MENU ZINFOS
Société

Tram-train : Les consultations vont être lancées


Malgré un coup d'arrêt du projet du Tram-train à cause d'une contrainte financière liée à la non-attribution de la dotation ferroviaire par l'État, le maître d'ouvrage Tram'tiss lancera prochainement les premières consultations publiques pour les aménagements du projet encore en phase de conception à l'heure actuelle.

Par Karine Maillot - Publié le Samedi 13 Février 2010 à 09:43 | Lu 1630 fois

Tram-train : Les consultations vont être lancées
La société Tram'tiss a annoncé hier le lancement des premières consultations publiques en direction des opérateurs locaux d'ici quelques jours. Une annonce qui parait surprenante pour deux raisons. D'abord parce que le financement du projet Tram-train n'est pas garanti et ensuite parce que nous sommes en campagne électorale pour les régionales et que le sujet est, comme le savez, à polémiques.

Le projet Tram-train est encore en phase de conception mais "nous devons être prêts demain, lorsque le financement sera ok" annonce de manière optimiste Inouk Moncorgé, président de la société Tram'Tiss, selon le Quotidien. Les premières consultations devraient concerner principalement les aménagements urbains et les bâtiments.

Le groupement envisage dans un deuxième temps de confier 522 millions d'euros aux PME locales pour des travaux d'aménagement tels que le terrassement, le revêtement de surface ainsi que des réseaux et le transport.

Ce ne sont pas moins de 100.000 heures de formation qui concerneront des centaines de Réunionnais, soit 2.000 emplois directs et autant d'emplois indirects pour la construction du tram-train, précise le journal.

Concernant les tractations sur le financement partiel du projet par l'État, Inouk Moncorgé se dit convaincu de la bonne volonté des partenaires et veut être prêt dès que les contraintes budgétaires auront trouvé une issue...




1.Posté par pimanzoizo le 13/02/2010 11:53

Ti Pierre a déja sa casquette de chef de gare ?
Qui veut réserver son billet ?

2.Posté par citoyen le 13/02/2010 12:19

"La société Tram'tiss a annoncé hier le lancement des premières consultations publiques en direction des opérateurs locaux d'ici quelques jours. Une annonce qui parait surprenante pour deux raisons. D'abord parce que le financement du projet Tram-train n'est pas garanti et ensuite parce que nous sommes en campagne électorale pour les régionales et que le sujet est, comme le savez, à polémiques."

=> Peut-être que comme Tram trisse sent qu'il y a de l'eau dans le gaz, elle assure peut-être ses arrières et n'attend pas le verdict des urnes, au cas où une majorité anti Tram train sortirait.... C'est une hypothèse; il y a peut-être aussi des raisons plus techniques...

Au moins, ça alourdit le dossier et le verrouille davantage, et, en cas d'annulation, ça justifiera encore plus de fortes indemnités....

Allez les "lemmings", dans le Tram train, vite vite....

3.Posté par Caton2 le 13/02/2010 13:04

Manœuvre électorale... Cette annonce permet de rappeler que Tram'tiss va générer de emploi et du chiffre d'affaire pour le BTP local.

4.Posté par boyer le 13/02/2010 13:11

consultations?

ah!ah!ah! rien que le mot m'amuse.

5.Posté par alain le 13/02/2010 13:29 (depuis mobile)

Vive le tram et le boulot qu'il va engendrer

6.Posté par Bel Caf lo vré Fra le 13/02/2010 13:41

Na na in sèle kas d'figuire: si Paulo la perde lo 21 mars, prépare à nou pou paye so band bougs la...Mème kan li s'ra pi la, li s'ra enkor la. Ki sa la dit nou lé dan in létat de droit?

7.Posté par PTITCRICK le 13/02/2010 15:35

MR dupuis depuis le mois d octobre de l année je suis entrain de monter un dossier concernant un stage pour ce tram . les bureaux étaient bien la avec un responsable
tenant une liste de tout les stage nous de revenir en 2010 pour savoir quand sa va débuter
il y a 15 jours de cela j y était encore quelle était ma stupeur de voir deux secrétaire dans
un bureau que je me suis adresser me RÉPONDRE MR ON A RIEN REÇU ALLER AU PÔLE EMPLOI .
ET HIER APRÈS MON INTERVENTION SUR RADIO FESTIVAL AVEC UN RESPONSABLE
DE LA RÉGION QUE TOUT ÉTAIT EN PLACE ME REVOILÀ AU PÔLE EMPLOI RÉSULTAT ZÉRO VOILA LA RÉPONSE MR SA N EXISTE PAS IL Y PAS DE FINANCEMENT

8.Posté par FRANCO le 13/02/2010 16:00

Cette présentation "téléphonée" fort maladroite de Tram Tiss, mais sans doute "commandée" dans le contexte électoral actuel, montre, si besoin était, que le président Vergès n'a pas la sérénité qu'il veut faire croire aux Réunionnais quant à l'issue du 1er tour de ces régionales. Cette présentation montre aussi tout bêtement que les 3 entreprises Bouygues, Véolia et Bombardier, les grands amis de Sarkozy et des Vergès, ces hommes qui aiment tant les riches, sont totalement CHEZ EUX à la Réunion qui devrait leur faire gagner beaucoup d'argent pendant 40 ans avec leur réalisation du tram-train.

Cette façon de communiquer, à la demande bien sûr de Paul Vergès, pour montrer qu'ils sont bien là et qu'avec notre île ils entendent, coûte que coûte, faire "leur beurre", devrait faire réfléchir les Réunionnais. Nous avons déjà à la Réunion des familles qui se sont considérablement enrichies sur le dos des Réunionnais ainsi que d'autres aussi, "récents arrivés", pour reprendre la formule chère au président Vergès, qui viennent participer à la curée des fonds de la France et de l'Europe.

Le groupe tram-tiss entend lui se gaver avec les mêmes fonds de l'Etat et de l'Europe, pour les investissements mais avec en plus les impôts des CONtribuables réunionnais pendant 40 ans, une vie, deux ou trois générations en fonctionnement !

Que ceux qui aujourd'hui, plus de 73% des Réunionnais, ne paient pas d'impôts sur les revenus, ne se réjouissent pas trop vite car ce sera surtout sur les impôts locaux auxquels personne n'échappe, sur les taxes qu'ils paieront bon gré mal gré la folie des grandeurs du joujou de Pierre, son tram-train et, dans la foulée, la Maison de poupée de Françoise, la MCUR.

Pour empêcher " ce crime économique et social" contre la Réunion que va l'endetter lourdement pour un projet très loin de répondre aux besoins prioritaires en déplacements des 820 000 Réunionnais, une seule solution ne pas voter Vergès au 1er tour et voter pour ceux qui seuls peuvent le devancer à gauche, le PS.

Au second tour, si Paul Vergès est un démocrate de "gauche" qui entend faire passer l'intérêt général de TOUS les Réunionnais avant ses visions personnelles, il assurera la victoire d'une liste d'union de la gauche ! S'il refuse ce choix des électeurs réunionnais qui ne veulent pas de la droite en lambeaux, il montrera alors clairement la réalité de son choix : lui et sa dynastie familiale avant tout !!!


9.Posté par Caton2 le 13/02/2010 16:25

D'accord avec Franco. Le clan Vergès ne fait pas preuve de sérénité.

10.Posté par Babouk le 13/02/2010 23:47

cool, zen!

Je ne sais pas si le clan Vergès "ne fait pas preuve de responsabilité", mais il est clair qu'en face, chez Vira, chez Robert et chez Tak, ça fleure bon l'harmonie, le calme, l'unité, l'amour...Plus zen, tu meurs! Peace and love!

11.Posté par citoyen le 14/02/2010 09:26

1 - Le problème n'est pas, selon moi, de savoir si le Patriarche et son Alliance et les autres sont sereins ou pas (de toute façon, en période électorale, tout le monde est fébrile, car un vote n'est jamais acquis d'avance et peut révéler des surprises de dernière minute, surtout les derniers jours....).

Il est que nous avons déjà mis quelques doigts dans l'engrenage du Tram-train-trisse-Bouygues-Véolia-Bombardier grace à l'Alliance et son Patriarche, et que même en faisant marche arrière (arrêt du projet), ça va coûter bonbon....... Et ça, j'aimerais savoir combien..... comme d'autres, j'imagine!

Bien sûr, si on continue la marche avant, bonjour les dégâts budgétaires et le gaspillage incroyable des fonds publics pour un tel projet INEFFICACE et non rentable (puisqu'on paiera en plus des travaux, 100 millions d'euros par an et que les bénéfs de l'exploitation, ce sera TRAM TRISSE et pas la Région qui les percevra ....).

Donc, pendant QUARANTE ANS, le Tram train = CHEQUE de 100 MILLIONS d'EUROS à TRAM TRISSE...., en plus des 2 milliards d'euros des travaux.. Comme rentabilité publique : ZERO. Mais rentabilité privée : 100.000.000 euros/an.... Joli coup!
Tout ça pour 41,5 kms entre 5 communes et une seule ligne littorale.... Alors que les transports en communs concerne l'ensemble du réseau : communes dans tous les sens, hauts, .... Quelle inefficacité annoncée....

2 - Précision au post de M. FRANCO: c'est aussi l'économie réunionnaise dans l'ensemble qui en pâtira, du fait que des sommes importantes seront "bloquées" pour un projet inefficace et donc peu "structurant", au détriment d'autres plus efficaces....

12.Posté par MATT le 14/02/2010 10:38

c'est drole , on n' a pas parlé de couts et de financement. Voila le vrai problème du tram train. Ca peut être un bon projet mais le tracé pose problème et accroit les couts. 12 Km de tunnels à la montagne en utilisant 4 tunneliers dont chacun coute environ 800 000 Euros me laisse perplexe en voyant l'exemple du basculement de l'eau d'est vers l'ouest.
La réunion n'est pas DUBAI. Le tram train est devenu un thème de campagne comme ce fut le cas de la route du littoral dont on a vu les résultats.
Le tram train c'est plus de 2 milliards d'investissement. A cela il faut rajouter 5 milliards de redevances jusqu'en 2054 une fois livré. Au total, le tram train va couter 7 milliards d'euros.
Il serait intéressant Pierrot d'obtenir le rapport de la chambre régionale des comptes sur le cout du tarm train pour une meilleure transparence de l'information.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes