MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune libre : Cimendef ne courbe pas la tête


Oui, la Médiathèque Cimendef vivra.

Par Suzelle Boucher - Publié le Jeudi 12 Mars 2015 à 14:38 | Lu 1032 fois

Tribune libre : Cimendef ne courbe pas la tête

Que ceux et celles qui veulent sonner le glas de ce projet ambitieux, généreux et nécessaire soient convaincus que leur tâche ne sera pas aisée. Que les Réunionnais les regardent. Que l’histoire les juge. 

 Dans les orientations budgétaires de Saint Paul présentées lors du Conseil municipal du 25/02/2015, on peut lire, dans le chapitre investissement, le petit paragraphe suivant :

"En 2015 une recette ponctuelle mais très importante viendra compléter le financement de nos investissements .Il s’agit des produits de cession, estimées à environ 20 millions d’euros dont 18 uniquement pour la cession du bâtiment situé sur la parcelle BO 795 p. Cette dernière recette permettra de limiter le recours à l’emprunt en 2015 ."

Cette parcelle, dissimulée sous le sigle BO 795p, est bien celle de la Médiathèque Cimendef qu’on prend grand soin de ne jamais citer ! Pourquoi la majorité municipale veut-elle vendre la médiathèque en missouk ? Aurait-elle honte de son forfait ? 

 La nouvelle médiathèque de Saint-Paul a été distinguée au niveau national. Faut-il rappeler que cette infrastructure a reçu le label national du concours particulier des Bibliothèques et a bénéficié, à ce titre, d’une subvention spécifique de 4,8 millions d’euros de l’Etat ? Par ce label, c’est sa parfaite adéquation aux besoins de la population, son architecture innovante, sa haute qualité environnementale qui ont été reconnues au plus haut niveau. 

 Que des élus s’acharnent à balayer d’un trait de plume une telle infrastructure conçue pour être au service de tous ne peut que contribuer à desservir les intérêts Réunionnais et finalement à ridiculiser la Réunion. Et qu’ils ne viennent pas nous faire le coup des "intellectuels" et des "sachants" qui ignorent les besoins du "terrain". Partout à la Réunion (comme ailleurs en France), le "terrain" fréquente avec assiduité les médiathèques. Dans toutes les médiathèques que compte notre île, on peut croiser des jeunes, des moins jeunes, des plus âgés, et même des tout jeunes. Ce n’est qu’à Saint-Paul que des élus ont décidé que le "terrain" n’est pas digne d’avoir à sa disposition une médiathèque moderne, numérique et ouverte tous les jours.

2014 : année des bibliothèques

La coïncidence des dates est ironique à défaut d’être cruelle. Pendant qu’à Saint-Paul, une médiathèque est mise à mort, le Ministère de la Culture a décrété 2014 "année des bibliothèques". 

Lors des assises nationales des bibliothèques qui se sont tenues en décembre 2014 et, où la nouvelle élue à la culture de Saint-Paul a fait une apparition, la Ministre a rappelé l’importance inestimable des bibliothèques pour accéder à toutes les connaissances. Une importance que le développement numérique n’a pas rendue obsolète. Bien au contraire. Ceux qui se plaisent à opposer l’écrit à l’écran ignorent-ils que la fracture numérique est une réalité bien concrète pour bon nombre de nos concitoyens ? Que les usages numériques (y compris quand existe le très haut débit) ne remplaceront jamais une médiathèque comme élément à part entière de la communauté humaine ? 

Toujours en 2014, au mois d’août, la France a accueilli, à Lyon, le 80ème congrès mondial des bibliothèques. Qu’elle ait été choisie pour cet événement mondial est un signe fort de la reconnaissance internationale de la qualité du modèle français en matière de lecture publique.

Pendant ce temps-là, en 2014, à Saint Paul…Joseph Sinimalé annonce, sur tous les tons, l’enterrement de Cimendef. Et il négocie, durant de longs mois, avec son ami le président de Région le détournement de la médiathèque de son objectif. Le maire de Saint-Paul et Didier Robert s’acharnent pour que Saint-Paul soit une des rares communes de 100 000 habitants à ne pas être dotée d’une véritable médiathèque. Ils sont prêts à gaspiller des millions et des millions d’euros pour arriver à leurs fins.

Et 2015 sera "l’année de la jeunesse à Saint-Paul"…

C’est ce que le maire de Saint-Paul n’a pas hésité à déclarer en préambule du dernier conseil municipal. Alors qu’avec la complicité active de Didier Robert, il se bat pour priver les jeunes Saint-Paulois d’un équipement fondamental pour leurs études mais aussi pour leurs loisirs, Joseph Sinimalé prétend s’intéresser à la jeunesse. 

Evidemment ni lui, ni Didier Robert, qui doit signer le gros chèque, ne sont dupes de cette mascarade. Alors ils inventent une fable qu’ils veulent nous faire gober.

Comme d’habitude, la proximité occupe une place de choix dans ce z’istoir. C’est le mot passe-partout, c’est le prétexte à tous les renoncements. 

En lieu et place de Cimendef, la nouvelle municipalité propose donc de rénover et de construire des médiathèques de quartiers. Trois exactement. Personne n’est opposé à des structures décentralisées (qui d’ailleurs existent déjà en partie) mais tout le monde sait que leur fréquentation et leur efficacité doivent s’inscrire dans le cadre d’une grande Médiathèque Centrale. L’ensemble des services que les usagers d’aujourd’hui sont en droit d’attendre ne peuvent être apportées que si les médiathèques de quartiers peuvent s’appuyer sur une grande structure centrale. L’expérience accumulée, depuis des décennies, à travers le monde le prouve amplement. Quelle source secrète inspire donc Joseph Sinimalé ?

Ce qui est sûr, c’est qu’en 2015, la jeunesse saint-pauloise devra se contenter de la médiathèque Leconte de Lisle. Alors que  la médiathèque Cimendef aurait pu être livrée au public dès le mois de mars, les bibliothèques de quartiers, elles, ne seront pas accessibles avant au moins trois ans. Un jeune Saint-Paulois actuellement en classe de 3ème doit savoir qu’il passera le bac sans bénéficier d’une nouvelle médiathèque. Voilà comment détruire ce qui existe au nom de promesses virtuelles !

Un équipement culturel… qui exclut la plus grande partie des jeunes

Après les hypothèses de centre d’affaires, de siège administratif, de bureaux pour la mairie, on nous raconte désormais que la médiathèque sera transformée en un Conservatoire Régional. Une structure pour des jeunes certes. Mais avec un changement radical : quand l’accès à la médiathèque est gratuit et ouvert à tous, celui d’un conservatoire est payant et réservé à une partie restreinte de la jeunesse. Il ne suffit pas de s’autoproclamer "Maire des pauvres" pour servir réellement les plus modestes. 

 Le maire de Saint Paul, avec la complicité sans faille du Président de Région, abandonne la médiathèque pour "son coût et sa laideur" pour la remplacer par un conservatoire régional. A vrai dire, ils n’inventent rien. Il y a eu un précédent. En 1995, à Orange, la municipalité de Jacques Bompard, alors au FN, a abandonné, dès son arrivée au pouvoir, une médiathèque en centre-ville évoquant  son "coût et sa laideur"  au profit… d’un conservatoire de musique. 

Une promesse de campagne qui coûte très cher

Sacrifier la médiathèque sur l’autel de la nouvelle mandature pour répondre à une promesse de campagne : voilà une bien mauvaise affaire pour la Région. Voilà un bien mauvais calcul pour les Réunionnais. Mais "il faut sauver le soldat Sinimalé". 

La Région avait déjà un projet de conservatoire à l’étude sur un terrain de Savannah cédé par la municipalité. Son coût : 13 millions d’euros. 

De l’autre côté, pour la transformation de la médiathèque en conservatoire, la Région devra débourser pour : 

- Le rachat du bâti et du terrain :18 + 2 M€

- La reconfiguration du bâtiment  :4 M€

- Le remboursement de la subvention de l’Etat : 4,8M€

Soit au total la coquette somme de près de 30M€. 

Alors que les Saint-Paulois auraient pu avoir, pour le même prix (18 + 13 millions), une médiathèque et un conservatoire, Joseph Sinimalé et Didier Robert préfèrent, contre toute logique, ne mettre à leur disposition qu’un seul équipement et les priver, purement et simplement, de médiathèque.

Pourquoi une telle incohérence ? Pourquoi ce gaspillage éhonté ? 

Rien ne peut justifier que deux élus, soucieux de leur seul confort électoral, engloutissent à fonds perdus, l’argent des contribuables, et se détournent de l’avenir de notre jeunesse. Avec Cimendef, refusons leurs petits calculs et leurs grandes erreurs. 


Suzelle Boucher

 

 

 





1.Posté par zen dette le 12/03/2015 15:26

Eh oui, c'est triste comme constat. Mais que voulez-vous? Tant que des électeurs immatures continueront à gober tous les boniments distillés pendant les périodes électorales et tomber sous le charme de discours misérabilistes d' élus peu scrupuleux et véreux, nous aurons toujours le même type de scénarios politiques comme celui décrit dans ce courrier. L'électeur devrait être plus critique et plus lucide dans ses choix politiques, au moment des élections. Mais là, je rêve.....

2.Posté par Laideur le 12/03/2015 16:49

Oulala vous êtes vraiment boucher dis donc !

La démocratie a parlé ! Ah oui c'est vrai, les communistes ne savent pas ce que ça veut dire démocratie.

Le peuple a élu Monsieur Sinimalé qui avait déjà annoncé que cette médiathèque sauterait!
Le peuple a fait son choix ! Pour ma part lorsque je passe à St-Paul je trouve que ce bâtiment est une laideur, que Madame Bello a bousiller le panorama, et seulement pour cela on devrait lui interdire toute possibilité de refaire de la politique !

3.Posté par Gérard Jeanneau le 12/03/2015 16:58

RAPPEL :

Décidément, un maire aime bien marquer son passage par la construction d’une nouvelle médiathèque. A La Possession, Roland Robert en avait promis une seconde, il y a bien des années, lors d’un meeting électoral, qui s’est déroulé près de Balthazar, sous ma fenêtre. Chez lui, simple promesse qui n’a engagé que sa parole. Chez Huguette Bello, à Saint-Paul, le projet est bien avancé et pour faire oublier la grosse masse de béton, elle a choisi Cimendef comme nom. Astucieux : être contre ce projet, c’est être contre la culture, c’est insulter les esclaves marrons, du moins chez les gens à l’esprit bien retors et bien estampillés à gauche.

Diable ! pourquoi ne pas faire une petite extension à l’actuelle médiathèque ? pourquoi ne pas baptiser l'édifice Cimendef ? pourquoi ne pas l’exploiter au mieux, en le laissant ouvert tous les jours, y compris les dimanches et les jours fériés ? Sauf erreur de ma part, il est ouvert quelques pauvres petites heures dans la semaine ! Diable ! Où va-t-on quand on voit la sous-exploitation d’un tel édifice ?

Et ce qui est primordial, c’est de créer des espaces WIFI gratuits, de belles médiathèques virtuelles dans tous les quartiers de Saint-Paul; et pour les implanter avec succès, il faut prendre pour modèle l’espace gratuit WIFI d’Orange à Saint-Denis : on vient avec son portable ou sa tablette ; on a un « assoir » confortable ; on a immédiatement le code d’accès à l’accueil du local ou par le bouche à oreilles auprès des utilisateurs. Pas de perte de temps, comme cela se passe à l’espace WIFI de La Possession. Là, on fait à peu près tout pour vous dégoûter de la chose. Même parcours du combattant dans la ville internet de Saint-Joseph et à Jumbo au Port. Dans ces structures, le mot de passe vous arrive tôt ou tard par SMS ; ce qui oblige le combattant à disposer aussi d’un téléphone portable et de s’armer de patience.

L’abonné au WIFI veut une connexion immédiate pour parcourir sans tarder les richesses colossales de la merveilleuse toile. Le mot de passe, relativement court, doit être sous son nez. Et pour les plus démunis, on peut mettre à leur disposition quelques ordinateurs, déjà connectés à internet.

On serait bien inspiré à Saint-Paul et au TCO d’exploiter cette solution, clés en main : disposer de vrais espaces WIFI à Tan Rouge, au Guillaume, etc. Et les Saint-Paulois seraient soulagés d’échapper à un gros gaspillage de l’argent public que l’on veut dilapider sous prétexte de leur mijoter du culturel à la sauce rouge !


Gérard Jeanneau

Grenoble, le 15 mai 2014

****

Et j'ajoute que je ne fréquente pas de médiathèque ici, car je peux commander par internet les documents qui m'intéressent et on me les apporte chez moi : la médiathèque vient à moi !

Et à Grenoble, pas une seule médiathèque mais un réseau de plus de dix bibliothèques ! Ici, pas de gaspillage de l'argent public !

4.Posté par KLD le 12/03/2015 19:07

de la manipulation avec force ti bon , drum lines dangereux , tit contrats .......... la Réunion lé pas gagné pour tir malol dan zyeux !!!!!!!

5.Posté par Anita le 12/03/2015 20:40

Merci Madame de rappeler, avec brio, que faire de la politique ce n'est pas gaver le peuple (de promesses folles, de fêtes...) en l'empêchant d'accéder aux trésors du monde enter qui sont dans les livres, dans les films...), faire de la politique c'est aussi s'adresser à l'intelligence de ses concitoyens. L'actuel maire de Saint-Paul n'a pas su le faire, n'a pas pu, n'a pas voulu. Mme Bello avait mis la barre très haut, M. Sinimalé l'a descendue très très bas.

PS : un maire en poste du FN a pour sa part décidé d'autorité de repeindre en bleu une œuvre d'art qui ne lui plaisait pas, que M.SINIMALE redessine donc le travail de l'architecte qui avec cette médiathèque a pourtant commis ce qu'on appelle un geste architectural. Nul doute que son talent personnel atteindra des sommets de beauté, d'élégance, de génie !

6.Posté par Gérard Jeanneau le 14/03/2015 00:49

Anita (5), une grande rêveuse devant l'Eternel qui applaudit une autre rêveuse, laquelle barbote dans sa pauvre petite culture rouze.

Oui, je le redis ! Assez de béton ! Faisons une bonne extension à la première médiathèque et plaçons des espaces WIFI partout, dans la médiathèque actuelle et dans les bibliothèques des écarts. Mettons tout en réseau ! Et commandons les documents par internet et faisons les apporter chez nous !

Oui, je le redis : je ne fréquente pas de médiathèque ici, à Grenoble, car je peux commander par internet les documents qui m'intéressent et on me les apporte chez moi : la médiathèque vient à moi !

Et à Grenoble, pas une seule médiathèque mais un réseau de plus de dix bibliothèques ! Ici, pas de gaspillage de l'argent public !

Ataleur, les deux grandes rêveuses rouzes !

7.Posté par Bran le 14/03/2015 12:06

@Gérard Jeanneau

Cher Gégé, on est bien content d'avoir ton avis de Grenoble mais comme tu racontes quelques conneries, bien involontairement je n'en doute pas, il est nécessaire de rectifier tes informations.

La "masse imposante", oui certes un bâtiment de plusieurs étages ça se remarque surtout que l'"architecture" saint-pauloise, hormis deux ou trois anciennes villas, ce n'est pas trop ça. À commencer par la mairie hideuse. Mais sauf à être de mauvaise foi il faut remarquer que toutes les constructions qui pullulent en ville depuis ces dernières années sont systématiquement des petits immeubles de 4/5 niveaux.

On note aussi que ce principal argument des opposants n'est en rien modifié par le fait que le bâtiment devienne un conservatoire au lieu d'une médiathèque. La seule différence sera que beaucoup moins d'habitants auront l'occasion de se l'approprier, un conservatoire n'étant pas ouvert à tout le monde, sans condition de ressource etc.

"pourquoi ne pas faire une petite extension à l’actuelle médiathèque" simplement parce que la médiathèque actuelle est un bâtiment à bout de souffle, les livres sont tassés, les espaces de travail restreint et ce n'est pas une petite extension qui réglerait le problème. Ça vous échappe aussi sans doute vu de Grenoble mais la nouvelle médiathèque avait l'avantage stratégique d'être située à côté de la gare routière de St-Paul et donc facilement accessible par les transports en commun.

"Sauf erreur de ma part, [elle] est ouvert[e] quelques pauvres petites heures dans la semaine ! Diable ! Où va-t-on quand on voit la sous-exploitation d’un tel édifice ?"
Là votre mauvaise foi atteint des sommets et c'est cocasse de la part d'un promoteur du remplacement des bibliothèques par un accès wifi mais qui semble incapable de chercher une simple information sur internet. Vous auriez par ex pu trouver la réponse à votre interrogation et corriger de vous même votre erreur http://www.mairie-saintpaul.fr/spip.php?rubrique68

La médiathèque actuelle ainsi que les quatre autres bibliothèques de la ville sont ouvertes 6 jours sur 7 de 9h à 18h (hormis le jeudi matin). On est loin des "quelques pauvres heures dans la semaine !". Et ça n'empêche pas de souhaiter une ouverture le dimanche, chose qui était a priori prévue dans la nouvelle médiathèque.

Pour votre passage hors sujet sur les accès wifi vous feriez mieux d'éviter des sujets que visiblement vous ne maîtrisez pas. Savez-vous que le fournisseur d'un accès wifi est responsable de l'usage qui en ait fait ce qui implique de mettre en place une identification de chaque utilisateur incompatible avec un code générique ?
http://www.journaldunet.com/ebusiness/expert/42410/quelles-obligations-pour-les-fournisseurs-de-services-wi-fi.shtml
Savez-vous qu'il existe déjà des accès wifi en accès libre à St-Paul ? Bien peu je le concède et sans aucun doute à développer mais allez faire un tour du côté de la mairie par ex.

"Et pour les plus démunis, on peut mettre à leur disposition quelques ordinateurs, déjà connectés à internet. "
Savez-vous que la médiathèque propose un accès internet mais uniquement en filiaire via des postes dédiés au nom du principe de précaution pour la santé des employés ? Votre vœux est déjà exaucé

Quoi qu'il en soit un accès wifi ne remplacera jamais une médiathèque, que trouver un livre c'est aussi passer par hasard devant un rayonnage, avoir l’œil attiré par une couverture etc. Chose impossible avec un catalogue informatique. On passe aussi sur le fait qu'un accès wifi nécessite d'avoir un appareil plutôt coûteux pour l'utiliser (500€ prix de base), une prise de courant pour l'alimenter etc. Que c'est aussi avoir une table, une chaise, un fauteuil etc.

et pour votre (mal)information le catalogue de toutes les bibliothèques de Saint-Paul est déjà consultable en ligne (c'est fou non ?) : http://mediatheque.mairie-saintpaul.fr

Il ne vous ai jamais venu à l'esprit qu'une médiathèque pouvait aussi représenter un lieu de travail agréable pour les gens qui pour certain n'ont pas la chance d'avoir une chambre individuelle avec bureau ? Pourvoir travailler en groupe, échapper un peu à son environnement etc

En plus des 5 bibliothèques existante la ville dispose de deux bibliothèque itinérantes.

Visiblement votre capacité à discourir sur des équipements que vous n'avez jamais utilisé est impressionnante, vous vous ennuyez tellement à Grenoble entre deux lectures apportées (par l'opération du Saint Esprit et sans coût) à votre domicile ?

Mais il est vrai que pour un maire paraît-il retraité de la fonction publique mais incapable d'énoncer une phrase dans un français intelligible (et n'évoquons même pas ses capacités rédactionnelles), la culture doit-être un concept bien vague… Sa politique est un hommage à la démagogie au détriment de la population dont il se prétend pourtant proche (c'est son sens du sacrifice qui a dû le pousser à prendre comme première décision au conseil municipal et au TCO, une augmentation de ses indemnités). Vous savez à 11 000€/mois c'est pas facile de finir le mois (presque un salaire de président de la République…)

8.Posté par Gérard Jeanneau le 14/03/2015 18:11

Mon brave Bran (pseudonyme, bien sûr)

Je suis heureux d'apprendre que depuis l'arrivée du nouveau maire, la médiathèque a un horaire plus étoffé et qu'il y a du mieux dans les écarts. Mais il reste qu'une extension est possible entre la rue du bord de mer et la médiathèque : là un espace WIFI a toute sa place, mais on peut employer le CPL si l'on craint le rayonnement.

La médiathèque actuelle, à bout de souffle ! Tiens donc ! à qui la faute ? Pourquoi Huguette Bello, de grade officiel à peu près identique à celui du maire actuel, a-t-elle laissé croupir les livres dans l'état que vous dénoncez si brillamment ? Pourquoi ? sinon qu'elle envisageait déjà d'édifier son gros tas de béton, Cimendef, payé par l'Etat, autrement dit les cochons de payants de douce France, à condition toutefois de fournir le terrain.

La médiathèque Bénard par terre, la médiathèque Bello au pinacle ! Ou comprends, cher Bran, l'astuce de Bello ! Marquer son siècle, comme l'a fait Louis XIV ! Et si l'on est obligé de rembourser, on ne fait que rendre ... aux cochons de payants !

La médiathèque bien réaménagée suffit avec toutes les bibliothèques des écarts. Il faut faire comme à Grenoble : assurer le portage des ouvrages à domicile, du moins pour les personnes âgées, malades ou handicapées. La médiathèque doit venir chez le lecteur. On choisit ses documents par internet, tout simplement, sans avoir à le compulser pour savoir s'il est bon. Les Saint-Paulois ne sont pas des Béotiens, que je sache ! Les petits bibliobus qui se baladent, c'est bon, mais c'est presque une petite mise en bouche !

Au diable la médiathèque Cimendef qui cherchait à véhiculer une culture rouze !

9.Posté par Bran le 14/03/2015 20:36

Vous êtes un vrai détective, effectivement je viens de regarder ma carte d'identité et il n'y a point inscrit Bran, je m'incline.

Contrairement à vous, je fréquente la médiathèque et non les horaires ne datent du nouveau maire et je me fiche bien de savoir qui les a mis en place, d'ailleurs. Contrairement à vous je ne suis pas dans la défense d'un candidat ou d'un parti politique mais pour une nouvelle médiathèque. Je me contente de relever des faits. Je sais ça vous dérange mais c'est ainsi. De même n'importe quel usager peut se rendre compte que le bâtiment tombe en ruine, que le manque de place est flagrant, qu'il est mal situé en terme d'accès et que non il n'est pas possible de l'agrandir sur le terrain actuel. Plutôt que de parler d'un bâtiment que vous ne connaissez pas prenez la peine de le visiter lors de vos prochaines vacances à La Réunion ça vous évitera de blablater dans le vide.

" On choisit ses documents par internet, tout simplement, sans avoir à le compulser pour savoir s'il est bon." Vous avez l'air d'être un drôle de lecteur… Encore une fois cela exclu la population qui n'a pas accès à internet, qui ne sait pas se servir d'un ordinateur etc et qui veut juste avoir accès à un ouvrage. Un catalogue électronique c'est parfait quand on sait précisément ce que l'on cherche, pas pour découvrir au hasard un ouvrage que l'on ne connait pas…

Les bibliothécaires seront heureux d'apprendre qu'ils sont selon vous les agents serviles chargés de véhiculer "une culture rouze !". Suis curieux de savoir ce que donnerait votre culture ("bleue" ?) à moins que culture soit tout simplement synonyme de "rouze" dans votre esprit ? Comme dans les communes FN vous prévoyez de faire des autodafés ?

Mais c'est vrai permettre à la population d'accéder à la culture dans un bâtiment moderne est un projet susceptible d'amener les chars russes aux portes de St-Paul, grrrr tremblez braves gens…

Ah au fait un bibliothécaire c'est aussi quelqu'un qui est capable de vous conseiller, de vous faire découvrir un ouvrage, etc, toute chose qu'un catalogue électronique ne pourra pas faire.

PS : n'oubliez pas d'envoyer aussi un courrier à la mairie de Paris pour leur signaler que la BNF, lubie d'un défunt président de la République, défigure la ville et ne sert à rien (le portage des livres à domicile et des accès wifi y a que ça de vrai on vous dit).
PS' : j'imagine aussi que comme vous n'êtes pas un anti culture primaire vous adressez aussi systématiquement le même type de courrier chaque fois par ex qu'un supermarché sort de terre. Par ex lors de la création du Super U juste à côté de la future ex-médiathèque à moins que vous ne trouviez l'architecture plus à votre goût ?

Pour le reste je vous laisse à vos éructations politico-historiques…

10.Posté par Gérard Jeanneau le 15/03/2015 09:14

Brave Bran,

Quelle jolie logorrhée ! Beaucoup d'idées décousues semées au hasard. Bref ! une chatte aurait de la peine à y retrouver ses petits !

Félicitation ! Vous confirmez que l'actuelle médiathèque est en grande souffrance à cause d'Huguette Bello qui n'a rien fait pour la remettre en état l Oui, des travaux s'imposent pour redorer son blason. Oui, entre cette médiathèque que j'ai naguère visitée et la route du bord de mer, il y a un bel espace où l'on pourrait placer des rondavelles avec WIFI, disponibles 24 heures sur 24 comme le sont les rondavelles du bord de mer ! Et c'est autre chose que ce gros tas de béton qu'il faut réserver au monde économique qui a besoin de se développer et qui est en mesure de créer des emplois !

Et ma culture que je dispense aux quatre coins du monde par le site de latin, les prima elementa, est disponible 24 h sur 24 via internet : les lycéens et les étudiants le consultent sans voir derrière ce site une couleur politique !

La médiathèque du futur est bien la médiathèque qui vient à vous ! une médiathèque à domicile grâce au numérique !

Oui, je le redis : au diable la médiathèque Cimendef ! Autre vœu : avoir apaisé un peu la brillante logorrhée de Bran !

11.Posté par " VIEUX CREOLE " le 15/03/2015 12:23

EST-IL VRAI ( simple question ! ) QUE LES COMPTES DE LA COMMUNE SOIENT UN PEU PLUS" DANS LE ROUGE" ??? C'EST CE QUI EXPLIQUERAIT " LA PRÉCIPITATION DE LA VENTE" DE LA MEDIATHEQUE !!!! - Quelques mois seulement après l'installation du nouveau Maire ,on apprenait ( ,dans la presses en ligne) que les caisses de la commune étaient déjà à sec ! ! - C'est ce qu'affirment plusieurs Saint-Paulois , pourtant de mouvances politiques différentes !!! Les affirmations répétées des admirateurs de Sini et des affairistes intéressés qui gravitent autour de lui n'arrivent toujours pas à convaincre la grosse majorité des citoyens !!! Les Saint-Paulois boiront -ils le calice "sinimalien" jusqu'à la lie ??

12.Posté par SIMPLE CITOYEN LAMBDA le 15/03/2015 12:46

Le PRÉSIDENT DE RÉGION qui a des sous en réserve si l'on se base sur aux cadeaux qu'il arrive à faire ( et aux dépenses de PUBS de la Région depuis deux mois environ ! ) ne peut-il pas dégager encore quelque 400.000 euros de subventions ??? Et "les arcs-boutants de Sini " , ces affairistes qui l'ont énormément aidé à devenir -Maire ,en auraient-ils marre de casquer toujours ???

13.Posté par Tio le 15/03/2015 14:04

Cimendef c déjà du passé

14.Posté par Anita le 15/03/2015 20:33

Faut-il répondre à Jeanneau qui me renvoie à ma supposée culture "rouze" au seul motif que je déplore la mise à mort de la médiathèque promise à ST Paul par l'ancienne municipalité ? J'y consens, sans polémique mais stupéfaite devant cette coloration idéologique que vous vous obstinez à donner à un projet culturel, à l'équipement culturel de base dans une commune. La culture n'est pas rouge, rose, bleue ou bleue marine, M. Jeanneau, pour reprendre votre "métaphore" elle est de l'ordre du multiple, de la diversité, du débat...Quand elle prend le chemin du monochrome, elle conduit au, totalitarisme, rouge ou brun peu importe, à la culture officielle, conservatrice et caporalisée (c'est l'option FN ou celle du ) ou la culture-la fête, la même fête toutes les semaines dans tous les quartiers parce que les jeunes i aime l'animation (c'est l'option Sinimalé). Ni l'une ni l'autre ne sont pas ma tasse de thé car l'une et l'autre sont violentes, symboliquement (en ce qu'elles refusent aux citoyens l'accès aux savoirs historiques, scientifiques, culturels... de l'humanité) et quelquefois hélas physiquement et matériellement comme l'attestent en ce moment même les exactions de Daech contre les livres, contre les œuvres d'art...
Les maires des 36 000 communes de France ont compris le rôle joué dans la ville par une médiathèque ; ailleurs dans le monde on construit encore des bibliothèques, faites vous donc livrer une belle étude sur la mutation (pas disparition) des bibliothèques, intéressez-vous à d'autres villes de La Réunion et vous verrez que le choix d'offrir la culture est celui de maires de droite, du centre et de gauche.
Oubliez donc vos préférences politiques ; laissez un moment de côté votre propre rapport à la bibliothèque et le confort dont Internet vous comble ; pensez aux enfants qui n'ont que la télé devant les yeux, à ceux qui n'ont de livres que ceux de l'école, à ceux qui comme l'a mentionné un post n'ont pas d'espace de travail chez eux, aux personnes qui préparent un concours, à ceux qui ne peuvent pas acheter ou louer un film, à ceux dont les livres sont les seuls amis, à celles dont les livres ont changé la vie, à ceux qui ne peuvent pas s'acheter autant de livres que leur passion de lire le commanderait ; remémorez-vous l'actuelle médiathèque de St Paul, à tous points de vue indigne de la 2ème ville de La Réunion. Et puis regardez avec plus d'objectivité l'ex-future médiathèque de St Paul, vous verrez que vous la regarderez autrement, et qu'en plus elle est belle !

15.Posté par Gérard Jeanneau le 16/03/2015 01:16

A Anita (pseudo?)

Nous avons la même passion pour la culture; seulement on peut la faire avec un gros gaspillage d'argent... et de béton, et dispenser la même avec ce qui existe déjà en faisant les aménagements nécessaires et en réalisant ainsi de belles économies. Je reproche à l'Etat tout rose d'accorder une subvention pour une 2eme médiathèque : cette offre alléchante pousse trop de maires à délaisser la première en se trouvant des prétextes tirés par les cheveux comme on le fait quand on veut noyer ses petits chiots ! Ce n'est pas parce qu'un tel a noyé ses chiots que l'on doit faire de même : il ne faut pas être mouton de Panurge ! L'Etat devrait accompagner les collectivités locales pour la restauration de la première et celle des bibliothèques des écarts, la mise en réseau, comme on le fait à Grenoble. A chaque maire d'assurer la mise en place du portage des ouvrages à domicile, comme à Grenoble.

Anita a choisi son camp - celui de dame Bello, dont les problèmes économiques ne sont pas du tout la tasse de thé; j'ai choisi le mien : dispenser la culture, mais autrement : il est hors de question d'ensevelir la culture dans une grosse masse de béton ! Choix normal, me concernant, car mon parti auquel j'adhère de mon mieux, n'est ni rouge, ni rose, ni bleu; c'est le PDBS (Parti Du Bon Sens), dont le siège social est au Monomotapa !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes