MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune du Parti de Gauche : Macron veut transformer Bercy en annexe de la banque Rothschild !


- Publié le Jeudi 22 Janvier 2015 à 09:23 | Lu 212 fois

Macron se croit encore chez Rothschild.

Il propose en effet dans son projet de loi de nombreuses dispositions qui satisferont les intérêts des spécialistes de l’opti-misation fiscale et de la spéculation. Plutôt que favoriser les salaires et l’emploi, il préfère développer l’actionnariat et les éléments variables de la rémunération. 

La fiscalité déjà très favorable aux (grosses) entreprises sera encore allégée ! Les cadres dirigeants pourront bénéficier d’éléments de rémunération qui échappent en grande partie au financement solidaire de notre protection sociale. La durée de détention minimale des titres dans les jeunes entreprises innovantes, laquelle donne droit à une exonération de la contribution patronale, sera elle aussi réduite. En ce qui concerne les « stock options », le régime applicable à ces éléments de rémunération sera lui aussi assoupli pour les jeunes entreprises innovantes. Enfin, La loi Macron prévoit que les fonds d’investissement n’auront plus l’obligation de garder leurs placements dans les PME cinq ans pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux, ce qui ne manquera pas de favoriser la spéculation. 

Toutes ces mesures ne vont en rien favoriser l’emploi ! Les sommes mobilisées pour ces mesures nocives seraient bien plus utiles pour créer, par exemple, une banque publique pratiquant des prêts à taux zéro pour les PME. Mais une telle mesure nuirait aux intérêts des amis banquiers de M. Macron… 

S’ATTAQUER AUX PROFESSIONS RÉGLEMENTÉES la fausse bonne idée ! 

Dans sa loi guidée par le dogme absurde de la concurrence libre et non faussée, Macron accable en bloc les professions réglementées, et les autorise à ouvrir leur capital, dans le but de « restituer aux Français 6 milliards d’euros de pouvoir d’achat », qui peut y croire ?
S’il est sans doute souhaitable de réviser les statuts et les tarifs de certaines pro-fessions réglementées, la loi Macron se propose avant tout de les déréglementer, comme s’il était évident que trop de réglementation étouffe l’économie. Pourtant, si ces professions sont réglementées, c’est précisément parce qu’elles remplissent des missions d’intérêt général et que la puissance publique ne doit pas les laisser être les jouets du marché. Au lieu de déréglementer, le gouvernement devrait au contraire s’attacher à encadrer davantage l’exercice de ces professions.

La loi Macron va marchandiser le droit ! La réforme cible essentiellement les professions du droit : avocats, notaires et huissiers de Justice. Toutes ces pro-fessions détiennent des monopoles qui se justifient car elles assurent une activité déléguée par l’État. A ce mono-pole correspondent des obligations, notamment quant à la formation et au lieu d’installation, qui permettent d’assurer la sécurité des actes, la qualité du service et un maillage territorial. Déréglementer ces activités, les ouvrir à la concurrence et faire entrer des sociétés capitalistiques dans ces pratiques signifie la fin du maillage territorial et la fin de l’égalité de traitement des usagers ! Les entreprises capitalistes qui ne recherchent que le profit ne réaliseront plus que les actes les plus rentables, augmenteront les tarifs et s’installeront là où elles auront de nombreux clients, pas dans nos campagnes. 

On saisit bien l’intérêt de cette réforme pour des entreprises qui cherchent de nouvelles sources de profit. En revanche, elle ne permettra pas d’augmenter le pouvoir d’achat des Français ni d’améliorer les prestations fournies, jusqu’ici, par les professions réglementées. La marchandisation du droit ne profitera ni aux citoyens ni aux professionnels du droit. 
 C’est la politique d’austérité du gouvernement qui diminue le pouvoir d’achat des Français, pas les professions réglementées ! 




1.Posté par yannick le 18/02/2015 21:06

Le projet de loi Macron ve peut être passeer sur un coup de force mais les domages qu'ils infligeront à notre entreprise eux resteront. Sans consulter les syndicats, sans prendre l'avis de son principal client qui est quand même la grande muette, ils vont remettre les clés
de Nexter à des gens qui risquent d'être condamnés par le parquet de munich pour corruption et blanchiment d'argent. On voit rarement des officiers du bien public se soumettre aussi bassement aux caprices du capital.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes