MENU ZINFOS
Economie

Tram'Tiss menace la Région


Par Benjamin Postaire - Publié le Lundi 19 Avril 2010 à 11:14

Tram'Tiss menace la Région
Après l'équipe de la MCUR qui tente de sauver son projet avec l'aide des communes communistes, l'autre projet phare abandonné par la nouvelle majorité régionale, le Tram Train, connaît un nouveau rebondissement. Le consortium Tram-Tiss a fait parvenir à Didier Robert une lettre, publiée dans le Quotidien, et dans laquelle il menace la Région en cas d'abandon du projet.

"Il nous paraît utile de rappeler que le contrat de partenariat liant notre société à la Région pour 45 ans a été conclu le 2 décembre 2009 et qu'il est exécutoire", rappelle cordialement Tram'Tiss. Puis le groupement monte ensuite d'un ton : "Il nous semblerait en effet peu opportun pour les Réunionnais, pris en qualités tant d'usagers que de contribuables, de voir ce projet abandonné et les finances de la Région lourdement grevées par une décision qui s'analyserait comme une résiliation pure et simple du contrat avec toutes les conséquence induites".

Selon le Quotidien, qui cite une source interne, le consortium aurait évalué ses pertes en cas de non poursuite du projet à 200 millions d'euros, qu'il réclamerait évidemment à la Région. Un cabinet d'avocats d'affaire parisien très réputé, Clifford Chance, a déjà été engagé dans cette optique. Bouygues, qui mène le consortium, serait déterminé à ne pas perdre ce marché : "On ne s'est jamais fait avoir ailleurs dans le monde, ce n'est pas à la Réunion qu'on va commencer", aurait, selon le Quotidien, déclaré un responsable de Bouygues.

Le Tram Train, qui a déjà coûté près de 70 millions d'euros à la Région, pourrait voir sa facture s'alourdir encore plus malgré l'abandon du projet.



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par befa le 20/04/2010 13:46

Bouygues n'a pas l'habitude de se faire avoir, mais c'est plutôt le contraire, même sans la bénédiction de son copain, Naboléoen 1er Roi de Gaule.
Dans les années 80, sous la gauche, Bouygues a bien construit le pont de l'ile de Ré ( ou Oléron) sans permis de construire.....
Et on ne parlera pas des montagnes incendiées, avec pompiers tués en provence pour faire avancer des projets immobiliers......
Bouygues est une vraie mafia!!!
En plus propriétaire du premier groupe télé TF1 et ses filiales, d'une partie des médais, télécoms, il peut donc faire la pluie et le beau temps en endormant et manipulant les gens, comme Berlusconi en Italie!

52.Posté par Nuage le 20/04/2010 18:59

Il est normal que le groupement d'entreprises du Tram Train réclame, et Monsieur Moncorgé DR de GTOI en premier, leur position économique est naturelle.
Maintenant dans la réalité, il faut bien reconnaître que ce projet, comme celui de la route du littoral sur l'océan indien est une abberation (technique et financière). Les projets pharaoniques de P Vergès n'avaient comme intérêt que de proposer du travail à une population sans travail, stratégie certe louable, mais à courte vue.
La démographie de la Réunion est telle, que tôt ou tard, il faudra prendre des mesures régulatrices, ce que aucun élu ne veut prendre.
Si l'augmentation de la population de cette île ne s'arrête pas, l'ensemble de l'ile est dans l'impasse, économique, sociale, culturelle. Il n'y aura pas de solution, celà m'apparait malheureusement parfaitement clair, c'est maintenant qu'il faut prendre les bonnes décisions.

53.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 20/04/2010 19:44

47. Mais elle peut déterminer le montant de certaines taxes. C'est juste pas électoralement vendeur. Regardez Saint-Louis, 44% d'augmentation des impôts locaux, vous croyez que ça ne va pas être douloureux?

Que ce soit stupide économiquement parlant ne signifie pas que ça ne peut pas être fait.

48. Tiens, grâce à vous, je découvre la jurisprudence citecable. Effectivement, il y a un calcul à faire dans lequel on fait "dépenses qui ont été utiles à la collectivité" (de la formulation de la jurisprudence, je pense que seuls les travaux et études réalisées sont comprises, et non le gros des études) + "bénéfices attendus et perdus" - "sommes déjà versées" . J'ai du mal à imaginer combien ça fait: je ne crois pas que les travaux aient déjà commencé, donc déjà ça ça ne compte pas. Ensuite, il y a le coût des études et les bénéfices attendus et perdus... Sérieux, ils attendaient 200 millions de bénéfices???

54.Posté par Caton2 le 20/04/2010 20:03

52. Il convient de faire la distinction entre la natalité et le nombre d'habitants. Faire ou ne pas faire cette distinction est révélateur du sentiment d'appartenance à la communauté nationale. Ne raisonner qu'en termes de natalité, laisserait à penser que la Réunion est un pays à part entière, sans véritable lien avec la communauté nationale. La natalité locale n'est qu'un paramètre de la densité de la population française sur le territoire national. Si des réunionnais se sentaient à l'étroit, ils auraient la possibilité de s'installer partout ailleurs sur le territoire de la France, avec les mêmes droits. Cette distinction entre natalité et nombre d'habitants rend encore plus légitime la revendication sur la continuité territoriale. Mais La confusion est bien sûr favorable à d'autres revendications, dont celle, actuelle, des enseignants diplômés réunionnais. C'est pour cette raison qu'elle perdure, d'autant qu'elle est encouragée par les politiques. Est-ce que ceux qui souhaitent le contrôle de la natalité des réunionnais accepteraient des mesures "à la chinoise" (un enfant par femme)? Heureusement, nous sommes en France, libres de procréer... avec modération!

55.Posté par citoyen le 20/04/2010 20:40

48.Posté par Toby or not Toby le 20/04/2010 07:05

En ce qui me concerne, je ne me suis pas placé en droit commercial. Je n'ai fait que reprendre un extrait d' « Orange ». Je n'ignore pas du tout qu'on est en droit administratif, et qu'il y a d'autres règles, bien différentes du droit privé. Je le sais parfaitement.

Pour ma part, je pense qu'entre les 200 millions et 20 millions d'études avancés, les bénéfices escomptés etc...et la réalité, il y a une grande marge. Je demande à voir....

Ne pas oublier que le marché n’en est encore qu’au stade de la signature (d’un avenant) et n'a même pas du tout démarré. De plus la possibilité qu’il soit annulé est prévu par l’avenant.

De là à invoquer déjà des pertes.... On n'est pas dans le cas où un marché en cours, l'administration décide d'arrêter tout....et où là oui, il faut indemniser ....

La Région pourra très bien dire que du fait de l'avenant signé, le marché pouvait très bien ne pas aboutir. Donc l'absence de réalisation du marché est prévue au départ.... Il ne suffit pas de dire un chiffre pour que le tribunal suive....

En plus, comme le rappelle justement : Pierre Frédéric Dupuy (post 46), la Région pourra invoquer le refus de l'Etat (M. ESTROSI) de financer la dotation ferroviaire.

Mais dès fin novembre 2009, la ministre de l’outre-mer avait fait savoir le refus de l’Etat (http://www.lequotidien.re/actualites/le-fait-du-jour/77069-visite-une-interview-de-marie-luce-penchard-ministre-de-outre-mer-la-region-est-libre-de-modifier-son-projet.html).

Ce qui veut dire que la Région MAIS AUSSI TRAM TRISS savait que cet avenant était "bidon"....

Donc leur affaire de 200 millions, meilleurs avocats tartempion et trucmuche, de Paris, j'attends de voir. C'est loin d'être gagné leur affaire.

Je me demande même si la "source" chez Bouygues n'a pas parlé un peu vite, histoire d'intimider et aussi peut-être se convaincre elle même....

Où allez, ça plaira à beaucoup, encore un pétard mouillé des "mauvais perdants"....via Tram trisse?

On est en tous cas dans le business et la politique, l'argent, la stratégie commerciale ....

Je pense aussi que DR et son équipe se sont penchés sur le problème avant de prendre position officiellement. Enfin, je l'espère... Rassurez-moi....

Quant à la raison de la signature de l'avenant le 9 décembre 2009, oui, c'est vrai que l'offre a certainement été faite pour 120 jours, après quoi, il fallait relancer toute la procédure. Peut-être est-ce la première raison mais il n'est pas interdit de penser aussi à un chantage, là encore de la part des entreprises, jouant sur les prix, le chantage au dédommagement en cas de désengagement, sur un éventuel désengagement de leur part (PV ne voulant pas faire marche arrière et passer pour un guignol dans la campagne électorale...).

Car entre grosses boîtes qui sont sur tous les marchés publics et administrations, surtout pour des marchés de cette taille, les "arrangements" entre "amis" restent possibles, non? Tout en respectant le code des marchés publics...

Ca n'empêche que le "Patriarche" et "super visionnaire" qui faisait du scrutin des régionales un référendum sur le TT et la MCUR aurait du mieux verrouiller le "truc" et attendre le verdict des urnes. Cohérence et respect des électeurs.

Mais le voulait-il? Non, peut-être, car dans sa logique politique, c'est vrai aussi que financièrement parlant, ça prenait le fond déjà, alors attendre encore plus (pas d'avenant, signature différée) aurait alourdi la facture d'un projet déjà peu crédible au plan financier ou risqué de le faire passer pour un clown ensuite si TRAM TRISS se désengageait .....

A mon avis, ils ont du jouer aussi là dessus, les "surdoués" du porte-feuille et du béton ....

Mais quand il a signé l’avenant, il savait déjà que le financement avec la dotation ferroviaire n’aurait jamais lieu…. Donc il a malgré tout signé…. « Bravo » le plantage des finances régionales et le mensonge collectif….

Au fait, celui ou celle qui trouve quelque chose sur le tram train dans le site internet actuel de la Région, gagne .... un porte-clef ! Le ménage semble avoir été fait et bien fait ....

56.Posté par Nuage le 20/04/2010 20:50

Réponse à caton2
J'ai du mal à comprendre votre texte, distinction entre natalité et nombre d'habitant, certes ont ne va pas donner aux requins une partie de ceux qui existent, mais pour le futur immédiat, il me semble nécessaire de prendre des mesures de contrôle des naissances, en plus de l'arrêt de toute immigration. Croire un instant que la continuité territoriale va régler le problème, en chassant vers la métropole les excédants de population, est utopique. La métropole a elle aussi ses problèmes, qui sont aussi démographiques. Les réunionnais ont ils envie de quitter cette magnifique île?
Pensez vous que la région parisienne peut continuer à s'étendre au rythme de ces quarante dernières années ?. Le monde entier devra réguler les naissances de gré ou de force. Alors si la Réunion commence: je vous dis bravo.

57.Posté par Caton2 le 20/04/2010 22:26

Nuage. Merci d'accepter le débat. Je vais essayer d'être plus clair. La Réunion est , jusqu'à preuve du contraire, un département (et une région) française. À ce titre, elle ne peut être dissociée de la France. Si un surcroît de population, dû à la natalité, et non à l'immigration (ce qui est un problème à part) y était constaté, la question serait d'ordre national, et non local. Dans la mesure où il n'y a aucun problème de surnatalité en France, et même que nous pouvons nous réjouir que la France soit le bon élève de l'Europe en ce qui concerne la natalité, je ne vois pas pourquoi il faudrait prendre des mesures de limitation des naissances à la Réunion, sauf à considérer la Réunion comme un territoire à part, qui ne fait pas pleinement partie de la France.

58.Posté par alain35 le 21/04/2010 01:39

Cet article est nul.
Le tram-train est inévitable et au dessus des salades politiques.
Sous peine d'asphixie et de rédition devant les lobbies du tout voiture.
Toutes les grandes villes de métropole le font ou vont le faire malgré certaines pétitions
soutenues parfois par des groupes de presse.
Ex: Rennes avec son métro,et les habitants souhaitent maintenant la 2ème ligne!

59.Posté par citoyen le 21/04/2010 18:54

1 - Dans le JIR (clicanoo) d'aujourd'hui (http://www.clicanoo.re/actualites/Politique/un-tram-train-peut-en-cacher-un.html), on apprend que le Tram train, "ti bouz enkor" et joue sur tous les tableaux, ben oui, c'est pas facile de lâcher le gateau appétissent d'1,5 milliards euros (pour l'instant)...:

Extrait: "Le projet cher à Vergès, qui sera sans nul doute sur le tapis au cours de l’assemblée plénière aujourd’hui, est pourtant encore loin d’être jeté aux oubliettes. Le groupement Tram’tiss, qui a signé un contrat exécutoire avec une clause suspensive en décembre dernier, n’entend d’ailleurs pas laisser enterrer un contrat de 1,5 milliard d’euros. Avec dans ses rangs d’imposants poids lourds, il n’est pas resté les bras croisés. Le travail de lobbying auprès des plus hautes instances de l’État a déjà commencé, et rappelons que Bouygues est proche du président Sarkozy. Sur un autre terrain, le groupement a adressé le 13 avril un courrier, resté lettre morte, à Didier Robert. Ce dernier est chargé de menaces sous forme de lourdes sanctions financières. Il est question de 200 millions d’euros (chiffre qui a circulé tout au long de la campagne des régionales) que devrait verser la collectivité aux entreprises “lésées”. Tram’tiss brandit d’un côté la hache de guerre mais, de l’autre, se dit prêt à concevoir un projet moins coûteux."

Du coup, un projet moins onéreux est en projet....

Ben tiens, quand je comparais dans d'autres posts les projets de Nantes, Dijon, invoqués par Témoignages du point de vue coûts: bien moins chers....

Le "fromage" commence à se rétrécir et moins facile à manger hein?

Et pour la menace (voir mon post 55), je reste sceptique...

2 - 58.Posté par alain35 le 21/04/2010 01:39

Il ne suffit pas de dire, en général, sans avoir examiné dans le détail le projet que le TT c'est bien, ça va résorber les embouteillages et répondre au "sortir du tout voiture". Tous les TEC (transports en commun) répondent à cet objectif, et nul ici ne conteste qu'il faut sortir du tout voiture et aller vers les TEC. Mais quand on a dit ça, on n'a pas dit grand chose. Faut examiner en détail...

Dans plusieurs posts, j'ai exposé des critiques auxquelles personne n'a jamais répondu vraiment et sérieusement: coût, utilité, attrait par rapport à la voiture, temps d'attentes avant, pendant, après, logique qui pousse à aller jusqu'à Saint-Benoît et Saint-Joseph et donc à multiplier l'ardoise par 4, l'endettement pour plus de 40 ans bloquant tout autres projets sérieux d'envergure, spécifités locales non assimilables directement aux métropoles et agglomérations urbaines de métropole, etc etc... Je n'ai pas envie de me répéter...

3 - Je suis pour qu'on investisse dans les TEC, mais dans des projets intelligents, efficaces, répondant aux contraintes économiques et sociales (en priorité l'emploi local et les entreprises locales), environnementales, financières (rapport qualité prix)...etc

Le TT était surtout un projet tape à l'oeil, ruineux, peu efficace, etc... Bravo à l'actuelle Région de lui avoir dit non. Déjà sur son site, le TT est complètement "out"..!

4 - Au fait, la Région ou autres, ils ne pourraient pas concevoir des projets permettant à des entreprises moyennes ou petites de concourir, et non aux "mastodontes" extérieurs classiques (Bouyghes, Véolia, etc..)?

Je n'ai rien contre eux, mais vu le problème du chômage, toutes ces grosses boîtes peuvent aller se "goinfrer" ailleurs, non, y'a suffisamment d'autres marchés publics....

60.Posté par franck le 30/04/2010 22:40

post 41 raconte n'importe quoi

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes