de l'équipe des verts du plouc Jadot et ses camarades socialos communistes extrêmes gauches. Yab Yvelines

12.Posté par parlamer le 19/07/2020 14:50

"....Samedi 18 juillet, tu vas à nouveau défiler dans la rue. Cette fois-ci, tu ne seras pas seulement accompagnée par tes suiveurs habituels, tu seras aussi entourée de militants d’Europe Écologie Les Verts, pour faire cause commune. Après avoir trahi la cause de l’antiracisme, tu vas trahir la cause de l’écologie. Votre slogan est « On étouffe ». Aucun pays dans le monde n’est épargné par le dérèglement climatique et la France ne fait pas exception. Mais pourquoi dire que tu étouffes en France ? Ce n’est ni le pays le plus pollueur de la planète (regarde ce qui se passe en Chine, aux États-Unis, au Qatar...!) ni le territoire où les changements sont les plus rudes de nos jours. Mais je ne t’ai jamais entendue parler du sort des millions de réfugiés climatiques africains…

On respirera tous beaucoup mieux quand tu auras compris que dans le monde réel, en dehors de ton noyau de fans et autres alliés cyniques, tu as l’air profondément ridicule. L’écologie et la justice sociale méritent d’autres défenseurs qu’une escroc comme toi.

Stella Kamnga"

13.Posté par Bob le 19/07/2020 18:14

C’est qui ce type ?

Encore un enfoncer de portes ouvertes ?


14.Posté par Pascal pro le 19/07/2020 22:57

Tiens.. Un urluberlu de plus..

15.Posté par titi974 le 20/07/2020 11:31

Que les 24 maires déjà luttent efficacement contre les dépôts sauvages les casses à ciel ouvert qui favorisent les pollutions diverses des sols seraient déjà un grand pas , le principal danger est malgré tout la surpopulation dont personne ne parle car qui dit surpopulation dit bétonnage des sols augmentation de la circulation automobile et sur un caillou de 2500 km2 c est un énorme point noir...l’écologie est trop importante pour la confier à des khmers verts qui n’ont qu’une seule idée qui leur monte aux cerveaux la sacro-sainte taxe.

16.Posté par LAMPION le 20/07/2020 16:30

Si zot tout y ve ke la run y change y fau à nou un l'otonomi de gestion.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes