MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune de Gérald Maillot : "Notre situation est grave, il y a urgence à réagir"


- Publié le Vendredi 18 Mars 2016 à 10:39 | Lu 845 fois

Tribune de Gérald Maillot : "Notre situation est grave, il y a urgence à réagir"
La Communauté Intercommunale du Nord de la Réunion, c’est un bassin de population très important, le plus grand d’outre-mer, avec plus de 200 000 habitants, soit 25% de la population de l’île. Elle représente 121 659 kilomètres de voirie, 63 lignes de bus qui transportent 21,6 millions de personnes par an. En termes d’habitat, c’est un objectif de 130 000 logements à assurer et la nécessité d’en produire 30 000 nouveaux d’ici 2030, car notre territoire attire.

Président de la CINOR depuis juillet 2014, j’ai pris la mesure de ces enjeux immenses, et je tire aujourd’hui la sonnette d’alarme. Notre situation est extrêmement préoccupante. Il y a urgence à le comprendre, à l’admettre, et à agir.

Notre territoire perd de son attractivité économique. Si nous restons le premier pôle d’emploi à la Réunion avec presque 80 000 emplois, nous avons un taux de création d’entreprises en nette diminution depuis 2010. Et celles qui sont installées chez nous, ont le taux de croissance le plus faible des quatre micro- régions de l’île. Nous ne sommes plus assez attractifs pour les entreprises, qui préfèrent s’installer dans l’ouest ou le sud. Or nous avons près de 30 000 demandeurs d’emplois avec un taux de chômage de plus de 60% parmi nos jeunes contraints de partir, pour trouver un emploi hors de la Réunion.

Avec la baisse continue des dotations de l’Etat (-10 millions d’euros entre 2013 et 2017), notre situation financière, à l’image des autres collectivités, exige une gestion budgétaire extrêmement rigoureuse. Car nous ne souhaitons pas renoncer à notre développement. Nous souhaitons conserver un niveau de service de qualité à nos administrés, avec par exemple, l’amélioration continue du réseau de transport Nous poursuivons la mise en place du réseau d’assainissement : dix millions d’euros par an seront investis par exemple, pour les raccordements à la Station d’épuration du Grand Prado. Nous réalisons enfin des équipements innovants, comme le centre de gestion multi-filière des déchets, essentiel pour l’avenir.

Nos efforts sur notre budget de fonctionnement seront maintenus et accentués, mais face à ces enjeux, cela ne suffira pas. Aujourd’hui notre épargne nette diminue, tout comme notre capacité d’investissement.

Mon constat est grave : notre territoire a besoin d’un véritable projet de développement s’il veut garder une place capitale, et notre collectivité a besoin d’une gouvernance stable pour le mettre en œuvre de manière durable et efficiente.

Notre territoire, ses habitants, méritent un développement harmonieux. Ils méritent d’échapper à la congestion actuelle autour de Saint-Denis, ils méritent un cadre de vie de qualité. Nos atouts sont nombreux : la zone aéroportuaire, le port de Sainte-Marie, mais aussi un réel potentiel de développement en termes de culture, de tourisme. Plus d’un tiers du patrimoine historique de l’île se trouve dans le Nord ! Nous bénéficions également de surfaces agricoles parmi les plus importantes de la Réunion, pour lesquelles des vecteurs de diversification sont à explorer autour de l’agro-écologie par exemple. Enfin, rappelons que notre Technopole a porté plus de 50 projets d’incubation en 10 ans, dont la moitié ont généré des créations d’entreprises et plus de 2 000 emplois, dans les secteurs des TIC, de l’audiovisuel, de l’agroalimentaire, de l’énergie, ou encore de la santé et des biotechnologies. Et aujourd’hui, d’autres secteurs d’activité nécessitent mobilisation et innovation pour rendre effectifs les gisements d’emplois dans les domaines de l’Economie de la Mer, aéronautique, pêche et agriculture / agriculinaire, besoins sociaux et environnementaux.

Mais gérer ne suffit plus. Nous n’avons pas le droit de nous tromper d’échelle. Il s’agit aujourd’hui de concevoir un projet global pour l’ensemble du territoire. La vue des embouteillages grandissants de Saint-André à Saint-Denis, me renforce chaque jour dans ma conviction que le développement de notre territoire passe par l’Est. Aujourd’hui, les échelles les plus pertinentes sont celles des communautés urbaines. Nous devons y réfléchir.

Cette vision territoriale est d’ailleurs impulsée par l’Etat avec la loi NOTRe, qui élargit le domaine de compétences obligatoires des intercommunalités, les renforce, tout en exigeant d’elles le développement d’une véritable vision stratégique à long terme. Cette question d’échelle est d’autant plus importante que l'octroi de financements (européens et autres) aux projets d'aménagement du territoire est de plus en plus conditionné à une exigence de cohérence, de performance, à la définition d'objectifs stables et inscrits dans le temps.

Changer l’exécutif tous les deux ans nuit à cette logique de planification. Cela nuit également à la bonne marche de l’administration. Cela constitue enfin, un handicap pour la recherche de financements, sujet pourtant vital pour nous. Connaît-on une seule entreprise efficace qui change de dirigeant tous les deux ans ?

Face à cette situation, je souhaite prendre toutes mes responsabilités.

Nous devons aujourd’hui, réunir les conditions qui nous permettront de bâtir l’avenir. Nous devons rééquilibrer le logement social entre les 26 quartiers du territoire pour éviter des effets de ghettoïsation. Nous devons développer le réseau de transport, en facilitant le maillage du territoire, avec des moyens innovants, comme le téléphérique, les navettes maritimes. Nous devons construire une véritable vision économique de notre territoire et proposer à nos partenaires, aux entreprises, créatrices de richesses et de valeur, un projet ambitieux, structuré, pensé sur le long terme. Nous devons convaincre les financeurs (Europe, Etat, Région, entreprises privées) qu’ils peuvent s’engager à nos côtés.

Je parle ici d’un véritable projet de territoire, une feuille de route pour les 15 ou 20 ans à venir. Cette feuille de route, je ne la bâtis pas seul. L’ensemble des élus communautaires, dont les maires de Sainte-Marie et Sainte-Suzanne, travaille avec nos partenaires, à son élaboration depuis plusieurs mois, au même titre que les services de la CINOR et des communes.

Je souhaite, pour l’avenir de notre territoire, que ce travail collectif se poursuive. Soyez assurés que mon engagement et ma détermination sont entiers pour y parvenir.

Gérald Maillot Président de la CINOR

 




1.Posté par Pro No Stick le 18/03/2016 11:32 (depuis mobile)

Mon dieu qu il est sot..

2.Posté par GIRONDIN le 18/03/2016 12:04 (depuis mobile)

C'est un gag?

3.Posté par Jacob le 18/03/2016 12:42 (depuis mobile)

a quand la titurilisation de tout le personnel communal de toute les communes comme la France égalité réelle Mm bareigs Président de la cinor combien toucher vous

4.Posté par Pro No Stick le 18/03/2016 12:49 (depuis mobile)

Le nom du ou de la chargé de communication de la cinor?!!

5.Posté par polo974 le 18/03/2016 14:07

""" ...
... (blabla grandiloquent) ...
...
Changer l’exécutif tous les deux ans nuit à ...
"""

Ah, je me disais bien qu'il allait ramener la CINOR à sa petite personne...

6.Posté par Pro No Stick le 18/03/2016 14:34 (depuis mobile)

Il a oublié de préciser qu il lui faut comme son maître Dark Annette, asphyxier les ménages en augmentant plus et encore, la fiscalité..

7.Posté par Pierre Balcon le 18/03/2016 23:18

Quel texte affligeant dont je retiens que Saint Denis a perdu son attractivité économique . Dont acte !
La faute à qui ?
Si ce monsieur avait un peu d'honneur il nous dirait 4 choses :
1- quand je me suis fait élire , - la première fois d'ailleurs en 2008 en trichant un peu puisque en tant qu'agent communal j'étais en fait inéligible - , j'ai posé un mauvais diagnostic et je vous ai menti sur mes intentions ;
2- aujourd'hui j'ai retrouvé toute ma lucidité et je mesure les responsabilités qui sont les miennes ;
3- je ne veux pas tirer partie de la distraction qui fut la mienne lors de la dernière campagne municipale et proposerai que mon successeur en juillet prochaine garde la présidence jusqu'à la fin du mandat communautaire ;
4- d'ici là je me conduirai avec droiture envers mes électeurs , ceux qui n'ont pas voté pour moi et mes collègues , en respectant le contrat implicite qui existait au moment du scrutin .
Il s'excuserait aussi d'avoir comparé la CINOR à une entreprise , alors qu'il s'agit d'une institution démocratique , dirigée collégialement par un Conseil.

8.Posté par 2020 le 20/03/2016 17:29

Comme son mentor Mr Annette, Mr Maillot n'a aucune éthique,aucune morale.......

9.Posté par "Vieux Créole " le 22/03/2016 09:12

Je connais Monsieur Gérald Maillot de nom et seulement de nom car il fait parler de lui de temps en temps ...Je n'habite pas dans l'une des communes de la Cinor :j e ne le jugerai donc pas sur son action ...Mais , les communes de cette Communauté intercommunale avaient été toutes , d'ACCORD SUR UNE PRÉSIDENCE TOURNANTE et cela a toujours donné ,semble-t-il satisfaction ! Monsieur Maillot ne respecte donc pas la parole donnée ...M Le Maire de St-Denis doit LE RAMENER A LA RAISON !! MÊME " S'IL IL A FAIT DU BON TRAVAIL" ( ?) ! ON NE ROMPT PAS "UN CONTRAT" ,"UN ENGAGEMENT" UNILATÉRALEMENT : cela porte un nom que vous connaissez bien ! PROPOSER UN AUTRE CONTRAT AU LIEU DE TENTER VAINEMENT DE VOUS JUSTIFIER MONSIEUR MAILLOT !!!En tout cas ,c'est mon avis personnel .

10.Posté par Pierre Balcon le 22/03/2016 13:47

Pour une fois je partage l'avis personnel de "Vieux Créole" , qui ne lui est donc plus personnel.
Quand on est un "homme d'honneur" on respecte aussi la " loi non écrite".
La loi écrite est fait pour le commun , la loi non écrite pour les gens de vertu .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes