MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Tribune: Carrière de Bois Blanc ! Si elle se fait, l’histoire retiendra le nom de ceux qui ont permis ce massacre


Par Le Collectif Touch Pa Nout Roche - Publié le Vendredi 17 Mars 2017 à 15:12 | Lu 530 fois

Depuis deux ans, le Collectif Touch Pa Nout Roche enquête, dénonce, agit pour informer la population et s’oppose en toute connaissance de cause au projet d’une méga carrière de roches massives à ciel ouvert sur le site de Ravine du Trou en mettant en lumière ses impacts sur la santé des Réunionnais et sur l’Environnement. 

Sensibles à notre démarche, de nombreux Réunionnais ont toujours répondu présents à nos différents appels en se mobilisant massivement pour dire NON à ce projet destructeur porté par la SCPR, lors d’une première chaîne humaine le 11 juin 2015, puis à travers une forte contribution de plus de 1400 personnes venues écrire leur opposition au projet de carrière de la SCPR dans les registres de la première enquête publique. La première Commission d’Enquête a fini par rendre un avis négatif au projet de carrière. Un an plus tard, 5 000 Réunionnais, à nouveau main dans la main sont venus dire NON, une fois encore, lors d’une seconde chaîne humaine et plus de 1 700 personnes ont inscrits leur avis négatif dans les registres de la deuxième enquête publique. Déterminée à faire passer son projet par la force, la SCPR soutenue par la Préfecture s’est vue octroyée par la seconde Commission d’Enquête, un timide avis favorable assorti de nombreuses réserves et recommandations avant toute autorisation de mise en œuvre de ce projet. Autrement dit, comme le prévoit la réglementation en vigueur, avant que le Préfet ne puisse prendre une décision, la SCPR se devait de lever toutes ces réserves et recommandations en faisant pratiquer toutes les démarches et recherches complémentaires pour prouver la faisabilité, la pertinence, l’innocuité et la nécessité réelle d’un tel projet dans l’environnement actuel.

Mais voilà, la SCPR a toujours manifesté sa détermination à ne pas respecter les contraintes et les obligations. On peut le comprendre d’autant que la première de ces réserves émises par le Commissaire enquêteur : « A aucun moment la SCPR n’a pu justifier la présence de roches massives sur Ravine du Trou » préconisait de nouveaux carottages permettant d’évaluer le volume et la qualité de la roche nécessaire au chantier de la NRL, avant autorisation. 

Après un premier report de la Commission départementale des paysages et des sites (CDNPS), celle-ci est de nouveau convoquée dans la précipitation, à quelques semaines du premier tour des élections présidentielles, pour donner un avis sur le projet d’arrêté préfectoral autorisant l’ouverture d’une carrière de roches massives à Bois Blanc. Qu’en est-il de la levée des réserves et recommandations obligatoires de la part de la SCPR qui se serait engagée à faire le nécessaire ? Nous ne sommes en aucun cas informés, les Réunionnais sont laissés sans nouvelle depuis la fin de la deuxième enquête publique.




Le passage en force semble aujourd’hui manifeste. La population a dit à plusieurs reprises, NON. Il a été démontré que les roches sur le site de Bois Blanc n’étaient pas conformes aux besoins du chantier de la NRL. Les carrières de l’Est avec l’apport des andains,  sont en mesure de répondre à la totalité des besoins. Quelles que soient nos convictions, nous sommes tous désireux de nous déplacer en toute sécurité sur la route du Littoral.

Si la CDNPS et la préfecture donnent une autorisation à la SCPR pour la réalisation de cette méga carrière qui ne respecte pas les intérêts réunionnais, il est évident que dans l’esprit de la population cette décision fera jurisprudence. En effet, désormais tout le monde pourra construire sa maison en « s’engageant » à faire, plus tard, une éventuelle  demande de permis. 

Le Collectif Touch Pa Nout Roche a toujours dénoncé le véritable objectif du groupe Bouygues, propriétaire de la SCPR,  celui de rechercher, avec l’ouverture de la carrière de Bois Blanc, le monopole du marché des matériaux de construction à La Réunion.

Cette stratégie des Multinationales à bâtir des situations de monopoles, a toujours appauvri les populations. On pensait notre île préservée de ce phénomène financier, aujourd’hui on découvre que ces mêmes entreprises sont déterminées à faire à La Réunion ce qu’ils font malheureusement en Afrique ou à Madagascar.

Voltaire écrivait dans son ouvrage Les Bâtards : « Rien ne fait plus peur aux détenteurs de l'autorité que la critique. Qu'ils soient démocrates ou dictateurs, ils sont incapables de reconnaître que c'est précisément l 'outil de plus à même de permettre à une société, quelle qu'elle soit, d'éviter les erreurs »

Messieurs, mesdames, membres de la Commission Départementale des Paysages et des Sites, sachez que nous ne manquerons pas d’inscrire vos noms dans l’histoire de ceux qui ont contribué à détruire notre île si votre Avis va à l’encontre de la préservation de notre territoire, de notre Environnement et de notre Qualité de vie. Vous aurez  à rendre des comptes à nos enfants et à notre futur !




1.Posté par GIRONDIN le 17/03/2017 15:21

Vous avez raison.

NRL Nou Riron Lontan © ®

2.Posté par Boa Bill le 17/03/2017 17:12

Touch pa not ti péï.... touch pa nout kartier.... touch pa nout chemin... touch pas rien ke lé à côte de ché nou !

Par contre "Les carrières de l’Est avec l’apport des andains, sont en mesure de répondre à la totalité des besoins." (c) ben voui... l'est c'est loin et inhabité !

Faut-il en rire ou en pleurer ?

3.Posté par green green le 17/03/2017 17:12

vite il est temps de réunir plein de zoreils et de faire un tas de cailloux, ou une chaine humaine!
sinon un concert de danyel waro la c'est sûr ca va ramener du zoreil, c'est leur idole.

4.Posté par @ l’histoire retiendra le nom de ceux qui ont permis ce massacre le 17/03/2017 21:40

"l’histoire retiendra le nom de ceux qui ont permis ce massacre" dites vous !!!
"L'HISTOIRE retiendra vos noms, ceux comme kersauson, le maire du PORT, H. BELLO, le clown de st leu etc etc, lorsque des morts seront à déplorer par votre aveuglement idéologique et politique !
Une grosse catastrophe vient d'être évitée de justance, une chance pour vous ! Le jour que votre "chance" tournera, CE JOUR LA, L'HISTOIRE RETIENDRA LE NOMS DE CEUX QUI AURONT PERMIS CE MASSACRE, en ralentissant les travaux par tous les moyens !!!
Honte à vous !!!

5.Posté par H.DEZAERT le 19/03/2017 15:40

Cette carrière s'ouvrira par NECESSITE ! En hommage aux morts … du passé, du présent et de ceux à venir.
Sur la place, en fin de chantier, on érigera une immense statue à la gloire de son instigateur !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes