Politique

Tribune de Cyrille Melchior : 72 ans de la départementalisation Renforcer l’unité réunionnaise

Lundi 19 Mars 2018 - 10:07

© Pierre Marchal / Anakaopress
© Pierre Marchal / Anakaopress
Nous célébrons aujourd’hui les 72 ans de la départementalisation. C’était le 19 mars 1946. La Réunion, la Guadeloupe, la Martinique et
la Guyane accédaient au statut de Département d’Outre-mer.

Notre île intégrait pleinement la République une et indivisible, adhérant à ses principes, à ses valeurs et à sa devise, Liberté, Égalité,
Fraternité. Notre île bénéficiait aussi de toute une dynamique de rattrapage impulsée par l’État, en faveur de ses nouveaux départements français.

C’est dans ce contexte, et grâce à cette dynamique, que La Réunion a connu un développement fulgurant ces 50 dernières années dans tous les domaines : éducation, emploi, social, économie, aménagement, développement etc.

Oui, La Réunion a su se saisir de l’opportunité d’un processus de départementalisation fortement soutenu et accompagné, pour entamer sa transformation, devenir un pôle d’excellence (santé, éducation, formation, recherche et développement agro-alimentaire, innovation technologique, digital etc.)

Oui, La Réunion a su renforcer son ancrage indianocéanique, développer sa politique de coopération régionale grâce à des partenariats forts et ambitieux avec les pays de la zone océan Indien, mais aussi les pays d’Afrique, et d’Asie continentale.

Oui, La Réunion exprime plus que jamais son attachement à la République, à son statut institutionnel, à la France et à l’Europe.

Pour autant, des freins persistent à son développement : un taux de chômage record, tout comme le taux d’illettrisme et de décrochage
scolaire. Un tissu économique qui a envie d’entreprendre, d’innover et de construire, mais qui, faute de confiance, n’arrive pas à atteindre les objectifs qu’il se fixe.

Ce constat a déjà été posé et longuement débattu. Tout comme il y a une unanimité bienveillante et constante quant aux solutions à
apporter. Il faut bâtir un nouveau modèle de développement, basé sur la solidarité réunionnaise.

Mais l’unanimité des idées ne se traduit malheureusement pas forcément en unanimité dans l’action. Malgré les discours et des
volontés affichées, on ne peut que constater que les forces vives réunionnaises n’ont pas su s’unir, se réunir et construire ensemble
ce nouveau modèle de développement. Pourtant, l’unité est la condition sine qua non pour bâtir notre nouvelle société qui doit
donner toute sa place au génie réunionnais, à l’innovation et à l’expérimentation.

C’est dans cet esprit d’unité et de concorde que j’assume la présidence du Conseil Départemental depuis le 18 décembre 2017.
J’ai l’honneur d’être le douzième Président de cette institution depuis la départementalisation. Je mesure pleinement le poids de
l’histoire, ces 72 années de développement. J’ai aussi conscience de la responsabilité qui m’incombe, tout comme les défis à relever
pour notre territoire et pour notre avenir.

Le vote du budget 2018 de la Collectivité, le 14 mars dernier, a d’ailleurs été un temps fort de la vie politique départementale.
Ce budget porte une ambition majeure, celle de renouveler nos politiques de solidarité. Solidarité sociale, solidarité économique et
solidarité territoriale ne s’opposent pas. C’est dans le terreau des solidarités que naîtront les germes d’un nouveau modèle de développement durable pour notre territoire.

L’approbation, à l’unanimité, de ce budget démontre une volonté de tous les conseillers départementaux de travailler, dans l’unité et
la cohésion, pour bâtir ce nouveau modèle économique, social, et sociétal pour La Réunion et les Réunionnais.
En ce 19 mars, jour de célébration du 72e anniversaire de la départementalisation, je renouvelle mon message : alors que le monde se transforme, sous l’effet des mutations et des confrontations, je veux, qu’ensemble, nous soyons capables de renforcer l’unité
réunionnaise et de faire preuve de responsabilité.

Cette unité doit être le sens de notre action, pour aujourd’hui, et pour demain. Cette unité doit guider notre ambition, celle d’un
territoire en harmonie avec son histoire, son environnement et sa population. Cette unité doit permettre à La Réunion de trouver
clairement et durablement toute sa place dans l’océan Indien dans la France, et dans l’Europe. Il en va de notre responsabilité face à l’histoire.
A.D
Lu 734 fois



1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 19/03/2018 11:45

*BEURK, BEURK, BEURK !!

2.Posté par Retraitée attentive le 19/03/2018 15:41

La lecture du discours de monsieur Cyrille Melchior, désormais élu à la tête de notre Département, souhaitant renforcer de l'unité de La Réunion, en harmonie avec son histoire, réjouit l'universitaire retraitée que je suis depuis 10 ans.

Aimant passionnément mon île et sa riche histoire maritime incomparable à nul autre DOM, j'espère que le projet de création d'un musée de la mer, porté par un certain nombre d'associations réunionnaises aux compétences indéniables, verra enfin le jour, grâce à votre action, monsieur le Président....

Il en va de votre responsabilité devant l'histoire !!!

3.Posté par koça ça le 19/03/2018 16:18

melchior ou ça i lé la livraison le pont de sans soucis que té i doit etre livrer depuis janvier 2015 et la coute des millions d'euros depuis les lesgislatives ou té i fait campagne la dessus comme arguments, et ou la gagne un galo avec bello, zordi ou lé a la tete departement lfait pas la politique de spectacle ,livre a nous ce pont de sans soucis,depuis uo lé a la tete i voi ou avec chinois ,medalle que ou remettre,arrete folklore ,livre le pont ,mi attend encore un peu ,etant contribuable ,si c'est pas livrer ,i faudrait que mr le procureur i fait une enquete .

4.Posté par Ejaculateur précoce le 19/03/2018 17:52 (depuis mobile)

Monsieur Melchior, nous avons beaucoup de respect pour vous. Vous, vous êtes intégre.

5.Posté par Kanal bisik le 19/03/2018 20:14 (depuis mobile)

Nassyma sort de ce corps !!!

6.Posté par Créole attentif le 20/03/2018 07:14

à @ 2.Posté par Retraitée attentive le 19/03/2018 15:41

Entièrement d'accord avec vous !!!

Quand on sait que pour le plus grand plaisir de ses habitants et des nombreux touristes qui les visitent, chacune des îles de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Nouvelle Calédonie,... possèdent un musée de la mer.

Pourquoi La Réunion qui pourtant est aussi peuplée que ces 3 consoeurs réunies, se démarquerait une fois de plus, en occultant son inégalable passé maritime ???

Cette année 2018 qui voit coïncider, les assises des Outremers et le 72ème anniversaire de la départementalisation ,devrait pour notre plus grand plaisir, permettre à notre nouveau président du Département, féru du patrimoine réunionnais, de combler cette lacune !!!

7.Posté par VIEUX CREOLE le 20/03/2018 19:51

« Grand discours de politique générale » de Monsieur Cyrille Melchior ,Nouveau Président du Conseil Départemental au début de sa mandature !! On l’attendait avec impatience et il a a attendu la date anniversaire de la « Départementalisation » pour le faire  !!! Cette coïncidence met en relief une grande et véritable imposture !pour les raisons qui suivent:
- 1) C’est faux d’ affirmer que notre île a intégré (après Mars 1946) pleinement la République et bénéficié de toute une dynamique de rattrapage impulsée par l’État!!- Avez-vous oublié , Monsieur Melchior qu’il a fallu attendre trente sept ans ( oui 37 ans !!) c’est à dire 1983 avec l’élection de F. Mitterrand à l’Élysée , pour qu’enfin l’extension de toute la Législation sociale métropolitaine soit étendue aux « quatre anciennes Colonies » ??? Et savez-vous pourquoi ?? Les « Majorités importantes de droite » qui se sont succédées au « Conseil Général » de l’époque (devenu aujourd’hui ,Conseil Départemental) n’ont jamais VRAIMENT voulu cette Égalité!! - - Trouvez-vous ,anormal que? dans ce contexte , des opposants aient voulu abroger ce statut qui n’était pas appliqué? Estimant que ce qu’ils proposaient allait être pire  ,j’ai combattu leur revendication ...ET le recul me permet de constater que j’ai eu raison !
- 2 ) Des mesures prises par » ces « majorités de l’époque ( Suppression du « chemin de fer St-Benoît-St Denis- St-Pierre ont accordé la priorité aux poids lourds automobiles de marchandises et aux « transports routiers tout auto » plutôt que par voie ferrée … Politique à courte – vue qui A FAVORISÉ et ENRICHI LES GROS PATRONS DE TRANSPORT " AU TOUT ! Cette politique a conduit à la situation de galères qu’on connaît aujourd’hui !! Il faut ajouter que les « pas géométriques » sur lesquels avait était construit la voie ferrée «  ont miraculeusement disparu » ( pour le Département mais pas pour tout le Monde )  !!!

- 3 )Deux Hommes politiques de 1er plan , ont , par leur volonté » et leur détermination farouches, ,contribué à la transformation spectaculaire de notre Île . La « Postérité » , qui n’est pas » partisane » ) le reconnaîtra  !!! Il s’agit de l’Ancien 1er Ministre puis Député de la Réunion MICHEL DEBRE et de l’Ancien Président de la République François MITTERRAND , malgré des erreurs ou fautes que l’un et l’autre ont commises …

- Comment s’étonner, dans le contexte international et local difficile et compliqué de ces dernières années «  QU’AUTANT DE FREINS PERSISTENT »( chômage endémique depuis des décennies , illettrisme massif scandaleux ,conditions d’existence de certaines classes défavorisées inacceptables …) ??
- Comment s’étonner que «  l ‘UNANIMITÉ BIENVEILLANTE ET CONSTANTE » ( vous voulez plaisanter !!) NE SE FASSE PAS ??? Une « unanimité » ne doit jamais être « bienveillante » mais franche après discussion et accord !!!

- Si c’est dans cet esprit que vous avez l’intention de poursuivre votre mandature ,attendez- vous à des déboires Monsieur Melchior si vous ne modifiez pas la ligne directrice «  fumeuse » que vous avez annoncée !!!

8.Posté par Jeune créole le 21/03/2018 06:32

7.Posté par VIEUX CREOLE le 20/03/2018 19:51

Sans doute faites vous partie des privilégiés créoles percevant la scandaleuse sur-rémunération ?

9.Posté par VIEUX CREOLE le 21/03/2018 12:50

A Jeune Créole ( POST 8 ) ! Je ne sais pas si cela peut vous rassurer : "Non, je ne touche pas la "scandaleuse sur-rémunération" : 53;6 % POUR LES ACTIF et 30% pour les Retraité : je suis dans ce dernier cas !) ! J'ai connu le franc C.F.A.et touché les 53,6% de majoration au début de ma carrière à la Réunion : je connais donc trés bien le problème ....Je vais vous surprendre ... SYNDICALISTE, UNE OU DEUX FOIS J'ai avoué que cet index était vraisemblablement exagéré ! Qu"' avais -je alors dit ?? "On me tomba sur le paletot " en m'accusant de "cracher dans la soupe " !!! JE ME SUIS TU DEPUIS ..... - J'ai pris ma retraite en1990 ( en Métropole ) et pour des raisons personnelles et familiales, il ne m'a été possible de me réinstaller à la Réunion qu'en 2011 ... Je perçois exactement la même pension que je touchais en Métropole en 1990 et je je vous prie de croire qu'elle retraite est ( depuis le 1er Janvier 2018 ( inférieure à celle de mes camarades métropolitains avec qui je bossais : libre à vous de me croire ou pas ...Je ne voulais pas dévoilé ma vie et je ne me plains pas ... MAIS JE SUIS partisan d'une profonde modification ( pas de sa suppression!) de cette majoration locale mais en tant compte du coût réel de la vie !!! MAIS CELA EST UN AUTRE PROBLÈME QUE PERSONNE N 'A LE COURAGE D'ABORDER !!!!!

10.Posté par VIEUX CREOLE le 21/03/2018 15:59

Il fallait lire ( à l 'avant dernière ligne ) du " post 9" :

- "... cette majoration locale mais EN TENANT COMPTE DU COÛT RÉEL DE LA VIE !!!"

11.Posté par tite retraitée le 21/03/2018 16:13

9.Posté par VIEUX CREOLE le 21/03/2018 12:50

Je peux d'autant mieux comprendre votre situation car j'ai fait ma carrière en métropole dans le secteur privé, et suis rentrée récemment à La Réunion après la mort de mon mari pour être plus près de ma famille.

Certes, le courage n'est pas la première vertu de nos élu-e-s réunionnais, dont pourtant un certain nombre vont chaque semaine à l'église pour écouter la bonne parole de notre Seigneur Jésus-Christ.

La vie est chère pour eux, leur famille, leur clan,... mais pas pour l'immense majorité de leurs électeurs qui ont eu la naïveté de croire ces égoïstes démagogues.

J'espère qu'à l'issue de cette période de Carême, l'Esprit Saint descendra sur eux pour qu'ils aient enfin le courage de demander au Gouvernement, l'abolition de ce privilège digne de la pire époque coloniale qui fait monter les prix, et qu'enfin tous les réunionnais seront considérés comme des français égaux,... au moins quand ils passeront à la caisse des supermarchés !!!

12.Posté par VIEUX CREOLE le 21/03/2018 20:06

A "tite retraitée !

Il est réconfortant de lire des courriels comme le vôtre ...
Cela prouve , en effet , QUE NOS COMPATRIOTES N'ONT PAS , TOUS ,DES OEILLERES ET NE SONT PAS , TOUS , "CHLOROFORMÉS " PAR LA DÉMAGOGIE ET LE POPULISME ÉHONTÉES DES DIRIGEANTS DE NOS DEUX GRANDES COLLECTIVITÉS LOCALES !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 18:29 (Pierrot Dupuy) Thierry Robert continue à bouder