MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune Libre Sexisme et Législatives à La Réunion : Sois belle et tais toi !


Par Claudia Villegas, Citoyenne de France - Publié le Jeudi 1 Juin 2017 à 16:59 | Lu 864 fois

Définition du sexisme par le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales : Attitude discriminatoire adoptée à l'encontre du sexe opposé (principalement par les hommes qui s'attribuent le meilleur rôle dans le couple et la société, aux dépens des femmes reléguées au second plan, exploitées comme objet de plaisir, etc.)

La récente campagne présidentielle vient d'être ponctuée de commentaires misogynes et insultants à l'encontre de notre, désormais, première dame Madame Brigitte Macron. En tant que femme, je me suis sentie extrêmement insultée par ces railleries constantes et visibles partout sur la toile. Bien évidemment, le parallèle a été fait avec le couple Trump, lequel n'avait, selon certains défenseurs malhabiles, pas subi autant de moqueries. C'est faux ! Les Trumps ont également été l'objet d'incivilités permanentes mais, là aussi, c'est
la femme qui devait supporter ces commentaires abjectes. J'ai souvenir, également, que lors du deuxième tour Royal-Sarkozy, l'on avait reproché à Madame Royal son émotivité. Voilà un reproche tout particulièrement féminin ; décidément, il ne fait pas bon être femme en politique !

Toi toi toi, toi sois belle et tais toi.

Aujourd'hui, une candidate investie par la République En Marche aux législatives, est, de par sa beauté extérieure, à son tour victime de
commentaires sexistes voire vulgaires sur le net. Cela se passe dans la quatrième circonscription de La Réunion. Parfois même, ce sont des femmes, lesquelles, à court d'arguments politiques, s'adonnent à cette pratique dégradante d'un autre temps.

– Oui, Madame Patel est belle, et alors ?
– Oserions-nous dire que Monsieur Lorion a vendu ses faveurs à Monsieur Fontaine afin d'être candidat ?
– Vous ne le dîtes certainement pas !

Compétente, diplômée et visiblement grande travailleuse, n'en connaissant que sa bio express, il est difficile pour ses détracteurs de trouver un autre terrain de chasse que celui de son apparence physique. Ne nous y trompons pas, il s'agit là de la mise en oeuvre du bashing souhaité par les candidats déçus de ne pas avoir été investis par le tout jeune mouvement où il y aurait fait si bon
se faire une petite place.

Toi toi toi, toi sois belle et tais toi.

Force est de constater, également, que le rassemblement et le renouvellement souhaités par notre président ne sont pas du goût de tous. Sans arguments cohérents à opposer à une telle volonté de reconstruire ce qui semblait fracturé à jamais, les pires bassesses sont de mise afin de déconstruire l'image polie de cette jeune maman de trois enfants, faisant abstraction des répercussions que cela pourrait avoir sur ses jeunes enfants. Les auteurs de ces commentaires dégradants n'ont bien évidemment que faire de ces considérations.

Toi toi toi, toi sois belle et tais toi.

Malheureusement, au travers de cet exemple, c'est bien la société féminine toute entière qui est atteinte. JE suis atteinte !
C'est de cette France là dont les citoyens ne veulent plus. Nous sommes à saturation de tout cet égocentrisme, de cette agression perpétuelle à l'encontre de tous. La vie est devenue un combat de tous les jours pour toutes sortes de raisons.

Je fonde l'espoir que l'écoute et la bienveillance, maîtres mots de ce jeune mouvement citoyen, sauront panser nos blessures et qu'ensemble nous pourrons envisager un avenir meilleur pour nos enfants.

Je rêve d'un monde où notre sexe, notre orientation sexuelle, notre couleur de peau, notre religion et tout ce qui fait de nous des êtres singuliers, ne feront plus jamais l'objet de ces médisances médiocres mais seront les emblèmes notre fierté : je porte haut ma féminité, je porte haut mon teint hâlé, je porte haut toutes mes singularités.

Il nous reste bien du chemin à parcourir en matière d'égalité homme-femme. Il nous reste bien du chemin à parcourir en matière d'égalité et de fraternité. Et ce, y compris dans nos contrées, autoproclamées « civilisées ».

Vous avez du travail, monsieur le Président de la République française ! Nous comptons sur vous.

« Fanm devant cavalier derrière » a-t-elle repris lors du débat du 30 mai sur Réunion 1ère ; Merci Anaïs, continue de marcher pour nous!
 




1.Posté par UNE FEMME le 01/06/2017 18:58

Beaucoup de paroles pour ne pas dire grand chose
Sa beauté est toute relative, ce n'est pas miss univers!
Sa culture est également toute relative, elle n'est pas avocate!
Elle est certainement une bonne mère de famille même si elle s'adonne à la politique avec ces intrigues inhérentes.
Son profil exceptionnel de prix Nobel et son ambition de devenir la nouvelle Simone Weil fait plutôt rigoler ces pauvres hommes qui dans leur naïveté subodorent l'imposture.
Votre admiration débordante ne peut être comprise que par une comparaison lucide avec vous même!
Posez-vous la question.

2.Posté par Henri le 01/06/2017 19:07

Elle est moins belle que Nabilla et moins intelligente de Macron
Elle est finalement assez banale, c'est déjà pas mal.
J'ai envie de dire " Allo quoi!"

3.Posté par KLOD le 01/06/2017 19:35

« Fanm devant cavalier derrière »....................voui , mais oublie pas le zom gaillard d'avant ........... o twa !

4.Posté par Jules Bénard le 02/06/2017 07:54

Courrier trop long. Impossible d'aller jusqu'au bout ! Reprenez votre texte et faites comme Michel-Ange : "Je prends une pierre et j'enlève ce qui est en trop".

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes