MENU ZINFOS
Social

Transports scolaires dans l'ouest : "Le fond du problème n’a pas été résolu"


La grève des chauffeurs de cars scolaires des villes de l’ouest est suspendue. Après quasiment deux semaines de flottement sans savoir à quelle sauce ils seraient mangés, les membres de l’intersyndicale ouvrent un nouveau chapitre, celui de l'élaboration d’un accord-cadre pour éviter qu'une telle répercussion sur le quotidien des parents et des 17.000 élèves transportés des cinq villes de l’ouest ne se reproduise. Joseph Magdeleine, le secrétaire général du syndicat Force Ouvrière Transports 974, fait le point pour Zinfos974 sur les prochaines luttes qu’il reste à mener.

Par Ludovic Grondin - Publié le Samedi 21 Août 2021 à 22:40

Joseph Magdeleine, secrétaire général de FO Transports 974 : "la moralité dans cette affaire c’est que les pouvoirs publics n’en ont rien à faire du niveau de vie de leurs travailleurs"
Joseph Magdeleine, secrétaire général de FO Transports 974 : "la moralité dans cette affaire c’est que les pouvoirs publics n’en ont rien à faire du niveau de vie de leurs travailleurs"
Zinfos : La grève est terminée mais sous quelles conditions ?

Joseph Magdeleine :
 "La grève n'est pas terminée, les mots sont importants. En face nos interlocuteurs jouent vraiment sur les mots et la législation, la grève est suspendue, c’est pas pareil ! En aucun cas un accord total n’a été trouvé. On a bien vu hier la volonté quasi inexistante du groupement entrant à négocier (ndlr : Transport Ponin, Groupement Moutoussamy ouest, l'Oiseau bleu, C.joseph). Moi ce que j’attendais de cette réunion de vendredi (avec la médiation de la Direction du travail, ndlr), c’est qu’ils nous montrent une grille salariale de ceux qui sont en face (les nouveaux entrants). 

Ce qu’on en a retiré avec les collègues de l’intersyndicale, c’est qu’un accord avec les entrants aurait permis de rouler lundi mais ils n’ont pas tenu compte de cela, ils sont partis. C’est pour moi le constat qu’ils ne font pas cas des élèves et des personnels avec des collègues qui sont là depuis 15 ans, 20 ans... et qui connaissent les familles des enfants transportés. Des familles d’ailleurs qui comprennent le mouvement.

Nous avons donc décidé de suspendre le mouvement de grève et là nous allons faire appel à l’ensemble des acteurs du secteur afin de sécuriser le parcours professionnel de nos chauffeurs par le biais d’un accord-cadre pour que ce qui s’est produit là ne se reproduise plus sur les circuits scolaires. C’est ce qu’ils ont réussi à faire à Mayotte en 1 mois mais en cassant et en brisant. Nous on ne veut pas en arriver à là. 

On a démontré qu’on était capable de mobiliser. Avec plus de 50% du réseau TCO qui était mobilisé, ils ont compris ! Maintenant la balle est dans leur camp. La grève est suspendue mais à n’importe quel moment ça peut reprendre. Nous avons montré que nous étions capables de le faire.

Le fond du problème n’a pas été résolu. On va dire que les chauffeurs actuels sont les sacrifiés, quelque part, pour mettre en place une convention cadre. il ne faudrait pas que ça soit un sacrifice en vain. 

Les chauffeurs de cette grève ne pourront pas en bénéficier ?

Ceux qui sont là aujourd’hui ne pourront pas bénéficier de cet accord car ce ne sera pas rétroactif.  Les collègues en sont conscients. Aujourd’hui ils ont mené un combat qui était dur avec des gens en face qui ont une insensibilité incroyable parce que ce que nous défendions ce n’était pas une augmentation ou un caprice mais juste notre niveau de vie. N’importe qui pouvait comprendre que notre revendication était justifiée.

Maintenant, en face, on se cache derrière la loi, pourquoi pas... mais la moralité dans cette affaire c’est que les pouvoirs publics n’en ont rien à faire du niveau de vie de leurs travailleurs et de leurs administrés. Au nom de la rigueur budgétaire, que nos collègues perdent cette somme-là, ça ne les regarde pas... Le volet social a complètement été oublié dans cet appel d’offres, c’est cela que nous avons dénoncé. On a fait une démonstration de force. J’espère que l’intersyndicale n’ait plus à refaire cela. 

Je pense que désormais à La Réunion tout le monde comprend ce que c’est qu’un appel d’offres. Quand, quelque part, on oriente vers le moins disant au niveau du prix, eh bien derrière le prix il y a du social ! A la rigueur, si le marché était sur du 50/50, peut-être qu’on aurait pas eu affaire à ce mouvement-là. L’ancien marché était sur du 60/40 privilégiant les critères techniques et 40% sur le prix, c’est donc une inversion totale des normes.

En plus, l’ancienne mandature c’était la droite, la nouvelle la gauche. Le contraire m’aurait pas étonné mais là je tombe des nus car derrière ce marché public, il y a une volonté de casse sociale, je n’en démords pas, je reste ferme là dessus car qu’est ce qui se passe en fait ? Je reprends un peu l'historique : les groupements de sociétés dans lesquelles vous avez des accords salariaux, elles ont fait en sorte de tirer les salariés vers le haut avec des négociations sur le temps de travail, etc. Ç'a été un travail fastidieux et très long. Et là où nous en sommes aujourd’hui à un certain niveau salarial, c’est le résultat d’une quinzaine d’années de combat syndical dans les sociétés présentes (et qui n'ont pas remporté le marché, ndlr).

Dans d’autres sociétés, il n’y a pas de représentativité syndicale, les salariés vont donc négocier individuellement et on sait très bien que quand on négocie individuellement, il y a un écart de salaire sur le même travail. Donc c’est normal qu’en mettant l’accent sur le prix, de facto, le TCO a écarté toutes les sociétés qui avaient des accords salariaux et donc tiré la profession vers le bas. Il est grand temps que le secteur du transport s’assainisse. Il faut cesser le fait que les chauffeurs soient des variables d’ajustement. 

Et au passage, signalons que l’âge limite moyen des bus à La Réunion c’est douze ans. Le TCO l’a ramené à quinze ans. Ce qui fait qu’un bus qui n’est plus valable dans d’autres réseaux scolaires pourra rouler trois ans de plus sur le réseau du TCO, Vous avez vu le relief qu’il y a dans l’ouest ? Ce n’est pas possible. Un bus à quinze ans ne peut pas être dans les mêmes conditions qu’un bus ayant dix ou douze ans. 

La réalisation d'un accord cadre est donc la prochaine étape ?

On va envoyer des courriers dès demain à l’ensemble des interco, à madame la présidente de Région, au Medef. A Mayotte, ils s’y sont pris comme ça sauf qu’ils ont tout brûlé. Nous allons quand même pas en venir à là à La Réunion. 

J’ai dit aux dirigeants que, dorénavant, lorsque vous aurez un appel d’offres dans lequel il n’y a pas un volet social qui est compris, vous nous prévenez tout de suite. M.Séraphin nous avait dit que, "au moment de la publication de l’appel d’offres, vous auriez pu…". J’ai dit : "oui, excusez du peu, FO Transports existe depuis un an et demi donc ne nous reprochez pas de ne pas être vraiment autant au fait". On va donc le prendre au mot. La prochaine fois qu’il y aura un appel d’offres, on l’interpellera. 

Vous allez veiller à ce que les 135 chauffeurs aient les meilleures conditions de reprise possibles ?

Malheureusement, ceux-là, comme je l’ai dit, ils se sont sacrifiés pour la branche transport. De part ce mouvement, on arrivera peut-être à sécuriser ceux qui vont arriver demain. Mais malheureusement, les grévistes d'aujourd'hui ne pourront pas en bénéficier. On va essayer de négocier mais seulement à partir du moment où il y a une volonté en face. 





1.Posté par mito77 le 21/08/2021 22:55

Les chauffeurs sont surpassés d'élément infernal au sein même de leur transport en commun. Je me demande comment ils font pour avoir autant d'investissement dans leur métier du quotidien. On croirait avoir à faire une bande de président de la république déguisé en chauffeur de bus. Ils sont tellement bien organisé et presque l'on pourrait dire en réseau.

2.Posté par Curieux le 21/08/2021 23:39

Par curiosité,
Combien d'heures de travail pour quel salaire ?

3.Posté par Mada le 22/08/2021 07:43

Allez coût maintenant. La gauche c'est de la casse sociale . C'est connu à la Réunion.

4.Posté par kaf siméon le 22/08/2021 09:50

idi pa kréol kouyon la rényon i prend kréol intélligent pou kouyon . idi pa kréol i manke l'inité pou fé ind. idi pa ke nou lé battu ek ce mentalité de merde.

5.Posté par bilout le 22/08/2021 11:48

Laisse band marmaille allé l 'école don , certains marmaille les paniqués par rapport problèmes transports.

6.Posté par bilout le 22/08/2021 11:52

le salaire minimum est 1200 € pas 900€ l 'état rajoute la différence par la CAF , si l 'entreprise paye 900€ donc + 300€ de la caf faut bien sur déclarer toutes les trimestres et c 'est la loi.

7.Posté par bilout le 22/08/2021 11:53

En claire le conducteur ne perd rien .

8.Posté par Ste suzanne le 22/08/2021 12:32

Quel entreprise à décrocher se marché pourquoi on dit pas la non
On connaît très bien comment se déroule se genre de transaction ici
J espère que sera pas comme celui du port en échangeant des fruits

9.Posté par appel d offre le 22/08/2021 13:21

C est le donneur d ordre qui fixe les règles et donc le tco. C est bien elle la responsable et non les attributaires de marché. C est donc encore une fois nos politiques. Cqfd.

10.Posté par appel d offre le 22/08/2021 16:56

C est le donneur d ordre qui fixe les règles et donc le tco. C est bien lui le responsable et non les attributaires de marché. C est donc encore une fois nos politiques. Cqfd.

11.Posté par Gringo le 22/08/2021 23:14

Je suis sidéré par le comportement du TCO!!! Comment ont ils pu laisser un marché de transport scolaire entre les mains d'entreprises de transport incompétents !!! Les noms sont là... Nous allons assister malheureusement à des drames dans les prochaines années..
Parents , posez vous la question suivante :
Mon enfant sera til transporté en toute sécurité???
C'est terrifiant de constater qu'un EPCI tolere des absurdités pareils : bus de plus de 12 ans ! Salarié sous payé et ça se dit de gauche ????

C'est une catastrophe !!!!

12.Posté par Ricardo pays le 23/08/2021 06:48

Moutoussamy i pas paye 900€ bonn chofer et travaille 2 dimanche gratuits

13.Posté par Berx le 23/08/2021 09:26

Eh pourquoi pas que les Chauffeurs créent leurs propres entreprise de transport comme çà ils pourront faire grèves et revendiquer en tant que patron... S'il n'en veulent pas, ben il y a des milliards de gens qui souffrent et attente dans le monde. Faisons entrer les gens d'ailleurs pour occuper les emplois alors!!!! Ces Syndic??? toujours entrain de chialer ... LOL..

14.Posté par Gringo le 23/08/2021 11:34

Je me demande si les commentateurs ont conscience de ce que c'est de conduire un monstre des routes sur les infrastructures locales??? Aucunes considérations pour ces chirurgiens de la route!!! Quand vous montez dans un bus vous mettez votre vie entre les mains du conducteur !!!! et quand ce sont vos enfants......? Réfléchissez y !!!

15.Posté par Nono le 23/08/2021 17:23

@11 "Et ça se dit de gauche", c'est exactement ça. De gauche mon c*l

Et qu'on ne vienne pas dire qu'il n'y a pas d'argent, c'est bien grâce à l'octroi de mer que l'argent coule à flots dans les municipalités.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes